Il est urgent d’accélérer la mobilisation contre le changement climatique, pour augmenter les chances de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. C’est pourquoi, Michelin place le climat au cœur de ses actions et de ses engagements.

Michelin rejoint la campagne “Race to Zero”

En juillet 2021, le Groupe a rejoint la campagne mondiale « Race to Zero » pour mobiliser les entreprises sur l’objectif climatique de l’Accord de Paris, en souscrivant à « Business Ambition for 1.5 °C ». Cet engagement est porté par plusieurs instances dont le consortium international Science Based Targets initiative (SBTi), le Global Compact des Nations Unies, et We Mean Business.

Les objectifs de réduction de CO2 du Groupe à l’horizon 2030, rendus publics lors de l’annonce de son nouveau plan stratégique en avril dernier, sont compatibles avec l’engagement « Business Ambition for 1.5 °C » ; ils seront soumis pour validation au consortium international Science Based Targets initiative (SBTi) en 2022.

 

Lettre ouverte aux dirigeants du G20

Michelin s’est joint aux signataires de la lettre ouverte rédigée par la Coalition « We Mean Business ». Cette lettre ouverte lance un appel aux dirigeants du G20, afin que l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C soit atteignable : renforcer les contributions déterminées au niveau national (CND) en les alignant sur un objectif de réduction d’au moins 50 % des émissions mondiales d’ici 2030 et de zéro émission nette d’ici 2050, soutenir financièrement les efforts en la matière et accélérer la transition énergétique.

 

La stratégie Climat de Michelin à l’horizon 2050

Exercer durablement son activité est une priorité pour Michelin. C’est pourquoi le Groupe vise la neutralité carbone pour l’ensemble de ses sites de production, ses opérations de logistique, ainsi que sa chaîne d’approvisionnement avec ses fournisseurs de matières premières et de composants.

 

Le site des Gravanches

__________________________

 

Le site de production des Gravanches, à Clermont Ferrand est devenu le premier site “zéro émission nette de CO₂” du Groupe, en assurant ses besoins de chauffage grâce à une pompe à chaleur qui récupère les calories issues du procédé de fabrication. Tous les autres besoins énergétiques sont couverts par des achats d’électricité garantie d’origine renouvelable.

 

Pour Michelin, agir pour le climat, c’est aussi contribuer à la neutralité carbone de la mobilité des biens et des personnes, par le biais de ses produits, ses services et solutions et le développement de nouvelles solutions de mobilité telles que l’hydrogène. Lors de la seconde conférence mondiale des Nations Unies sur le transport durable, qui s’est tenue récemment en Chine, Florent Menegaux, Président du groupe Michelin n’a pas manqué de réaffirmer le rôle clé des entreprises face à cet enjeu de mobilité durable, ainsi que la nécessité d’une mobilisation collective de toutes les parties prenantes publiques et privées. « La mobilité durable est un enjeu global et complexe, qui exige un effort des secteurs public et privé et des citoyens » a-t-il commenté. Une approche que le Président a notamment illustrée par Movin’On, le premier écosystème mondial de co-innovation qui fédère les grands acteurs de la mobilité durable, publics et privés, collectifs et individuels.

Recevez nos informations par email