Retour

Triplé pour Volkswagen et Michelin, grâce à des combinaisons de pneus permettant de gérer toutes les situations

CP WRC Monte Carlo 2015

La 83ème édition du Rallye Monte-Carlo a été marquée par la bagarre de forte intensité qui a eu lieu dès la première spéciale entre le revenant Sébastien Loeb, sur Citroën DS3 WRC, et le champion du monde en titre, Sébastien Ogier, au volant de sa Volkswagen Polo R WRC. Durant l’épreuve, le changement permanent de conditions de route a incité les équipages à épouser des stratégies multiples en termes de choix de pneumatiques, en réalisant des combinaisons entre les pneus asphalte et les pneus neige, qu’ils soient cloutés ou non.

Après le départ fulgurant des deux « stars » françaises, qui s’échappent du peloton dès les premières spéciales, c’est lors de la huitième étape chronométrée, le vendredi après-midi, que la belle bataille prit fin. Parti avec quatre pneus MICHELIN Pilot Alpin PA4 CL (cloutés), Sébastien Ogier, qui ouvrait la route, se jouait avec une relative aisance des conditions de plus en plus glacées au fil de l’après-midi, alors que Sébastien Loeb, quatorzième sur la ligne de départ, avait choisi des pneus MICHELIN Pilot Alpin PA 4 non cloutés, en anticipant les évolutions de la surface au fil du passage des voitures. Equipé de pneus différents, les deux pilotes réalisaient des temps comparables et l’écart s’était stabilisé alentours d’une petite dizaine de secondes. C’est alors que le coup de théâtre arriva, quand Sébastien Loeb percute une pierre qui endommage sa roue arrière gauche, lui faisant perdre de précieuses minutes et le reléguant en milieu de classement.

Mais quelle que soit l’évolution de la route au fil des heures, la constante performance des pneus MICHELIN est à souligner.

Les pneus MICHELIN utilisés au Rallye de Monte-Carlo ont démontré leur haut niveau de polyvalence, couvrant toutes les conditions de course alors que les pilotes ont du faire face à de nombreux changements climatiques.

Pascal Couasnon, directeur de MICHELIN Motorsport

Et si la messe était dite concernant le duel Loeb-Ogier, les Volkswagen de Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen, derrière le Gapençais, devaient maintenant gérer le rallye dont elles venaient de prendre le commandement, devant les Citroën, les Ford et les Hyundai. C’est finalement ce qu’elles parviendront à réaliser, constituant dans le même ordre le podium d’arrivée, le dimanche après-midi, sur la Place du Palais Princier.

« Quatre des cinq types de pneus MICHELIN prévus pour le Rallye Monte-Carlo ont été utilisés (seul le pneu MICHELIN Pilot Sport H4 à gomme dure est resté en stock), et tous ont fourni un niveau d’adhérence et de sécurité exceptionnel », indique Jacques Morelli, responsable des activités rallye de Michelin. « Cette 277ème victoire en FIA WRC, dans un championnat ouvert à la concurrence, nous réjouit. Nous avons également fait le doublé en WRC2, avec les équipages Stéphane LEFEBVRE / Stéphane PREVOT (sur Citroën DS3 R5), et Craig BREEN / Scott MARTIN (Peugeot 208 T16). Ces résultats, obtenus dans des conditions de course très exigeantes, sont la plus belle des façons de démontrer la suprématie et le savoir-faire de Michelin ».

La prochaine épreuve de la saison FIA WRC 2015 se déroulera en Suède et en Norvège du 12 au 15 février prochains. Les voitures seront équipées du pneu MICHELIN X Ice-North 3 (évolution du X Ice-North 2) en 15 pouces. Ce pneu est équipé de plus de 380 clous, dont la longueur externe est de 6,5 millimètres.

Le Rallye Monte-Carlo VIP 


François Cluzet et Renaud Lavillenie copilotes de Sébastien Loeb et de Sébastien Ogier !

C’est le jeudi après-midi, en préambule du départ officiel du rallye, sur la place du Casino de Monte-Carlo, devant le célèbre Hôtel de Paris, que l’acteur et le recordman du monde du saut à la perche, tous deux invités par Michelin, ont pris place à bord des Citroën DS3 WRC et Volkswagen Polo R WRC pour un baptême fort en émotions. Un tracé de 2,5 km avait été sécurisé en Principauté, reprenant plusieurs lieux mythiques du circuit de F1 (tunnel, piscine, Rascasse et ligne d’arrivée). Enchantés, émus mais aussi éprouvés par cette première expérience dans une voiture de rallye du championnat du monde, en outre avec deux multiples champions du monde au volant, les deux invités de Michelin ont terminé leur séjour en Principauté en compagnie de plusieurs membres de la direction de MICHELIN Motorsport, à qui ils ont pu faire part de l’intensité de leurs émotions.


Retour