Retour

Michelin révèle la richesse de la gastronomie à Singapour

Preuve de la très grande qualité de la cuisine locale et internationale à Singapour, le guide MICHELIN distingue un restaurant trois étoiles, six restaurants deux étoiles et vingt-deux restaurants une étoile, dont pour la première fois la street food asiatique et la cuisine australienne.

MICHELIN Guide Singapour 2016

Michelin est heureux de dévoiler la toute première sélection du guide MICHELIN Singapour 2016, qui reflète la richesse de la scène gastronomique proposée dans cette ville du Sud-Est asiatique. « Singapour est un véritable carrefour de commerce et d’échange, dont l’offre et le répertoire culinaire sont multiples et font la joie des locaux comme des visiteurs » commente Michael ELLIS, Directeur International des guides MICHELIN. « Si la ville est réputée dans le monde entier pour sa street food, une scène gastronomique de haut vol portée par de jeunes chefs talentueux a émergé ces dernières années, pour le plus grand plaisir de nos inspecteurs qui ont découvert de véritables pépites ! ».

Cette première édition distingue un restaurant trois étoiles, Joël Robuchon, où le chef propose, dans une salle à manger majestueuse d’inspiration art-déco, une cuisine française raffinée et contemporaine. «De la qualité des ingrédients, dont seuls les meilleurs sont sélectionnés, à la finesse des cuissons, en passant par l’impressionnante carte des vins qui compte plus de 1000 références, l’expérience proposée par le chef Joël ROBUCHON est tout simplement exceptionnelle ! » s’exclame Michael ELLIS. « Chaque plat est exécuté avec panache et maitrise, à l’image de la Crevette pochée dans un bouillon épicé, ou encore de la Pintade fermière au foie gras rôti, et offre aux gourmets une palette de saveurs et une intensité de goût mémorables».

Six établissements obtiennent quant à eux deux étoiles dans cette édition 2016 du guide MICHELIN Singapour : André, où le chef d’origine taiwanaise André CHIANG, formé en France, offre une cuisine créative et sophistiquée ; l’Atelier de Joël ROBUCHON, qui propose une cuisine française contemporaine tout comme Odette, une table aux créations fines et élégantes ouverte il y a seulement quelques mois par le chef Julien ROYER ou encore Les Amis, tenu par le chef Sébastien LEPINOY. Deux autres restaurants sont également distingués de deux étoiles dans cette sélection : Shoukouwa, où le chef japonais s’appuie sur des produits de très grande qualité pour réaliser des sushis tels que ceux dégustés à Tokyo, et Shisen Hanten, le restaurant chinois du chef CHEN Kentaro.

Enfin, les inspecteurs du guide MICHELIN ont distingué vingt-deux restaurants d’une étoile, tous styles de cuisine confondus. Parmi eux, le restaurant Candlenut, où le chef Malcolm LEE propose une cuisine peranakan, une cuisine aux origines  singapouriennes, née des influences malaisiennes et chinoises.

Cette sélection voit également la street food pour la première fois au monde étoilée dans un guide MICHELIN, avec Hill Street Tai Hwa Pork Noodle et Hong Kong Soy Sauce Chicken Rice & Noodle.

Autre record mondial pour cette première édition : la cuisine australienne obtient une étoile dans le guide MICHELIN avec le restaurant Osia, où le jeune chef Douglas TAY propose, sous la direction de Scott WEBSTER, des plats créatifs réalisés avec des produits australiens et asiatiques.

Consultez la version en ligne du guide MICHELIN Singapour 2016 (en anglais)


Retour