Sur les neuf premiers mois, ventes nettes de 16,2 milliards d’€, en progrès de 3,9 % à parités constantes, portées par un effet prix mix robuste de + 2,2 %.
Révision du scenario marchés 2018, précision de la guidance ROSAC et confirmation du Free Cash-Flow structurel.

 

Ventes nettes du troisième trimestre en croissance sur des bases de comparaison favorables, avec un effet volume de + 2,9 % et un effet prix-mix à + 0,5 %, conformes aux attentes, dans un environnement dégradé sur la fin de la période.

  • Poursuite des gains de part de marché en pneus Tourisme 18 pouces et plus
  • Rebond des ventes Poids lourd à + 3 %
  • Croissance des activités de Spécialités toujours dynamique de + 9 %
  • Effet prix mix solide de + 0,5 %, résultat d’un pilotage rigoureux des marges
  • Effet périmètre de + 3,4 %, intégration de Fenner au sein des activités de Spécialités et déconsolidation de TCi

Compte tenu de la baisse significative des marchés Tourisme camionnette et Poids lourd sur la fin du troisième trimestre et celle envisagée au quatrième trimestre, le Groupe revoit le scenario de marchés 2018, notamment en Chine.

Dans ce contexte, le Groupe précise sa guidance et attend :

  • une croissance des volumes légèrement positive sur l’année. Le quatrième trimestre bénéficiera de la poursuite des gains de parts de marché en 18 pouces et plus en Tourisme camionnette et sur les marchés de Spécialités. Les volumes de l’année seront affectés par les hausses de prix importantes déjà mises en œuvre pour compenser les fortes dépréciations des devises de pays émergents
  • un progrès de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur d’au moins 200 M€ par rapport à 2017, à taux de change constants, avec un effet net prix-mix/matières premières neutre sur le deuxième semestre et un plan de compétitivité qui compense l’inflation sur l’année. Le Groupe réaffirme à cette occasion son objectif de plan de compétitivité de 1 200 M€ sur la période 2017-2020
  • un Free Cash Flow Structurel 2018 supérieur à 1 100 M€

Perspectives 2019

  • Marchés envisagés à ce stade :
    • Tourisme camionnette en croissance de 1,5 % avec un segment 18 pouces et plus en progression de 10 % et une légère reprise du marché chinois
    • Poids lourd stable
    • Activités de Spécialités en hausse entre 4 % et 5 %
  • Contribution des acquisitions* pour environ +150 M€ de ROSAC par rapport à 2018, dont les premières synergies résultant de la très bonne intégration de Fenner.

*Sous réserve des autorisations règlementaires attendues pour l’acquisition de Camso courant novembre 2018

Volumes en croissance de 2,6 % au deuxième trimestre, et comme attendu, stables au premier semestre sur des bases de comparaison défavorables.

 

Poursuite de la croissance dynamique pour les Activités de spécialités, tirée par des marchés miniers, agricoles et de la construction très porteurs,
Accélération de la croissance Tourisme 18 pouces et plus au deuxième trimestre (+ 14 %),
Croissance en Première monte Tourisme et Poids lourd en ligne avec les marchés,
Priorité donnée à la rentabilité au Remplacement Tourisme et Poids lourd, dans un environnement marché toujours compétitif.

 

Effet net Prix-mix / Matières premières de + 264 millions d’€ reflétant un pilotage des prix rigoureux, des gains de part de marché en Tourisme 18 pouces et plus, et la très bonne performance des Activités de spécialités.
Effet des parités monétaires défavorable de - 218 millions d’€.
Accélération de la croissance externe, en ligne avec la stratégie du Groupe, dans les Activités de spécialités (Fenner, activité bandes transporteuses et projet d’acquisition Camso), dans les matériaux de hautes technologies (Fenner) et dans l’accès au marché (TBC, coentreprise avec Sumitomo Corp).

 

Cash flow libre hors acquisition de - 79 millions d’€ en ligne avec les objectifs annuels.
Confirmation par les agences de notation de la solidité financière du Groupe après prise en compte des acquisitions prévues en 2018.

 

Tout en déployant sa nouvelle organisation plus proche de ses clients, et grâce à l’engagement de ses équipes, le Groupe a réalisé au premier semestre, un progrès remarquable du résultat opérationnel de 152 millions d’€ à parités constantes. 2018 marquera une accélération du déploiement de la stratégie du Groupe, avec l’acquisition de Fenner, la création du leader de la distribution nord-américaine, en partenariat avec Sumitomo Corp et le projet d’acquisition de Camso permettant la création du leader mondial de la mobilité hors route.

