Premier semestre 2021 : Le Groupe affiche des ventes de 11,2 milliards € en hausse de 19,6 %
et un résultat opérationnel des secteurs de 1,4 milliard € soit 12,7 % des ventes.

 

Le Groupe révise sa guidance 2021 à la hausse.

 

  • Dans un environnement de crise sanitaire qui perdure, la forte reprise des marchés est tempérée par d’importantes perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale.
  • Dans ce contexte et grâce à l’engagement des équipes Michelin, les ventes progressent de 19,6 % et le résultat opérationnel des secteurs s’établit à 1 421 millions €, avec :
    • des volumes pneumatiques en progression de 22,8 %, soit un effet sur le ROS[1] de 1 195 millions €, traduisant des gains de parts de marché sur l’ensemble des segments, notamment en 18’’ et plus, et des ventes hors pneu en croissance de 4,6 % ;
    • un effet net prix/mix – matières premières positif de 126 millions €. Le pilotage réactif des prix (+ 1,4 %) permet de compenser l’augmentation des coûts d’approvisionnement des matières premières. De plus, le Groupe bénéficie de l’enrichissement de son mix produit et d’un effet mix marché favorable se traduisant par un effet mix de + 1 % ;
    • un effet change défavorable de 150 millions € sur le ROS, pénalisé notamment par la faiblesse du dollar américain par rapport à l’euro.
  • Le cash flow libre avant acquisitions est positif à + 361 millions €, bénéficiant de la progression de l’EBITDA et d’un niveau de stocks qui reste en deçà de la norme.
  • Grâce à une dette financière stable et au renforcement des fonds propres, le ratio d’endettement du Groupe s’améliore à 26,7 %.

 

[1]ROS : Résultat Opérationnel des Secteurs.

 

Dans un contexte de reprise des marchés, le groupe Michelin réalise un très bon premier semestre. Ces résultats solides ne doivent pas faire oublier la persistance de la crise sanitaire qui engendre d’importantes tensions, en particulier sur la chaîne d’approvisionnement. Je veux ainsi remercier personnellement les femmes et les hommes de Michelin qui font preuve d’un engagement sans faille pour permettre à notre Groupe de conserver son leadership sur ses activités pneumatiques et de continuer le déploiement de sa stratégie de croissance durable.
Florent Menegaux, Président du groupe Michelin

Perspectives 2021

Après un premier semestre en forte reprise, la demande mondiale ne bénéficiera pas au deuxième semestre de bases de comparaison aussi favorables et devrait encore subir les perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales. Les marchés Tourisme camionnette devraient afficher une hausse comprise entre 8 % et 10 % sur l’année et les marchés Poids lourd une augmentation allant de 6 % à 8 %. Les marchés des Activités de spécialités devraient progresser entre 10% et 12 % sur l’année.

Hors nouvel effet systémique lié à la Covid-19[1], Michelin envisage de renforcer ses positions dans cet environnement de marchés. Par conséquent, le Groupe revoit ses objectifs à la hausse : résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 2,8 milliards € à parités constantes (vs > 2,5 milliards € précédemment annoncés) et cash flow libre structurel[2] supérieur à 1 milliard € (vs environ 1 milliard €).

 

 

[1] Une aggravation des perturbations de la chaîne d’approvisionnement ou des mesures de restriction de la mobilité qui aboutiraient à une chute importante des marchés pneumatiques.

[2] Cash flow libre avant acquisitions, ajusté de l’effet de la variation des cours de matières premières sur les comptes clients, les comptes fournisseurs et les stocks.

 

Recevez nos informations par email