Retour

Les succès de MICHELIN aux 24 Heures du Mans 2013, en chiffres

Le millésime 2013 des 24 Heures du Mans a été particulièrement riche pour MICHELIN, voici les chiffres qui en illustrent les raisons :

  • Jusqu’à 5 relais avec le même train de pneus en catégorie LM P1, avec AUDI Sport Team Joest (relais de 10 et 11 tours). Les voitures de TOYOTA Motorsport GmbH ont régulièrement parcouru 4 relais de 12 tours chacun sur leurs pneus ; 
  • 3 relais en GTE Pro et AM (tous les partenaires). Durant les 24 Heures du Mans 2013, pour la première fois, les PORSCHE 911 GT3 RSR type 991 ont gardé leurs pneus 3 relais, de 14 tours chacun, et ce de façon stable pendant la course ;
  • 2 stratégies des pneumatiques différentes entre AUDI Sport Team Joest, roulant sur des pneus SOFT « Hautes températures » durant le jour et SOFT « Basses températures » la nuit, et TOYOTA Motorsport GmbH, qui a chaussé les pneus SOFT « Basses températures » pour l’ensemble de l’épreuve ;
  • 4 équipes, l’ensemble des partenaires de MICHELIN en LM P1, ont tiré parti des pneus MICHELIN Hybrides. L’AUDI R18 e-tron quattro N°1, la TOYOTA TS030 – Hybrid N°7, la LOLA TOYOTA N°12 de REBELLION Racing et la HPD ARX 03A de STRAKKA Racing ont en effet chaussé à plusieurs reprises ces pneus, lorsque la piste était mouillée.
  • MICHELIN compte désormais 16 victoires consécutives aux 24 Heures du Mans depuis 1998. 23 succès dans la Sarthe depuis la première victoire en 1923 ;
  • MICHELIN a fêté cette année au Mans les 100 courses avec son partenaire CORVETTE Racing ;
  • Plus de 1.000.000 de miles est la distance parcourue par l’ensemble des partenaires de MICHELIN en course, aux 24 Heures du Mans, depuis 1998 ;
  • Plus de 300 Km/h est la vitesse maximale ciblée en mode « Zero Emissions » par le prototype NISSAN ZEOD RC, qui occupera le « Garage 56 » en 2014 et dont MICHELIN est le partenaire pneumatiques ;
  • 25 mètres est la hauteur de la toute nouvelle Tour de Classement MICHELIN, inaugurée lors de la Journée Test. Elle a fonctionné durant la course pour informer le public. 

Serge GRISIN, directeur de la compétition automobile MICHELIN, souligne à la fois la complexité et l’importance de cette édition des 24 Heures du Mans, disputée sous de condition météo difficiles : « Lors de cette course nous avons mis à l’épreuve l’intégralité de notre gamme de pneumatiques Endurance et ce dans des conditions de température et d’humidité très variées. Parfois des situations complètement opposées d’un bout à l’autre du circuit ont mis à dure épreuve les nerfs de nos équipes ! ».

« En contrepartie, les enseignements que nous tirons de cette édition de la classique mancelle nous sont précieux. Nous les utiliserons immédiatement pour le développement de nos nouvelles gammes 2014, et notamment pour les nouveaux pneus LM P1 ».

Changer de pilote sans changer de pneus ?

C’est possible ! Et d’ailleurs c’est déjà arrivé en catégorie GTE AM, aux 24 Heures du Mans. Nicolas GOUBERT, directeur technique de MICHELIN Motorsport, confirme que changer de pilote tout en conservant les pneus sous la voiture est une voie possible : « Parcourir 4 ou 5 relais est très dur sur le plan physique et mental pour un pilote, c’est pourquoi le règlement limite le temps maximal de pilotage à 4 heures. MICHELIN, qui fait de la sécurité des pilotes sa priorité, ne peut aujourd’hui que leur proposer des pneus capables d’endurer 5 relais, ce qui correspondent au temps de pilotage maximal. Pour pousser encore plus loin notre technologie, nous pouvons envisager de développer dans le futur des pneus aussi performants qu’aujourd’hui mais dotés d’une longévité encore plus grande. Dans ce cas les équipes pourraient changer de pilote, tout en maintenant les pneus sur la voiture ».

« Ce serait un pas en avant en termes de compétition responsable et également une belle illustration de la stratégie MICHELIN Total Performance, qui consiste à travailler de façon globale sur toutes les propriétés du pneus, même quand elles sont antagonistes. En pratique il s’agit de mettre davantage de performances dans un pneu ».

Quand spectacle et technologie vont de pair…

Pascal COUASNON, directeur de MICHELIN Motorsport, souligne la qualité du spectacle que les partenaires de MICHELIN ont offert au public des 24 Heures du Mans 2013 : « Félicitations à tous nos partenaires, dans toutes les catégories : ils nous ont offert un spectacle d’un très grand niveau ! ».

En catégorie LM P1, AUDI Sport Team Joest et TOYOTA Motorsport GmbH ont donné vie à une très belle bataille sportive, animée par des dépassements spectaculaires. La stratégie des pneumatiques a été l’une des « armes » de cet affrontement sur le circuit de la Sarthe. À la fin de la course, AUDI Sport Team Joest s’est imposé avec la voiture R18 e-tron quattro N°2 du trio DUVAL / KRISTENSEN / McNISH, devançant la TOYOTA TS030 – Hybrid N°8, pilotée par BUEMI / DAVIDSON / SARRAZIN.

En catégorie GTE Pro, l’équipe PORSCHE AG Team Manthey impose aux 24 Heures du Mans la nouvelle 911 GT3 RSR type 991 avec un doublé. Il s’agit de l’aboutissement pour l’équipe allemande, qui s’est mesurée durant les 24 heures de course aux excellentes performances de l’équipe ASTON MARTIN Racing.

Cette édition des 24 Heures du Mans est l’illustration de la capacité de l’Endurance d’allier au plus haut niveau la technologie et le spectacle. Un très beau 90ème anniversaire pour la classique mancelle et une magnifique base pour construire une saison 2014 encore plus pertinente pour le progrès de la mobilité.

Pascal COUASNON, Directeur de la Division Compétition du Groupe Michelin

Retour