Retour

Formula-E 2015/2016 - Le pneu MICHELIN Pilot Sport EV s’adapte à toutes les situations dans les rues de Berlin

ePrix de Berlin – 8ème manche

En passant du tarmac abrasif de l’aéroport historique de Tempelhof à l’asphalte plus conventionnel d’Alexanderplatz, en plein cœur de Berlin, le huitième ePrix de la saison a donné une autre dimension à la Formula E. De son côté, le pneu MICHELIN Pilot Sport EV a une fois encore démontré son extraordinaire polyvalence, devant des spectateurs venus par milliers.
 

CP_FAE-Berlin-2016_889x288

 

C’est sous un soleil radieux que s’est déroulé ce samedi 21 mai le deuxième ePrix de Berlin, le premier dans le centre historique du quartier de Mitte. Ainsi, entre Alexanderplatz, lieu de vie quotidien de dizaines de milliers de berlinois, et Strausberger Platz, le circuit s’étend sur près de deux kilomètres (l’un des plus courts de la saison), comptant onze virages et deux longues lignes droites relativement larges, offrant des possibilités de dépassement.

Mais si la piste du ePrix de Berlin revêt un asphalte conventionnel, qui offre une adhérence suffisante pour une utilisation quotidienne, elle est recouverte à de nombreux endroits de patchs de goudron de réparation au coefficient d’adhérence variable.

Le pneu MICHELIN Sport EV est un pneu qui a déjà rencontré un grand nombre de situations depuis le début du championnat de Formula E. Mais les changements d’adhérence répétitifs auxquels il a du faire face ici représentent tout de même quelque chose de nouveau. Sur le papier, nous étions dans une configuration proche de celle du ePrix de Paris, et nous arrivions à Berlin en terrain connu. Mais la réalité a été quelque peu différente. Ces changements d’adhérence permanents ont obligé les pilotes à composer avec leur pilotage, mais aussi avec le set-up de leur voiture. Ici plus qu’ailleurs, les freinages et les accélérations en sortie de virage étaient difficiles à doser. Heureusement, les pilotes ont pu compter sur le pneu MICHELIN Pilot Sport EV, qui est le pneu de compétition le plus polyvalent qui soit. En outre, la température extérieure, entre 17°C et 25°C selon les moments de la journée, a permis une montée en température rapide de nos gommes, comme de nombreux pilotes l’ont souligné. Mais il est également important de noter que le niveau d’usure de nos pneus a été extrêmement faible ici à Berlin, et que les performances sont restées à leur plus haut niveau pendant l’ensemble de la course, le tour le plus rapide ayant été réalisé à seulement 9 tours de l’arrivée, par Bruno Senna sur sa Mahindra.

Serge Grisin, le responsable de Michelin en Formula E

Le ePrix de Berlin 2016 a donc été remporté par Sébastien Buemi, sur Renault-e.dams, devant les deux Abt Schaeffler Audi Sport de Daniel Abt et Lucas Du Grassi.

Les deux dernières manches du championnat 2015-2016 de Formula E se dérouleront les 2 et 3 juillet prochains à Londres (GB).

Le pneu MICHELIN Pilot Sport EV terminera alors la saison en beauté, après avoir fournit un niveau de performance et une polyvalence exceptionnels au cours des deux premières saisons de Formula E.


Retour