Jean-Dominique Senard, Président

 

Perspectives

 

Sur la deuxième moitié de l’année 2018 et indépendamment des conditions hivernales à venir, les marchés du Remplacement devraient être bien orientés. La demande en Première monte devrait rester soutenue en Génie civil et Agricole, et présenter une croissance moindre en Tourisme camionnette et Poids lourd. Les ventes de pneumatiques pour les compagnies minières resteront dynamiques. 
Pour l’ensemble de l’année 2018, Michelin confirme ses objectifs de croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 1 100 millions d’€.

Marchés Tourisme Camionnette et Poids lourd en légère baisse comme annoncé
Demande Première monte en retrait pour le Tourisme camionnette affectée par les marchés chinois et nord-américains, et soutenue pour le Poids lourd,
Demande Remplacement en baisse compte tenu des anticipations d’achat au premier trimestre 2017.
Demande de pneus de Spécialités toujours dynamique.

 

Effet net prix-mix/volume favorable au 1er trimestre (+ 1,1 %), conforme au scenario 2018
Effet prix-mix de + 3,4 %, fruit d’un pilotage prix rigoureux,
Volumes en baisse de 2,3 %, compte tenu des anticipations d’achats particulièrement fortes à la marque MICHELIN au 1er trimestre 2017.

 

Parités fortement défavorables (- 7,7 %) dues au renforcement de l’Euro.
Annonces d’une OPA amicale sur Fenner PLC et conclusion d’une joint-venture avec Sumitomo Corporation of Americas, en ligne avec la stratégie du Groupe.
Mise en place d’une nouvelle organisation au plus près des clients.

 

Guidance 2018 confirmée

 

Sur l’année 2018, les marchés Tourisme camionnette devraient être en légère croissance et les marchés Poids lourd stables. Le marché minier devrait conserver une croissance dynamique. 
Les effets de change restent fortement défavorables sur l’année, estimés à ce jour à - 350 millions d’€ sur le résultat opérationnel sur activités courantes, dont – 250 millions d’€ sur le 1er semestre.
Sur le reste de l’année, les volumes du Groupe vont être portés par une nouvelle organisation plus proche du client, de nombreux lancements produits et bénéficier de bases de comparaison plus favorables. Le Groupe va poursuivre le pilotage agile de ses prix avec pour objectif de protéger ses marges unitaires dans des marchés toujours plus concurrentiels.
Michelin confirme ses objectifs 2018 de croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 1 100 millions d’€.

Génération élevée de Cash flow libre structurel de 1,5 milliard d’€.

 

Résultat opérationnel sur activités courantes de 2 742 millions d’€, soit 12,5 % des ventes nettes, en hausse de 145 millions d’€ à parités constantes.

 

Détermination du Groupe à compenser plus de 700 millions d’€ de hausse des coûts matières, permettant un effet Prix-mix/Matières premières neutre pour les activités non indexées.
Poursuite des gains de parts de marchés en 18 pouces et plus (+19 % à la marque MICHELIN sur un segment en hausse de + 13 %) avec un positionnement prix en ligne avec la réputation de la marque.
Gains liés au plan de compétitivité supérieurs à l’inflation de 36 millions d’€, conformément aux objectifs.

 

Marchés très concurrentiels, notamment en Europe, qui pèsent sur les activités de distribution.
Activités de spécialités : hausse de plus de 30 % du résultat opérationnel sur activités courantes et forte croissance de toutes les divisions.

 

Proposition d’un dividende de 3,55 € soit un taux de distribution de 36 % du résultat net ajusté des éléments non courants, reflétant l’engagement du Groupe auprès de ses actionnaires et soumis à l’Assemblée générale des actionnaires du 18 mai 2018.

 

"En 2017, le groupe Michelin a réalisé une performance conforme à sa feuille de route à l’horizon 2020. La force de sa marque et son leadership technologique ont permis au Groupe de réaliser une croissance de 2,6 % et un résultat net historique de 1 693 millions d’€, démontrant son agilité dans un environnement externe plus difficile. Michelin poursuit les acquisitions qui contribueront à ses ambitions de croissance et de création de valeur. La mise en place début 2018 de la nouvelle organisation va permettre un engagement plus fort des équipes au service du client et l’atteinte des objectifs de compétitivité. Le Groupe s’engage avec confiance dans une nouvelle année de progrès en 2018, poursuivant sa stratégie dans les domaines du pneu, des services, des Expériences et des matériaux."

