Retour

WRC 2016 Mexique - Les pneus MICHELIN LTX Force H4 et S4 relèvent tous les défis

Passant la barre de 2 700 mètres d’altitude, avec de fortes variations de températures et une spéciale de 80 km le dernier jour – le plus longue depuis plus de 30 ans en FIA WRC –, le Rally Guanajuato Mexico a tenu toutes ses promesses. Les pilotes ont pu compter à chaque instant sur des pneus MICHELIN performants et robustes, et offrir un spectacle de haut niveau aux passionnés venus par milliers au bord des spéciales et dans le parc d’assistance.

WRC2016-mexique_889x288

Le Rallye du Mexique est la première manche du Championnat du Monde – FIA WRC 2016 à avoir lieu sur terre. En outre, il se déroule entre Guanajuato, ville minière classée au patrimoine mondial de l’Unesco, et Leon, sixième ville du pays qui compte 1,2 million d’habitants, toutes deux situées à environ 400 km au nord de Mexico, et perchées à plus de 2 000 mètres d’altitude pour la première, et 1 800 m pour la seconde.

Des spécificités qui jouent sur la puissance des moteurs – 10 % de perte par tranche de 1 000 mètres d’altitude – mais aussi sur la température, ensoleillée mais fraiche le matin, et chaude en cours de journée.

Ces conditions ont obligé les pilotes à définir des stratégies pneumatiques très fines, en ayant la possibilité d’opter, en catégorie WRC, entre des pneus MICHELIN LTX Force H4 (gomme dure), et S4 (gomme tendre). Les versions S4 sont davantage dédiées aux conditions de température fraiche et/ou aux sols à l’adhérence précaire, les gommes H4 se révélant parfaites pour affronter les températures plus élevées. La gestion de l’usure a été un autre point souvent abordé avec les Conseillers Techniques d’Ecurie (CTE) que Michelin dédit à chacun de ses partenaires, car certaines spéciales, comme par exemple El Chocolate (ES 4 et ES7), longue de 54,21 km, ou encore Guanajuato (ES20) quant à elle longue de 80 km, soulevaient légitimement quelques interrogations. Mais les pneus fournis par Michelin ont parfaitement joué leur rôle, aussi en termes d’endurance que de performances.

Nous étions confiants sur la robustesse et le maintient du niveau de grip et de motricité pour les spéciales les plus longues. L’an dernier, mais aussi cette année, nous avons constaté qu’après des spéciales comme El Chocolate, les pneus MICHELIN LTX Force présentaient une usure inférieure à 70 %. Dès lors, nous savions que la spéciale de Guanajuato et ses 80 km ne constituait pas de risque majeur de ce côté. Ce pneu démontre non seulement une polyvalence, mais aussi un niveau de performances très élevé, ce qui a permis aux pilotes de définir la meilleure stratégie tout au long du rallye.

Jacques Morelli, responsable de Michelin en Championnat du Monde des Rallyes – FIA WRC.

Au terme de spéciales toutes plus belles et les unes que les autres, ovationnés par une foule enthousiaste, Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila, sur Volkswagen Polo R WRC, ont remporté l’édition 2016 du Rallye Guanajuato Mexico. Ils devancent Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, également sur Volkswagen Polo R WRC, et Mads Ostberg et Ola Floene à bord de leur Ford Fiesta WRC.

Les pneus MICHELIN LTX Force H91 s’imposent en WRC2

Dans la catégorie WRC2, la bagarre entre manufacturiers de pneumatiques est très relevée. Mais les pneus MICHELIN LTX Force S81 et H91, qui faisaient leurs premiers tours de roue au Rally Guanajuato Mexico, ont déjà rencontré le succès, notamment avec Teemu Suninen et Mikko Markkula, sur leur Skoda Fabia R5, qui ont dominé l’épreuve de bout en bout. Les nouveaux pneus MICHELIN LTX Force H91 et S81 présentent la particularité de posséder une bande de roulement dont la sculpture est symétrique. L’objectif des ingénieurs de MICHELIN Motorsport a d’abord été de supprimer la notion de pneu gauche et droit, ce qui peut présenter un avantage en WRC2, où le nombre d’enveloppes autorisées par voiture est légèrement inférieur à celui des WRC.

Teemu Suninen, très en confiance dans son pilotage, notamment grâce à l’excellent feeling dégagé par ses nouveaux pneus, a maitrisé l’épreuve du début à la fin, réalisant même des temps inférieurs à certaines WRC dans diverses spéciales.

Ce n’était pas le moment d’attaquer car je devais gérer mon avance, déclarait le pilote finlandais à la fin de la quinzième spéciale, mais le niveau de grip procuré par les pneus était vraiment élevé que j’aurais pu aller beaucoup plus vite.

le pilote finlandais Teemu Suninen à la fin de la quinzième spéciale

Le pneu MICHELIN LTX Force H91, utilisé pendant tout le rallye par Teemu Suninen, fait donc une entrée remarquée dans la catégorie WRC2 du Championnat du Monde des Rallyes, et reflète la perfection du travail réalisé par les ingénieurs de MICHELIN Motorsport.

Le podium WRC2 est complété Hubert Ptaskez et Maciek Szczepaniak, sur une Peugeot 208 T16 elle aussi équipée de pneus MICHELIN, et l’équipage italien Max Rendina/Emanuele Inglesi sur Ford Fiesta R5.

La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA-WRC aura lieu du 21 au 24 avril 2016 en Argentine.


Retour