Retour

Le pneu MICHELIN Pilot Sport EV couronné en Angleterre

Pluie et belle bataille en piste lors des finales de Londres - Titre des constructeurs pour e.dams-Renault - Titre des pilotes pour Nelson Piquet Jr (NEXTEV TCR)
ePrix London 2015

La première saison du Championnat FIA de Formula E s’est achevée en fanfare ce weekend, sur la victoire au Championnat des Constructeurs de l’écurie e.dams-Renault, obtenue samedi 27 juin, grâce à la performance de Sébastien Buemi, qui a dominé les qualifications et remporté la course. Fort des 28 points de la veille, lui permettant de resserrer l’écart sur Nelson Piquet Jr à 5 points seulement, le pilote Suisse et son équipe abordaient la manche dominicale avec confiance et motivation. En outre, dimanche matin, Sébastien Buemi profitait d’une qualification en Q2, plus chanceuse que celle de son adversaire Nelson Piquet Jr, qui sortait de son stand en Q3… sous la pluie battante.

Pour la première fois cette année, les pilotes ont évolué sur piste mouillée et les pneus MICHELIN Pilot Sport EV les ont accompagné avec leur adhérence. « Nous attendions ce moment depuis le début de la saison ! s’exclame Serge Grisin, le manager de Michelin en Formula E. Nous avons conçu un pneu complètement polyvalent, le MICHELIN Pilot Sport EV, et aujourd’hui nous avons finalement eu l’opportunité de l’utiliser en qualification sur piste mouillée. Nous attendions ce moment avec impatience puisque c’était très important sur le plan technique de collecter les informations ainsi que d’échanger avec l’ensemble des pilotes. C’est maintenant que nous pouvons conclure que notre objectif a été atteint, car les retours positifs que nous avons récoltés sont unanimes. »

Le classement bouleversé par la pluie, la deuxième course du weekend voyait Stéphane Sarrazin (Venturi) prendre le départ en pole-position et les protagonistes Buemi / Piquet respectivement à la 6ème et à la 16ème position. Ils termineront quarante minutes plus tard l’une des plus belle courses de la saison l’un, Sébastien Buemi, à la 5ème place et l’autre, Nelson Piquet Jr, à la 7ème. Un résultat précieux pour le Brésilien (144 points), qui est ainsi consacré Champion des Pilotes avec un seul point d’avance sur le Suisse (143 points). Sam Bird (Virgin Racing) remporte la onzième manche du championnat devant Jérôme D’Ambrosio, qui répète son très bon résultat de la veille.

« Félicitations à l’équipe e.dams-Renault et à Nelson Piquet Jr pour leurs titres, qui les inscrivent dans l’histoire du sport automobile, et Michelin avec eux ! », déclare Pascal Couasnon, directeur de MICHELIN Motorsport. « Le bilan de la première saison de Formula E est très positif aussi bien pour le championnat que pour Michelin. Le spectacle que nous tous, organisateurs, équipes, pilotes et nous-mêmes, avons offert au public a été de très haut niveau. Nous attendons avec impatience le début de la prochaine saison avec des voitures bénéficiant d’évolutions technologiques importantes, notamment au niveau de leur chaine de transmission. C’est grâce à l’innovation que la Formula E s’inscrira durablement comme un véritable laboratoire de la mobilité de demain. »

 

Le point de vue de Nelson Piquet Jr sur les pneus MICHELIN Pilot Sport EV :

«  Les pneus Michelin m’ont épaté tout au long de la saison. La première fois que je les ai vus, à Donington, j’ai pensé qu’ils étaient des pneus pluie et que j’aurai eu des mouvements de caisse à cause de leur sculpture. Après les avoir testés, j’ai compris que Michelin avait conçu quelque chose de totalement décalé par rapport à ce que je connaissais jusqu’alors : ces pneus sculptés étaient capables de m’apporter de la haute performance ainsi que de me permettre de piloter avec efficacité une voiture innovante et rapide, mais alourdie par le poids des batteries.

Durant cette saison, nous avons roulé sur toute sorte de tracés glissants, à la surface irrégulière, et les pneus ont toujours été au rendez-vous. Ce qui m’a le plus surpris est que, même après des forts coups de freins, avec blocage des roues, je n’ai jamais eu de vibrations au volant. Sur le circuit du Battersea Park, à Londres, nous avons encaissé de très fortes sollicitations et, de nouveau, les pneus n’ont montré aucune faille. Vous le savez, l’aire de contact est petite et un pilote doit pouvoir compter sur ses pneus : j’ai pu compter sur mes pneus Michelin ! »


Retour