Jean-Dominique Senard, Président

 

Perspectives

 

En 2018, les marchés de pneumatiques Tourisme camionnette et Poids lourd devraient afficher une croissance modérée, tandis que les marchés miniers, Première monte Agricole et Première monte Génie civil resteront dynamiques.

 

Dans ce contexte de marchés, le pilotage des prix permettra de générer un effet prix-mix /matières premières positif, avec une hypothèse de hausse du coût des matières premières estimée entre 50 et 100 millions d’€. Avec le niveau des parités monétaires de janvier 2018, l’effet de change pèserait d’environ 300 millions d’€ sur le résultat opérationnel sur activités courantes.
Dans cet environnement, Michelin a pour objectifs en 2018 une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017 hors effet de change, et la génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d’€.

Environnement de marchés de pneumatiques en ligne avec le deuxième trimestre :
Demande bien orientée en Première monte dans tous les segments
Marchés Remplacement en léger retrait dans les zones matures
Poursuite du rebond de la demande de pneus Mining
Volume à fin septembre en augmentation de 2,8 %, tiré par les achats anticipés de la distribution au premier trimestre, par la reprise du segment Mining tout au long des 9 mois 2017 et par le retour à la normale du niveau des stocks de la distribution
Contribution, à hauteur de 0,6 %, de la croissance externe du Groupe
Forte accélération au 3ème trimestre (+ 5,0 %) de l’effet Prix-mix, permettant d’atteindre + 2,6 % sur 9 mois, grâce à :
La mise en œuvre de l’ensemble des hausses de prix annoncées
L’effet mix favorable, lié en particulier à la progression de 21% des volumes sur le segment Premium 18 pouces et plus.
Effet parités négatif de 3,7 % au 3ème trimestre et neutre à fin septembre
Guidance 2017 confirmée
Sur la fin de l’année 2017 et indépendamment des conditions hivernales à venir, les marchés de remplacement devraient retrouver progressivement leur tendance de long terme. La demande en première monte devrait rester bien orientée en Poids lourd, Génie civil et Agricole, l’activité Tourisme camionnette présentant une croissance moindre. Les ventes de pneumatiques pour les compagnies minières, qui avaient rebondi dès la fin de 2016, resteront dynamiques.
Au second semestre, comme annoncé, l’effet prix-mix net des matières premières devrait être positif, avec un impact annuel de la hausse des matières premières estimé à ce jour à environ - 800 millions d’€.
Pour l’ensemble de l’année 2017, Michelin confirme ses objectifs de croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2016, hors effet de change évalué aujourd’hui entre - 110 et - 120 millions d’euros, et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 900 millions d’€.

Volume en croissance de 4,1 % (3,6 % à périmètre constant) sur le semestre, limitée au 2ème trimestre par les fortes anticipations d’achats du 1er trimestre :
Croissance des volumes Tourisme camionnette (+ 3 %) et stabilité en Poids lourd,
Poursuite du rebond de la demande de pneus miniers et nette reprise en première monte Génie civil et Agricole,
Acquisition en décembre 2016 de Levorin, producteur brésilien de pneumatiques 2 roues.
Effet Prix-mix positif de 1,4 %, en accélération au 2ème trimestre (+ 2,8 %) reflétant les premiers effets des hausses de tarifs et permettant de limiter, comme annoncé, l’effet net Prix-mix / Matières premières négatif à 186 millions d’€.
Plan de compétitivité qui compense l’inflation, comme attendu.
Cash flow libre de – 305 millions d’€ en ligne avec les objectifs annuels
Stable, hors acquisitions et intérêts capitalisés sur l’emprunt OCEANE,
Maîtrise du besoin en fonds de roulement face à l’impact défavorable des hausses de matières premières.
La bonne performance de Michelin, comparée à un premier semestre 2016 élevé, est conforme à sa feuille de route à l’horizon 2020. Volume en croissance, pilotage de la politique de prix, nouvelle amélioration de la compétitivité du Groupe et engagement des équipes au service du client en sont les principaux leviers. Nous confirmons aujourd’hui les perspectives que nous avions dessinées pour 2017, avec un second semestre qui bénéficiera de l’amélioration de rentabilité issue des hausses de prix.
Jean-Dominique Senard, Président
Perspectives
Sur la deuxième moitié de l’année 2017 et indépendamment des conditions hivernales à venir, les marchés de remplacement devraient être marqués par la fin du contrecoup des achats d’anticipation. La demande en première monte devrait rester bien orientée en Poids lourd, Génie civil et Agricole, l’activité Tourisme camionnette présentant une croissance moindre. Les ventes de pneumatiques pour les compagnies minières resteront dynamiques.
Compte tenu d’un impact annuel de la hausse des matières premières, estimé à ce jour à - 800 millions d’€, Michelin poursuivra le pilotage agile de ses prix, en assurant des marges unitaires constantes pour ses activités non indexées et en appliquant les clauses matières premières pour les activités indexées. Ainsi, l’effet prix-mix net des matières premières devrait être positif au second semestre.
Pour l’ensemble de l’année 2017, Michelin confirme ses objectifs de croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2016, hors effet de change, et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 900 millions d’€.

