Retour

MotoGP™ 2018 - Espagne - Michelin fête sa 400e victoire avec Marquez

Michelin est entré dans l’histoire des Grands Prix moto en remportant sa 400e victoire avec le Champion du monde en titre Marc Marquez (Repsol Honda Team) vainqueur du Gran Premio Red Bull de España à Jerez (Espagne).

Le Circuito de Jerez-Angel Nieto était l’arène idéale pour ce jour de fête avec un public nombreux et bruyant massé sur les talus entourant les 4,423 km du tracé. Les pneus MICHELIN Power Slicks ont été performants tout le week-end sur cette piste re-surfacée, permettant à Cal Crutchlow (LCR Honda) d’écrire une nouvelle page dans l’histoire des Grands Prix moto en signant le meilleur tour sur 2-roues jamais établi à Jerez lors des qualifications, ce qui lui assura la pole position pour cette course longue de 25 tours. L’épreuve s’est déroulée
sous le soleil avec une température de piste de 45°C. Au feu vert, Jorge Lorenzo (Ducati Team) a pris l’avantage et mené la course jusqu’au 8e tour avant d’être dépassé par Marquez, lequel n’a plus lâché les rênes du Grand Prix.

La chaleur et le nouvel asphalte ont conduit à des changements de pneus de dernière minute sur la grille, pilotes et techniciens Michelin cherchant à trouver les meilleures options. Sur les six gommes proposées aux 25 pilotes, cinq ont été utilisés en différentes combinaisons, seul l’arrière soft n’ayant pas été retenu. Au fil des tours, alors que Marquez confirmait sa première place, une belle bagarre avait lieu pour les deux autres places du podium entre Lorenzo, Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Dani Pedrosa (Repsol Honda Team). Malheureusement, cette bagarre s’est terminée prématurément quand ces trois-là se sont accrochés au 18e tour (chute pour les trois, aucune blessure malgré la collision spectaculaire). Ceci a permis à Johann Zarco (Monster Yamaha Tech 3) d’accéder à la deuxième place, position qu’il a conservée jusqu’au drapeau à damier pour remporter le prix du First Independent Rider. La troisième place est revenue à Andrea Iannone (Team SUZUKI ECSTAR) après un dernier tour de folie face à Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing). Les trois hommes du podium ont démontré les performances de toute la gamme MICHELIN Power Slicks puisque Marquez était équipé d’un hard à l’avant et d’un medium à l’arrière, Zarco de deux medium et Iannone d’un medium avant et d’un hard arrière. Ces différentes gommes permettent à chaque pilote d’effectuer la meilleure sélection pour sa machine et son style de pilotage. Outre des choix de pneus différents parmi le tiercé de tête, on peut également souligner que quatre marques différentes – Honda, Yamaha, Suzuki et Ducati – composent le quarté final.

C’est la première fois que Michelin évoluait sur le circuit de Jerez depuis son re-surfaçage, mais deux séances d’essais préalables avaient permis de recueillir de précieux datas pour préparer la course et proposer des pneus performants, même avec de hautes températures et un grip diminué. Derrière le trio de tête, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) a devancé Jack Miller (Alma Pramac Racing), tandis que Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), après un départ difficile, est remonté à la 7e place. Alvaro Bautista (Angel Nieto Team) a signé son meilleur résultat de la saison avec la 8e place. Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS) a lui aussi réalisé son meilleur résultat (9e) et termine meilleur rookie. Le wild-card KTM Mika Kallio (Red Bull KTM Factory Racing) complète le top-ten.

Pour fêter la 400e victoire de Michelin, un invité surprise attendait au parc fermé pour accueillir les trois premiers et offrir une casquette très « spéciale » au vainqueur Marc Marquez. Bibendum est apparu sur la scène pour féliciter les pilotes. C’est la première fois qu’il apparait sur un podium de MotoGP. Le staff Michelin reste à Jerez lundi pour l’Official IRTA Test, avant de tout remballer et de partir pour le Grand Prix de France au Mans dimanche 20 mai.


Retour