Retour

WEC 2015 - Toute la gamme MICHELIN rentre en piste à Fuji

Les 6 Heures de Fuji 2015 s’achèvent sur un doublé du Porsche Team : il s’agit de la quatrième victoire consécutive du constructeur allemand cette saison, une série ouverte aux 24 Heures du Mans. Grâce au succès de Fuji, la Porsche 919 Hybrid n°17 (Bernhard/Webber/Hartley) s’empare de la tête du Championnat.

WEC - Fuji - 2015

La firme de Stuttgart avait déjà dominé les qualifications du samedi. La Porsche 919 Hybrid n°17 s’était aisément installée en pole-position (la dixième pour la marque depuis son retour sur le pinacle de l’Endurance en 2014), après avoir inscrit au tableau des temps record à plusieurs reprises. C’est Mark Webber qui a réalisé le meilleur chrono absolu du Fuji Speedway en 1’22’’639, tandis que la moyenne de la séance pour la Porsche n°17, pilotée par l’Australien avec Timo Bernhard, a été calculée à 1’22’’763. A quelques instants de la fin des qualifications, la voiture sœur n°18 (Dumas/Lieb/Jani), arrachait la deuxième place à l’Audi R18 e-tron quattro n°7 (Fässler/Lotterer/Tréluyer) pour 0’’011 seulement, en attribuant ainsi la première ligne au Porsche Team.

Alors que les qualifications du samedi s’étaient déroulées par des conditions météo idéales, sur piste sèche et par 20° C de température, les 6 Heures de Fuji 2015 ont démarré sous la pluie, et les feux n’ont tourné au vert pour les pilotes qu’après environ 40 minutes passées derrière la voiture de sécurité. Alors, la pluie était encore battante et plusieurs pilotes des catégories LM GTE Pro et Am sont rentrés aux stands pour monter les pneus MICHELIN Full Wet. Il s’agit de la première fois cette année que les conditions météo demandent ce type de pneumatiques, capables d’évacuer jusqu’à 180 litres d’eau par seconde à pleine vitesse.

Pendant que les pilotes GTE changeaient leurs pneus, dans la catégorie reine, les Audi se montraient très performantes sur le mouillé et prenaient le commandement des 6 Heures de Fuji 2015, tandis que les Porsche se bagarraient avec les Toyota.

La pluie s’arrête enfin, et à la fin de la première moitié de la course, sur une piste avec moins d’eau puis séchante, les voitures passent en pneus MICHELIN Hybride. Les Porsche reviennent progressivement sur les Audi et les doublent. Sur la fin, l’asphalte est sec, et en pneus slick les Porsche creusent l’écart sur les Audi, jusqu’à l’arrivée.

« Nous avons utilisé l’ensemble de la gamme de pneus MICHELIN disponibles aux 6 Heures de Fuji ! », s’exclame Jérôme Mondain, le manager Michelin du FIA WEC. « Après les pneus pluie et les pneus MICHELIN Hybride, les LM P1 ont utilisé aussi bien les pneus slicks soft pour les basses que pour les hautes températures, selon leur stratégie ».

« Je tiens enfin à souligner qu’en catégorie GTE Pro, lors d’une belle bagarre, aussi bien les Ferrari 458 Italia d’AF Corse que les Porsche 911 RSR du Porsche Team Manthey ont utilisé le même train de pneus pluie pendent trois relais (Porsche pendant 3 relais et 12 tours) ! Durant cette portion de course, le niveau de performance a été toujours très constant pour ces deux constructeurs aux voitures structurellement si différentes, ce qui est remarquable. »

En catégorie LM GTE Pro, Ferrari - AF Corse s’impose, en GTE Am l’équipe Dempsey-Proton Racing parvient au succès

La firme au cheval cabré s’était emparée de la première ligne le samedi, quand la Ferrari 458 Italia n°71 (Calado/Rigon) a réalisé la première pole-position de sa carrière. James Calado a bouclé un tour en 1’38’’145, plaçant ainsi sa voiture devant l’autre Ferrari 458 Italia de AF Corse, la n°51 (Bruni/Vilander), qui occupait alors la première place au classement.

Après les bouleversements initiaux causés par la météo, durant la course, la catégorie LM GTE Pro a été animé par un beau duel Ferrari / Porsche. Durant la première moitié, c’est au tour de la Ferrari 458 Italia n°51 (Bruni/Vilander) et de la Porsche 911 RSR n°91 (Lietz/Christensen) de se disputer la première place. C’est enfin la Ferrari qui prend le large une fois la piste asséchée.

Pendant la deuxième moitié de l’épreuve,  la Porsche n°92 (Makowiecki/Pilet) parvient à s’imposer sur la Ferrari n°71, en s’installant ainsi à la deuxième place du classement, au bout d’une belle bagarre.                         

Dans la catégorie cadette, c’est une Porsche qui s’impose, la n°77 de l’équipe Dempsey – Proton Racing. 

La prochaine course du Championnat du Monde d’Endurance – FIA WEC se déroulera en Chine, sur le Circuit de Shanghai, le 1er novembre 2015. Les 6 Heures de Shanghai pourraient être déterminantes pour l’attribution de titres Mondiaux.


Retour