Retour

WEC - 6 Heures de Shanghai - Les pneus MICHELIN Endurance Wet et Full Wet apportent sécurité et performance

Les 6 Heures de Shanghai 2018 se sont déroulées aujourd’hui par des conditions météorologiques dantesques. La forte pluie a empêché le bon déroulement de l’épreuve et la voiture de sécurité a pris la piste à de nombreuses reprises. A noter que la Direction de course a également été contrainte de suspendre à deux reprises la course en agitant les drapeaux rouges.

Déployée lors du départ donné à 11h00, la Porsche 911 Turbo pilotée par Yannick Dalmas, quadruple vainqueur des 24 Heures du Mans et responsable d’évaluer les conditions de la piste, a assuré la sécurité des pilotes, notamment quand la pluie de « Niveau 3 » arrosait en abondance le tracé et limitait fortement la visibilité.

Les pneus MICHELIN Pilot Sport de série, dont cette voiture est équipée, l’ont autorisé à maintenir une cadence suffisamment élevée pour contrôler la situation dans l’attente d’une amélioration. A chaque accalmie, bien que légère, la Direction de course a relancé les hostilités, mais la météo capricieuse n’a finalement pas permis de s’affranchir de la voiture de sécurité.

Les pneus MICHELIN Endurance Wet et Full Wet ont bien rempli leur rôle. Grâce à une capacité d’évacuation de l’eau de l’ordre de 120 litres/seconde à pleine vitesse, les Full Wet ont permis aux concurrents des 6 Heures de Shanghai de rester sur la piste malgré la pluie battante.

A deux heures de la fin, la météo s’est enfin améliorée et la voiture de sécurité a quitté le tracé. Sous une pluie de « Niveau 1 », de belles batailles ont alors commencé. Néanmoins, la voiture de sécurité a pris une dernière fois la piste à 20 minutes du drapeau à damiers, suite à la sortie de la BR1 - AER n°17.

La catégorie LM P1 a été dominée par Toyota Gazoo Racing. Les Toyota TS050 - Hybrid n°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et n°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) ont rapidement pris le large pour signer le doublé, tandis que la BR1 - AER n°11 (Aleshin/Petrov/Button) du SMP Racing complète le podium.

Dans la catégorie LM P2, l’Oreca 07-Gibson n°31 du DragonSpeed (Gonzalez/Maldonado/Davidson), partenaire de Michelin, termine à la deuxième place.

En LM GTE Pro, les rebondissements ont été nombreux, mais Aston Martin parvient à sécuriser sa position de leader en dépit d’une fin de course marquée par la remontée des Porsche 911 RSR. Le duo Sørensen/Thiim, sur l’Aston Martin Vantage AMR n°95, remporte la catégorie, suivi de la Porsche n°91 de Richard Lietz et Gianmaria Bruni, tandis que Michael Christensen et Kevin Estre, sur la deuxième Porsche, montent sur la troisième marche du podium.
Enfin, dans la catégorie GTE Am, trois Porsche 911 RSR monopolisent le podium : les deux voitures du Dempsey – Proton Racing séparées par celle du Team Project 1.


Retour