Retour

WRC 2018 - Portugal - Un véritable tour de (LTX) Force pour les pneus MICHELIN

C’est un duo Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul très solide qui vient de s’imposer au Vodafone Rally de Portugal 2018, en capitalisant sur la performance et la fiabilité de sa monture : la Hyundai i20 WRC équipée de pneus Michelin.

cp_wrc-portugal_20188_1040x400

 

Disputé par des conditions météorologiques idéales, le rallye du Portugal a néanmoins réservé des surprises aux équipes et aux pilotes… pas toujours agréables. Des casses mécaniques ont ponctué cette édition du rallye et ont mis « hors-jeux » plus d’un équipage parmi les meilleurs. L’évolution des conditions de la surface entre le premier et le second passage en spéciale a surpris même les pilotes les plus chevronnés, y compris les quintuples Champions du Monde Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Ford Fiesta WRC – Team M-Sport Ford/Michelin), victimes d’une sortie de route le vendredi.

Si le duo Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul est sorti indemne de toutes ces difficultés grâce à son expérience, les plus jeunes Elfyn Evans/Daniel Barritt et Teemu Suninen/Mikko Markkula (deux équipages sur Ford Fiesta WRC – Team M-Sport Ford/Michelin) ont su faire de même et ont été récompensé à la fin de la course, respectivement, par la deuxième et la troisième marches du podium.

Enfin, le bon potentiel des Toyota Yaris WRC, qui ont été ralenties durant les premières phases de course par des ennuis mécaniques, a été confirmé par Esapekka Lappi et Janne Ferm, qui se sont emparés des 5 points de la Power Stage en réalisant, avec la complicité de leurs pneus MICHELIN LTX Force H4, le temps canon de 6.33,2, lors du second passage dans une ES20 à la surface très abimée.

Un rallye du Portugal plus exigeant que prévu, duquel Michelin s’en tire la tête haute. La surface de certaines épreuves spéciales a été refaite peu avant la course, ce qui a laissé imaginer à l’ensemble des équipes et des pilotes que les contraintes mécaniques seraient réduites par rapport aux éditions précédentes. En réalité, nous nous sommes vite rendus compte que la couche de terre souple était balayée lors du premier passage en spéciale, découvrant une surface encore plus agressive que par le passé. Sans doute, le pneumatique le plus adapté à ces conditions dantesques était le MICHELIN LTX Force H4, alors que la version au mélange de gommes tendres, le S5, constituait un choix possible plutôt le matin, quand la surface était plus lisse et les températures étaient plus clémentes.

Arnaud Rémy, le manager des programmes rallye de Michelin

A souligner le doublé réalisé par les Skoda Fiabia R5/Michelin dans la catégorie WRC2, qui a été remportée par Pontus Tidemand et Jonas Andersson, suivis du duo Lukasz Pieniazek/Przemyslaw Mazur. Les Français Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau (Citroën C3 R5/Michelin) complètent le podium.
La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes – FIA WRC se déroulera du 7 au 10 juin en Sardaigne, où les équipages se mesureront de nouveau à une surface rocailleuse, par des températures estivales. Les pneumatiques MICHELIN LTX Force H4 et S5 seront encore de la partie.


Retour