100% Durable
Des technologies de rupture dans le domaine
des matériaux biosourcés ou recyclés



Elaboré à partir de matériaux biosourcés et recyclés, VISION s’appuie sur la maitrise de Michelin et de ses partenaires dans les matériaux de haute technologie pour atteindre 100% de matériaux durables à l'horizon 2050.
Une approche innovante qui réduit au minimum l’empreinte écologique du pneumatique, et inscrit son cycle de vie dans un schéma d’économie circulaire en accord avec les valeurs de Michelin.

Développer des matériaux toujours plus respectueux de l’environnement


Comme illustré par Vision, Michelin est engagé pour que tous les composants qui rentrent dans le pneumatique soient durables.
Pour cela le Groupe s’appuie sur sa maturité technologique avancée dans le domaine des matériaux et sur son propre incubateur de nouvelles technologies.
vision_durable_produits
11424737 - business concept with a hand building puzzle globe

Au-delà du savoir-faire interne, Michelin est conscient que la vitesse et la nature des innovations dans ce domaine nécessitent des coopérations nouvelles : le Groupe se positionne donc comme fédérateur de partenaires innovants en rapprochant des univers technologiques très différents. Objectif : rendre les matériaux toujours plus durables.

Quelques exemples

Production de butadiène issu de la biomasse (déchets de bois, écorces de riz, feuilles et tiges de maïs).
Ce projet fait l’objet d’un programme dédié au sein du groupe Michelin, en partenariat avec IFPEN et Axens : le projet BioButterfly.
Il a pour objectif de produire du butadiène à partir d’éthanol extrait de la biomasse en remplacement du butadiène issu du pétrole. Le butadiène, ainsi que le styrène, est l’un des éléments constitutifs du caoutchouc synthétique, entrant dans la fabrication des pneumatiques.
4.2 millions de tonnes de copeaux de bois pourraient être intégrés dans les pneus Michelin chaque année.
vision_durable_bois_1600x600
rotten corn plant residues, garden remains, dried corn plant,
pot-yaourt-plastique
Production de styrène régénéré à partir de déchets plastiques en polystyrène (pots de yaourt, barquettes alimentaires, emballages…). Via un procédé novateur, développé par la société partenaire Pyrowave, les objets en polystyrène sont décomposés par micro-ondes afin d’en récupérer la matière d’origine : le styrène.
Ce styrène recyclé pourra être réutilisé pour refaire de nouveaux emballages ou fabriquer de nouveaux produits à partir de plastiques recyclés, dans les secteurs de l’automobile, de l’électroménager ou des pneumatiques. Le styrène, est l’un des composants du caoutchouc synthétique, entrant dans la fabrication des pneumatiques.
42 milliards de pots de yaourt pourraient être recyclés dans les pneus MICHELIN chaque année.
Production de textile régénéré à partir de déchets en PET (bouteilles plastiques d’eau, de jus de fruit, d’huile de cuisine ou encore flacons de liquide vaisselle).
Via un procédé révolutionnaire, créé par la société partenaire Carbios, les objets composés d’un certain type de plastique, le PET, sont digérés par des enzymes qui restituent la matière sous sa forme originelle : un monomère pur, qui pourra être réutilisé à l’infini pour fabriquer de nouveaux objets. Parmi ces objets régénérés : le fil de polyester qui entre dans la fabrication des pneumatiques.
Presque 4 milliards de bouteilles plastiques pourraient être recyclés dans les pneus Michelin chaque année.
vision_durable_bouteille_1600

Pour pouvoir atteindre le 100% durable, Michelin est également engagé dans des domaines tels que :

La résine-colle haute performance et non-toxique est développée par la filiale de Michelin ResiCare. Il s’agit d’une résine innovante utilisée dans la composition de la colle destinée aux textiles participants à l’architecture du pneu.

 

 

Les poudrettes de caoutchouc recyclées à partir de pneus usés. Via un procédé, développé par Lehigh Technologies une filiale du groupe Michelin, les pneumatiques en fin de vie sont broyées pour obtenir des poudres qui seront utilisées dans l’industrie de la gomme.

Pour répondre à l’ambition de Michelin d’un pneu 100% durable, le caoutchouc naturel, qui reste l’ingrédient principal dans la fabrication d’un pneumatique, doit lui aussi être issu d’une production responsable.

Le caoutchouc naturel est une matière première saine pour l’environnement, renouvelable à l’infini, créatrice de richesses et d’emplois. Conscient que l’accroissement de la demande mondiale peut entraîner de mauvaises pratiques, néfastes pour les forêts tropicales et la biodiversité, Michelin s’est engagé très tôt pour rendre la filière éco-responsable et bénéfique à l’ensemble des acteurs.

Caoutchouc naturel

Une vision globale qui intègre l’impact sur l’environnement

cycle-de-vie_960x650_FR



Dans le cadre de l’intégration des matériaux durables dans ses pneus, Michelin met en œuvre les principes d’éco-conception pour limiter l’impact environnemental du pneumatique dans toutes les étapes de son cycle de vie, depuis l’approvisionnement en matières premières en passant par la production et l’usage, jusqu’à la phase de recyclage.


Concernant le recyclage des produits, l’industrie du pneumatique figure aujourd’hui parmi les secteurs les plus avancés en matière de gestion de produits en fin de vie : alors que seul 14% des emballages plastiques sont récupérés dans le monde, on estime que 88% des pneus sont aujourd’hui collectés et valorisés en fin de vie*.
7712174 - tire recycling container over blue sky

*Source : Global_ELT_Management–A_global_state_of_knowledge_on_regulation_management_systems_impacts_of_recovery_and_technologies – decembre 2019

actu_economie-circulaire_4r_1040x400_FR
Pour aller plus loin dans la gestion des pneus en fin de vie, Michelin collabore à plusieurs initiatives pour le développement de la filière du recyclage.
A titre d’exemple Michelin est engagé dans la collecte et la valorisation des pneumatiques usagés (Aliapur, TIP…) afin d’aider ses clients à améliorer leur empreinte environnementale tout en investissant dans le développement de technologies de rupture (Lehigh Technologies).

Michelin participe également à des consortiums dédiés à l’économie circulaire, comme par exemple le consortium européen BlackCycle. Ce projet coordonné par Michelin et financé par l’UE réunit 13 acteurs publics et privés avec l'ambition de créer des matières premières régénérés à partir de pneus usés, en vue de créer, développer et optimiser une chaîne de valeur complète autour du recyclage des pneus en fin de vie.
Diverse team joining their hands

Actualités

Comment Michelin agit en faveur du recyclage #EP4

Episode 4 - Sans air, connecté, rechargeable à la demande, le concept Vision de Michelin incarne notre conception de la mobilité de demain.

Exercer durablement son activité en préservant la biodiversité

Michelin fait partie des entreprises à s’être engagées pour la biodiversité en 2018, dans le cadre d’act4nature international. 2 ans après, Nicolas Beaumont, directeur Développement et Mobilité Durables du groupe Michelin dresse le bilan.

Supports à télécharger

Recevez nos informations par email