Retour

WRC 2018 - Argentine - Les pneus MICHELIN LTX Force S5 et H4 jouent la carte de la complémentarité

Après 18 spéciales et plus de 358 km parcourus à l’épreuve du chrono (et plus de 1 300 km avec les liaisons), le Rally d’Argentine vient de s’achever sur la victoire d’Ott Tänak et Martin Järveoja, à bord de leur Toyota Yaris WRC. Ils devancent Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC), la troisième place revenant à Dani Sordo et Carlos Del Barrio sur une autre Hyundai. Ces trois voitures sont équipées de pneus MICHELIN.

cp_wrc-2018_argentine_1040x400

 

Identifiée comme l’épreuve terre la plus piégeuse de la saison, la manche argentine a mis les hommes et les machines à rude épreuve. Aux pierres enchâssées et aux trajectoires creusées est venu s’ajouter un brouillard persistant rendant encore plus hasardeuses des pistes déjà réputées dangereuses. Mais les partenaires du manufacturier auvergnat ont pu compter sur la performance et la robustesse des pneus Michelin pendant toute la durée de l’épreuve, y compris en cas de perte de pression, comme l’a par exemple souligné Kris Meeke (Citroën C3 WRC), à l’arrivée de la spéciale numéro 8. « Alors que j’ai dû parcourir les 6 derniers kilomètres avec une crevaison à l’avant gauche, j’ai tout de même pu terminer la spéciale. Merci Michelin ! », indique le pilote britannique.
Au-delà de leur côté sécurisant, les pneus MICHELIN ont également brillé par leur spectre de performance, mis en exergue par les gommes soft et hard, dont les plages de fonctionnement se sont parfaitement complétées tout au long de l’épreuve, avec une utilisation majoritaire des gommes soft (et exclusivement lors des premiers passages du matin), et l’entrée en piste des gommes hard, parfois de manière panachée, lors des boucles de l’après-midi. Chaque pilote a alors pu affiner sa stratégie, pouvant également s’appuyer sur les recommandations avisées des Conseillers Techniques d’Ecurie de Michelin.

Le rallye d’Argentine a encore une fois tenu ses promesses en matière de difficulté, avec des chemins de plus en plus creusés et des pierres apparentes aux bords saillants. En outre, la météo n’a pas été clémente, et a attaqué le moral voire la confiance des pilotes. Heureusement, les caractéristiques du MICHELIN LTX Force S5 leur ont permis de se battre sans se poser de question sur la partie pneumatique. Ceux qui ont choisi les LTX Force H4 pour les seconds passages du vendredi, se sont basés sur des informations liées à la température extérieure, ou à l’apparition de portions de piste très cassantes. Mais dans tous les cas, les H4 comme les S5 ont tenu le choc. Nous sommes heureux d’avoir pu contribuer au spectacle tout en assurant à la fois performance et sécurité grâce à la qualité de nos pneus.

Jacques Morelli, manager de Michelin en FIA-WRC

En WRC2, la victoire revient au duo suédois Tidemand/Andersson, devant sur une Skoda Fabia R5, devant la Ford Fiesta R5 des britanniques Greensmith et Parry. Les argentins Heller et Olmos, également sur Ford Fiesta R5, montent sur la 3ème marche du podium. Ces trois voitures sont chaussées de pneus MICHELIN Latitude Cross (S80 et H90).

La 6ème manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA-WRC se déroulera au Portugal du 17 au 20 mai.


Retour