Retour

Formula E 2015/2016 - Les qualités du pneu MICHELIN Pilot Sport EV mises en exergue dans les rues de Buenos Aires

La quatrième manche du Championnat FIA de Formula E s’est déroulée au cœur de la capitale argentine par une météo estivale. Une fois encore, les pneus MICHELIN ont été les protagonistes d’un film parfaitement maîtrisé par le manufacturier clermontois.

CP-FAE-buenos-aires-_889x288

La problématique majeure à laquelle les pilotes du ePrix de Buenos Aires ont dû faire face était bien entendu la chaleur. Ce samedi 6 février, il faisait 32°C dans l’air et 48°C au sol, sur une piste composée d’épingles, de chicanes et de portions rapides, soit des enchaînements difficiles pour les voitures, pour les pilotes et, bien entendu, pour les pneus.

« Avec des conditions météorologiques similaires mais légèrement inférieures à celles observées ici il y a un peu plus d’un an (35°C dans l’air et 54°C au sol) nous étions confiants, commente Serge Grisin, le responsable de Michelin en Formula E. Nous venons de participer au quinzième ePrix depuis le lancement de la discipline, et notre pneu MICHELIN Pilot Sport EV a toujours donné satisfaction. Que ce soit la fraîcheur des avenues de Moscou, l’humidité étouffante de la Malaisie, ou la chaleur accablante de Buenos Aires, nous avons constaté que sa fenêtre d’exploitation était très large. Si on combine ces données au fait que ce pneu est également capable d’assurer performance et sécurité sous la pluie, et qu’aucune typologie de revêtement, aussi bien le sol abrasif du Tempelhof de Berlin, les plaques de béton de Miami ou l’asphalte impeccable de la Principauté de Monaco ne le perturbe, il apparaît que le pneu MICHELIN Pilot Sport EV est le pneu de compétition le plus polyvalent. »

Le pneu, source de confiance pour le pilote

A 16 heures, sur la ligne de départ du ePrix de Buenos Aires, même si les esprits s’échauffaient juste avant la course, un léger vent dégageait un sentiment de bien-être. Parti dernier après un tout-droit en qualification, Sébastien Buemi attaquait une remontée fantastique au volant de sa Renault e.dams. Au bout de 10 tours le leader du championnat, en pleine confiance avec sa voiture et ses pneus, était déjà passé de la 18ème à la 9ème place. Devant, Sam Bird, à bord de sa DS-Virgin Racing, parvenait à tenir ses poursuivants en respect en imposant un rythme élevé. Lucas Di Grassi (Abt Schaeffler Audi Sport), titulaire avec Sam Bird et Jean-Eric Vergne (sur l’autre DS-Virgin Racing) d’un FanBoost (une majoration de puissance accordée pendant 5 secondes suite aux votes des internautes) gagnait lui aussi quelques places. A la mi-course, la tête était composée de Sam Bird, suivi de Nicolas Prost (Renault e.dams) et Lucas Di Grassi. Stéphane Sarrazin (Venturi) est quatrième et Sébastien Buemi cinquième. Une hiérarchie qui sera quelque peu bouleversée dans la deuxième partie de la course, Prost partant en tête à queue au 20ème tour. Toujours à l’attaque, Sébastien Buemi parviendra alors à doubler d’abord Stéphane Sarrazin (à 12 tours de l’arrivée), puis Lucas Di Grassi. Installé à la deuxième place à cinq tours de l’arrivée, et alors que le rythme de l’a course demeure élevé, Buemi tente quelques assauts sur Bird, mais le britannique, lui aussi en pleine confiance, ne cédera pas à la pression. Il offre ainsi à DS-Virgin Racing sa première victoire en Formula E.

« Nous avions déjà noté que le pneu MICHELIN Pilot Sport EV offrait des performances de haute volée tout au long d’une course, sans faiblir au fil de l’usure, note Serge Grisin. D’ailleurs, outre le rythme incroyable imposé par les pilotes tout au long de la course - il convient de ne pas oublier que la puissance autorisée en course a été cette saison majorée de 150 Kw à 170 Kw - il s’avère que le meilleur tour en course, attribué à Jérôme D’Ambrosio (Dragon Racing) a été effectué dans le dernier quart du ePrix (au 29ème tour). Cette information confirme que nos pneus offrent à la fois longévité et performances au fil des tours, quelles que soient les conditions météorologiques. »

La prochaine manche du Championnat aura lieu à Mexico (Mexique) le 12 mars 2016.

Fiche technique du pneu Michelin Pilot Sport EV

Dimensions :

24/64-18 à l’avant et 27/68-18 à l’arrière selon le code utilisé par MICHELIN Motorsport, à savoir : largeur de la bande de roulement en cm/diamètre extérieur en cm-diamètre de la jante en pouces. Traduit en dimensions pour voitures de grande série, cela correspond à 255/40 R 18 à l’avant et 305/30-R18 à l’arrière, soit la largeur totale du pneu en mm/ rapport en % entre la hauteur du flanc et la largeur du pneu, suivi du diamètre de la roue en pouces. Le R indique qu’il s’agit d’un pneu radial.

Le pneu MICHELIN Pilot Sport EV, avec sa bande de roulement sculptée et son diamètre de 18 pouces, se rapproche physiquement d’un pneu de grande série. Il contient néanmoins des technologies qui sont aujourd’hui en test, et qui seront intégrées plus tard aux pneus de série. Le pneu MICHELIN Pilot Sport 4, présenté en septembre 2015 au salon de Francfort, est le premier pneu MICHELIN à tirer profit des enseignements technologiques recueillis au cours de la première saison de Formula E.


Retour