1er trimestre 2017 :
Michelin annonce des ventes nettes de 5,6 milliards d’€, en hausse de 10 %,
avec une croissance des volumes de 7,3 %.
 
Guidance 2017 confirmée.
Environnement de marchés globalement dynamiques :
Demande Première monte soutenue,
Demande Remplacement forte, en raison des anticipations de hausses de prix,
Rebond de la demande de pneus miniers.
Volume à fin mars en hausse de 7,3 %, tirée par les achats anticipés de la distribution et la reprise de l’activité minière.
Effet prix-mix de – 0,1 %, en nette amélioration grâce :
Au succès des nouvelles offres de pneus et de services adaptées aux besoins des clients,
A l’effet mix favorable, lié en particulier à la hausse de 31 % des volumes sur le segment Premium 18 pouces et plus.
Guidance 2017 confirmée
Sur l’ensemble de l’année 2017, l’évolution des marchés de pneumatiques devrait rester voisine des tendances observées sur la fin de 2016, en particulier avec la reprise des ventes de pneumatiques pour les compagnies minières. Pour Michelin, le premier semestre devrait concentrer l’essentiel de la croissance du fait des achats d’anticipation déjà constatés en amont des hausses de prix, tandis que le second semestre bénéficiera de l’amélioration de rentabilité issue de ces hausses.
Michelin poursuivra le pilotage agile de ses prix qui a pour objectif d’assurer des marges unitaires constantes pour ses activités non indexées, compte tenu d’un impact de la hausse des matières premières, estimé à ce stade à environ -900 millions d’€ sur l’année. De nouvelles augmentations de tarifs ont ainsi été annoncées sur certains marchés.
Pour l’ensemble de l’année 2017, Michelin confirme ses objectifs de croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur ou égal à celui de 2016, hors effet de change, et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 900 millions d’€.

2016 : Objectifs atteints
Volume en croissance de 2,1 %,
Résultat opérationnel sur activités courantes de 2 692 millions d’€,
en hausse de 235 millions d’€ à parités constantes,
Cash-flow libre supérieur à 1 milliard d’€.
2017 : Une nouvelle année de progrès,
en ligne avec les objectifs du Groupe à horizon 2020
Volume en croissance de 2,1 %, supérieure aux marchés,
Tourisme camionnette (+ 3 %), Poids lourd (+ 1 %) et Spécialités (- 1 %).
Progression au 4ème trimestre de 4,2  % pour le Groupe, dont une hausse de 5 % en Tourisme camionnette et de 6 % pour les activités de Spécialités.
Résultat opérationnel de 2 692 millions d’€, soit 12,9 % des ventes nettes, en progression de 235 millions d’€ à parités historiques.
Effet Prix-mix/matières premières positif de 159 millions d’€, grâce à un pilotage efficace.
Atteinte de l’objectif du plan de compétitivité avec 1,2 milliards d’€ de gains sur la période 2012-2016.
Forte génération de Cash-flow libre de 1 024 millions d’€,
Amélioration de 128 millions d’€ du Cash-flow libre structurel à 961 millions d’€.
Finalisation du programme de rachat d’actions de 750 millions d’€ sur 2015 et 2016,
Annulation de 1,8 % du capital en 2016, correspondant à 301 millions d’€.
Proposition d’un dividende de 3,25 € par action, soit un taux de distribution de 36,5 %, reflétant l’engagement du Groupe auprès de ses actionnaires et soumis à l’Assemblée générale des actionnaires du 19 mai 2017.
L’année 2016 constitue une étape réussie sur notre feuille de route stratégique. Notre croissance, à nouveau supérieure à celle des marchés, est le fruit de la force de la marque MICHELIN, de notre rythme d’innovations, de l’amélioration de la qualité de service au bénéfice de nos clients et du succès des gammes intermédiaires. Notre politique de prix qui valorise le leadership technologique du Groupe, ainsi que la poursuite de nos efforts de compétitivité, nous ont permis d’atteindre les perspectives financières annoncées en début d’année. 2017 devrait permettre une nouvelle année de progression, en ligne avec les objectifs du Groupe à l’horizon 2020.
Jean-Dominique Senard, Président
Perspectives
En 2017, les marchés de pneumatiques devraient rester voisins des tendances observées sur la fin de 2016, en particulier avec la reprise des ventes de pneumatiques pour les compagnies minières. L’année sera également marquée par la hausse des matières premières (dont l’impact est estimé à ce stade à environ -900 millions d’€) à laquelle Michelin répondra avec le pilotage agile de ses prix qui a pour objectif d’assurer des marges unitaires constantes pour ses activités non indexées.
Dans cet environnement de marchés, Michelin a pour objectifs en 2017 une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur ou égal à celui de 2016 hors effet de change, et la génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 900 millions d’€.

