Retour

WRC 2016 - Démonstration de force des pneus MICHELIN au Rallye de Sardaigne

WRC 2016 - Démonstration de force des pneus MICHELIN au Rallye de Sardaigne

Avec des pistes très glissantes, cassantes et creusées, le très spécial Rally Italia Sardegna représentait un enjeu particulier pour les pneus. Les pneus MICHELIN LTX Force H4 et S4, tout comme les pneus MICHELIN Latitude Cross H90 et S80 en WRC2, ont une fois de plus démontré leur supériorité dans un univers très concurrentiel.

wrc-sardaigne-2016_889x288

Au cours d’une saison du Championnat du Monde des Rallyes - FIA WRC, les concurrents peuvent rencontrer deux types de surface, l’asphalte (recouvert par verglas ou neige au Rallye Monte-Carlo) ou la terre (recouverte par verglas ou neige au Rallye de Suède), ou les deux en même temps, comme par exemple au Rallye d’Espagne. Mais à y regarder de plus près, il existe bien plus de configurations car de nombreuses typologies de terre, combinées à la difficulté du tracé et à la météo, rendent les rallyes plus ou moins complexes et cassants, et surtout très différents. 

Avec ses 19 spéciales chronométrées dans le nord de l’ile, ses pistes étroites et recouvertes d’une fine couche de sable et de poussière, le Rallye de Sardaigne est tout simplement le plus cassant des 8 épreuves se déroulant sur terre (9 si on compte l’Espagne). Et si, compte tenu des températures extérieures élevées, les pneus MICHELIN LTX Force H4 (gomme dure) étaient les pneus préconisés au départ, certains concurrents n’ont pas hésité à utiliser les LTX Force S4 (gomme tendre) pour gagner du grip sur des pistes parfois très glissantes et polluées par une poussière sablonneuse en surface, qui parvenait même à rentrer à l’intérieur des voitures ! Heureusement, les pneus MICHELIN LTX Force ont été développés pour répondre à toutes les configurations, même les plus extrêmes. Que ce soit par 30 °C en Sardaigne, ou 15°C dans la boue au Pays de Galles, leur extraordinaire polyvalence leur permet d’offrir performances, longévité et sécurité à tous les concurrents.

Jacques Morelli, le manager de Michelin en Championnat du Monde des Rallyes

Le règlement de la FIA autorise une seule sorte de pneus, avec deux typologies de gommes, dure et tendre, pour l’ensemble des rallyes terre. Les ingénieurs de Michelin sont alors parvenus à trouver le meilleur équilibre pour que les pilotes puissent performer partout dans le monde pendant toute la saison, indépendamment de la météo ou de l’état du sol. Outre les performances de motricité et de grip en virage, la robustesse est également capitale, car les différentes boucles empruntent souvent les mêmes spéciales le matin puis l’après-midi, et les premiers passages peuvent faire émerger des pierres, ou creuser des trajectoires agressives. Le spectre de performance pneus MICHELIN en rallye apparaît alors aussi large que celui de ses victoires !

En WRC, c’est l’équipage Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, sur Hyundai i20 WRC, qui remporte le Rallye Italia Sardegna, devant Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila, sur Volkswagen Polo R WRC, et l’équipage Sébastien Ogier/Julien Ingrassia, également sur Volkswagen.  Ces trois voitures sont équipées de pneus MICHELIN LTX Force H4 et S4.

En WRC2, c’est également la robustesse des pneus MICHELIN Latitude Cross H90 et S80 qui a fait la différence, et qui a permis à Teemu Suninen et Mikko Mmarkkula, sur Skoda Fabia R5, de s’imposer devant Jan Kopecky et Pavel Dresler, également sur Skoda. Un nouveau doublé pour Michelin en WRC2, où la concurrence entre manufacturiers est rude.

La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes – FIA WRC aura lieu du 30 juin au 3 juillet en Pologne.


Retour