Retour

MotoGP™ 2018 - Autriche - Une pluie de records pour MICHELIN et Lorenzo à Spielberg

MICHELIN a battu les records du tour et de durée de course aujourd’hui lors du Motorrad Grand Prix von Österreich, sur le Red Bull Ring de Spielberg (Autriche), alors que Jorge Lorenzo (Ducati Team) s’est imposé à l’issue d’une nouvelle superbe course de MotoGP™.

Toute la gamme de pneus MICHELIN a été utilisée aujourd’hui en course avec les six versions MICHELIN Power Slicks montées sur les 23 machines en différentes combinaisons. Le poleman Marc Marquez (Repsol Honda) avait choisi un medium à l’avant et un hard à l’arrière, mais au feu vert de la course longue de 28 tours, c’est Andrea Dovizioso (Ducati Team) qui a effectué le meilleur départ sur sa moto équipée d’un medium à l’avant et à l’arrière. Ces deux pilotes ont été rejoints par Lorenzo, qui avait opté pour un soft à l’avant et à l’arrière, et c’est lui qui a bouclé le premier tour en tête. Marquez l’a rapidement dépassé et a commencé à creuser un écart en tête devant les deux pilotes Ducati. Le champion sortant et ses deux rivaux les plus proches ont entamé un beau combat, qui est devenu duel au fil des tours entre Marquez et Lorenzo. Les deux hommes se sont échangés plusieurs fois le leadership après de formidables manoeuvres, poussant leurs pneus MICHELIN au maximum de leur performance. Leurs gommes leur ont permis d’offrir un superbe spectacle. Ce duo était roue dans roue au dernier tour. Lorenzo a trouvé l’ouverture pour s’imposer, améliorant au passage le record de durée de course de plus de deux secondes-et-demies. Dovizioso a pris la troisième place en battant le record du tour dans son huitième tour.

La course s’est déroulée sous un beau soleil, les températures de piste ont atteint 45°C, soit 10°C de plus que le maximum enregistré jusque-là ce week-end. Michelin et les acteurs du MotoGP avaient dû composer avec des pluies torrentielles vendredi après-midi. Les pneus MICHELIN Power Rain ont donc été utilisés et ont livré un grip impressionnant, offrant aux pilotes une confiance totale, confirmée par des chronos très rapides et aucune chute ne fut à déplorer sur une piste pourtant détrempée.

Quelque 92 955 fans avaient fait le déplacement pour assister à de splendides bagarres dans le peloton, à l’exception de Cal Crutchlow (LCR Honda) assez vite esseulé et finalement 4e et vainqueur du First Independent Rider avec son hard à l’avant et son medium à l’arrière. Les six gommes proposées par MICHELIN étaient montées sur les quatre première machines à l’arrière, ce qui souligne une fois de plus la
volonté de MICHELIN de fournir les meilleurs produits pour tous les pilotes et tous les constructeurs. Derrière lui, Danilo Petrucci (Alma Pramac Ducati) – remonté de la 14e place sur la grille -, Valentino
Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) ont pris les 5e et 6e places. Dani Pedrosa (Repsol Honda) a terminé 7e, juste devant Alex Rins (Team ECSTAR SUZUKI). Johann Zarco (Monster Yamaha Tech 3) a conclu
de peu devant Alvaro Bautista (Angel Nieto Team), moins d’un dixième de seconde devant l’Espagnol. Ces deux-là ferment le top-ten. Marquez a augmenté son avance au championnat, alors que Rossi est
deuxième et Lorenzo désormais troisième.

Direction Silverstone pour MICHELIN (Angleterre) pour le British Grand Prix programmé dimanche 26 août.
Le nouveau revêtement va représenter un autre challenge que Michelin est prêt à relever.


Retour