Ventes 1er trimestre 2022

Webcast de la conférence Analystes / Investisseurs du 26 avril 2022

Dans un environnement perturbé, les ventes du premier trimestre 2022 s’établissent à 6,5 milliards €, en croissance de 19 %

Au premier trimestre 2022, les perturbations opérationnelles et les tensions inflationnistes ont été exacerbées par le conflit en Ukraine et la résurgence du Covid-19 en Chine.

 

Dans ce contexte, les marchés enregistrent une hausse à la fin du premier trimestre :

  • Marchés Tourisme camionnette en légère hausse de 2 %, le dynamisme du Remplacement compensant les difficultés opérationnelles des constructeurs,
  • Marchés Poids lourd en hausse de 4 % hors Chine, le marché chinois baissant de 37 %,
  • Marchés de Spécialités : demande orientée à la hausse sur l’ensemble des secteurs, dans un contexte contraint par les capacités à livrer notamment en Minier,
  • Une saisonnalité marquée : dynamisme en janvier et février, mois de mars pénalisé par le conflit en Ukraine et le rebond du Covid-19 en Chine, sur une base de référence élevée.

 

Ventes du premier trimestre à 6 481 millions € en progression de 19,0 %, dont un impact parités favorable de 3,4 % :

  • Effet prix pneus marqué de + 11,9 % : dans un contexte de forte hausse des prix de l’énergie, de la logistique et des matières premières, le Groupe poursuit son pilotage dynamique des prix,
  • Effet mix pneus de + 1,6 % tiré par le dynamisme du marché Remplacement (vs marché de la Première monte) en Tourisme camionnette et la poursuite de l’enrichissement du mix produit,
  • Légère croissance des volumes pneus (effet positif de 0,5 %), limitée par les nombreuses perturbations opérationnelles, effet périmètre favorable de 0,8 % traduisant notamment l’intégration d’Allopneus.com,
  • Les Activités hors pneus délivrent une forte croissance de 11,9 %.

 

Guidance confirmée

En 2022, dans un contexte très incertain, les marchés devraient afficher une légère croissance, dans la partie basse des fourchettes initialement prévues : entre 0 % et + 4 % en Tourisme camionnette, de + 3 % à + 7 % en Poids lourd (hors Chine), entre + 6 % et + 10 % pour les Activités de spécialités.

Dans ce scénario, hors intensification des effets systémiques¹, Michelin maintient sa guidance avec un résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 3,2 milliards € à parités constantes et un cash-flow libre structurel² supérieur à 1,2 milliard €.

 

¹Des perturbations graves de la supply chain ou des mesures de restriction de la mobilité qui aboutiraient à une chute importante des marchés pneumatiques.

²Cash-flow libre structurel : cash-flow libre avant acquisitions, ajusté de l’effet de la variation des cours de matières premières sur les comptes clients, les comptes fournisseurs et les stocks.

Recevez nos informations par email