Retour

Formula-E 2014/2015 : Les pneus MICHELIN Pilot Sport EV dans la fournaise du ePrix de Putrajaya

Formula E 2014 - Putrajaya

Le premier ePrix de Putrajaya s’est disputé ce samedi sous un ciel ensoleillé (le matin lors des essais libres et des qualifications), puis couvert dès le départ de la course. Le thermomètre a frôlé les 33°C et les techniciens de Michelin ont relevé jusqu’à 45°C à la surface de la piste. Après les essais libres, qui se sont déroulés de bon matin (entre 7h45 et 9h00) sur un asphalte encore humide par endroits, la séance de qualifications a quant à elle eu lieu à partir de 10h00.

Les quatre groupes de cinq voitures se sont succédés et la pole position a changé plusieurs fois de « mains ». Après les Q1 et Q2, c’était le jeune pilote allemand Daniel ABT (Audi Sport ABT) qui détenait la première place, devançant de 0.005s seulement l’italien Jarno TRULLI, le patron-pilote de l’écurie éponyme. Mais le spectacle était encore loin d’être terminé et, en Q3, Nicolas PROST (e.Dams-Renault) engageait un beau duel à distance avec Oriol SERVIA (Dragon Racing). A la fin de la séance, c’est finalement le Français qui a raflé la mise avec une avance de 0.231s sur l’Espagnol. Le pilote Belge Jérôme D’AMBROSIO, lui aussi sur une voiture du team Dragon Racing, s’installait alors à la troisième place à 0.205s de son coéquipier, prouvant la bonne forme de l’écurie américaine, basée à Los Angeles. La Q4 ne changera pas les positions de tête.

Cependant, la grille de départ évoluera suite à deux événements. En dépit de son meilleur temps en qualification, Nicolas PROST sera en effet rétrogradé à la 11ème position en raison de la pénalité de dix places dont il avait écopé à Pékin, suite à l’accrochage avec Nick HIDFELD (Venturi). Jérôme D’AMBROSIO subira une pénalité et sera placé à la dernière place par les instances. La première place sur la ligne de départ est ainsi revenue à Oriol SERVIA, devant Sam BIRD (Virgin Racing) et Daniel ABT.

Comme en qualifications, la première partie de la course n’a pas été avare en émotions. Après un bon départ, Oriol SERVIA négocie le premier virage en tête, suivi de près par Sam BIRD. Jarno TRULLI occupe alors la troisième position. Mais la situation est destinée à changer rapidement : c’est en effet Sam BIRD qui s’échappe après avoir dépassé le pilote de Dragon Racing… et Jarno TRULLI est derrière lui.

Dans le peloton, la bataille fait rage et les contacts entre voitures se multiplient avec des nombreux changements de position et deux entrées en piste de la voiture de sécurité.

En tête, les positions restent stables jusqu’à la succession des arrêts aux stands, qui bouleversent le classement. Daniel ABT prend alors le lead et s’échappe devant Sam BIRD, Jarno TRULLI est toujours troisième. Cependant les coups de théâtre sont loin d’être terminés : Daniel ABT est contraint de ralentir car il a trop consommé d‘énergie sur ses batteries, qui risquent de terminer en dessous de la limite réglementaire, tandis que Jarno TRULLI écope d’une pénalité « drive through » pour surconsommation. Lucas DI GRASSI (Audi Sport ABT) et Bruno SENNA (Mahindra Racing) en profitent pour s’installer aux deuxième et troisième place, jusqu’à la sortie de piste du Brésilien qui cherchait à résister à la pression portée par Sébastien BUEMI (e.Dams- Renault) derrière lui.

La deuxième épreuve du FIA Formula E Championship s’achève sur une victoire de Sam BIRD, devant Lucas DI GRASSI et Sébastien BUEMI.

Un beau spectacle auquel les pneus MICHELIN Pilot Sport EV ont contribué, comme l’explique Serge GRISIN, le responsable de Michelin en FIA Formula E : « Ce samedi matin, nos yeux étaient constamment tournés vers le ciel, le risque de pluie étant très élevé. Nous nous attendions à une course sur sol mouillé, qui aurait mis à l’épreuve la polyvalence de nos pneus en termes d’adhérence. Finalement, au fil des heures, nous nous sommes rendu compte que notre principal défi n’allait pas être la pluie, mais le soleil ! Avec 45°C au sol et un seul train de pneus à disposition par voiture, la longévité des MICHELIN Pilot Sport EV allait être mise à l’épreuve. En course, nous avons eu la confirmation des qualités des nouveaux pneus et le défi a tourné à la prouesse : la performance est restée constante au fil des tours tandis qu’aucun signe de fatigue ne s’est matérialisé ! ». Avant de conclure : « Après un très bon début de saison, à Pékin, où les pneus Michelin ont marqué l’histoire du sport automobile en remportant le premier succès d’un pneu de 18 pouces dans une compétition FIA de monoplaces, nous avons su faire face à des conditions météorologiques difficiles, avec une extrême chaleur chargée d’humidité. Nous sommes donc très satisfaits d’entendre les commentaires positifs des pilotes, qui ne cessent de louer les qualités des MICHELIN Pilot Sport EV ».

La prochaine épreuve du Championnat FIA de Formula E se disputera à Punta del Este (Uruguay), le 13 décembre 2014.



Revivez la course !


Retour