9 mois 2016 :

 

Ventes nettes de 15,5 milliards d’euros, 
soutenues par une croissance des volumes supérieure aux marchés et une politique de prix valorisant l’innovation produit 
Guidance 2016 confirmée

Volume à fin septembre en hausse de 1,4 %, supérieure aux marchés :

  • Stabilisation ou léger recul au troisième trimestre de la demande Tourisme camionnette et Poids lourd dans les marchés matures,
  • Demande contrastée sur les nouveaux marchés, avec une demande chinoise soutenue en Tourisme camionnette et un recul prononcé en Amérique du Sud,
  • Marchés de spécialités marqués par le ralentissement du segment Agricole, le recul de la demande en Génie civil première monte et la poursuite du déstockage des compagnies minières.

 

Effet prix-mix de - 1,7 %, en amélioration grâce à :
Une politique de prix valorisant le leadership technologique du Groupe,
Le succès de ses nouvelles offres au service du client,
En particulier, des volumes en hausse de 11 % sur le segment Premium 17 pouces et plus.

 

Guidance 2016 confirmée

 

Sur la fin de l’année, les marchés devraient rester contrastés, en ligne avec les tendances observées à fin septembre. Dans cet environnement de marchés, compte tenu de la poursuite de sa stratégie de prix et d’un effet matières premières estimé à + 550 millions d’euros, le Groupe devrait dégager un effet net prix-mix/ matières premières positif sur l’année, supérieur à 150 millions d’euros.

 

Pour l’ensemble de l’année 2016, Michelin confirme ses objectifs d’une croissance des volumes supérieure à l’évolution mondiale des marchés, d’un résultat opérationnel sur activités courantes en croissance hors effet de change et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 800 millions d’euros.

1er trimestre 2016 : Michelin annonce des ventes nettes de 5,1 milliards d’€, 
avec une croissance des volumes supérieure aux marchés 
Guidance 2016 confirmée

Volume en hausse de 3,7 %, supérieure aux marchés pour toutes les activités, en Tourisme camionnette (+4 %), en Poids lourd (+3%) et en Spécialités (+ 0 %).

 

Cette croissance se fait dans le contexte de marché suivant :

  • Marchés Tourisme camionnette et Poids lourd soutenus dans les zones matures,
  • Demande contrastée sur les nouveaux marchés, avec une demande chinoise soutenue en Tourisme camionnette, un fort dynamisme en Inde et un recul marqué en Amérique du Sud,
  • Marchés de spécialités encore pénalisés par la fin du déstockage des compagnies minières.

Effet prix de - 0,8 %, en amélioration grâce au pilotage du Groupe et au succès de ses nouvelles offres de produits et services aux différentes marques du Groupe.

 

 

Guidance 2016 confirmée

 

Sur l’ensemble de l’année, dans des marchés de pneumatiques toujours contrastés, la demande Tourisme camionnette et Poids lourd devrait demeurer bien orientée dans les marchés matures et poursuivre les tendances observées en 2015 dans les nouveaux marchés. Cette tendance restera favorable pour le groupe Michelin. Le marché des pneus de Spécialités devrait rester influencé par le déstockage des compagnies minières.

 

Dans cet environnement, pour 2016, Michelin vise une croissance des volumes supérieure à l’évolution mondiale des marchés et confirme ses objectifs d’un résultat opérationnel en croissance avant éléments non récurrents hors effet de change et de génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 800 millions d’€.

Recevez nos informations par email