En moins de 5 ans, ResiCare, a réussi à s’imposer en tant que nouvel acteur sur le marché des résines dédiées aux industriels. S’appuyant sur l’expertise historique du groupe Michelin dans le domaine des matériaux de haute technologie et sa puissante R&D, la filiale de Michelin a déjà plus de 40 brevets à son actif.

Notre mission consiste à offrir de nouvelles technologies de rupture, qui s’inscrivent dans l’approche durable de Michelin. Cela signifie des résines propres plus respectueuses des personnes et de la planète. C’est là notre atout, qui nous permet de nous différencier des autres acteurs du marché.
Quentin Faucret - CEO ResiCare

Conquérir de nouveaux marchés au-delà du pneu

ResiCare illustre la volonté du groupe Michelin de se diriger vers de nouveaux territoires de croissance, au-delà du pneumatique. Les différents domaines d’application des colles ResiCare sont principalement le textile pour les renforts de pneumatiques, le contreplaqué et autres applications autour du bois collé.

Début mai, ResiCare a notamment installé un skid (un skid est une unité mobile de production de résine) sur le site Michelin d’Olsztyn en Pologne, marquant ainsi la production en marche courante. « C’est un aboutissement commercial qui ouvre la voie à un plan de déploiement ambitieux de la technologie ResiCare.» précise David Doisneau, co-fondateur et responsable technique chez ResiCare. Plusieurs installations de skids sont en effet prévues dans les prochains mois en Europe et en Asie.

Resicare Skid

Dans l’objectif de valoriser ses résines au-delà du pneumatique, pendant plus de trois ans, la filiale de Michelin a également travaillé étroitement avec Allin, spécialiste français de la fabrication des panneaux de contreplaqués. Une collaboration qui se concrétise aujourd’hui par la commercialisation de R’PLY, le premier contreplaqué responsable, intégrant une résine ResiCare. Grâce à une quantité de matière et un temps de cuisson diminués, cette nouvelle colle contribue également à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Au-delà du textile et du bois, on retrouve aussi des extensions dans le domaine de l’isolation, de l’abrasif et autres composites. « Nous explorons en permanence de nouvelles technologies afin de conquérir de nouveaux marchés et élargir notre champ d’action. » ajoute Q. Faucret.

ResiCare-Slide-marches-FR-V2-1

Produire des résines à partir de matières premières biosourcées : un enjeu majeur !

Dans l’objectif de biosourcing des matières premières utilisées pour la fabrication des résines, ResiCare coordonne le projet BioImpulse2. Lancé en 2019, ce projet devrait se concrétiser, dès 2025, par un procédé industriel de production d’une molécule d’intérêt 100% biosourcée et une gamme de résines non-toxiques (Sans composés SVHC), plus respectueuses de la santé des hommes et de l’environnement.

cp_bioimpulse_1600x790

« Avec ce projet de recherche mené en collaboration avec nos partenaires, Michelin continue de concrétiser son engagement en faveur de l’environnement, y compris hors du pneu, en mettant son savoir-faire dans le domaine des matériaux durables au service de toute l’industrie. » Florent Menegaux » – CEO Michelin.

1* : Sans « Substance of Very High Concern » (SVHC)

2 : Le projet regroupe plusieurs acteurs privés et publics (Leaf by Lesaffre,FCBA, INRAE, INSA et ResiCare) et est soutenu par l’ADEME dans le cadre du programme d’investissement d’avenir.

ResiCare
en 3 dates clé

________________________________

 

2008

La recherche avancée du Groupe débute l’exploration d’une technologie alternative visant à développer une résine plus respectueuse de la planète et des personnes.

 

2016

L’entité ResiCare est créée et intègre le programme IPO de Michelin (« Incubator Program Office »), dont la mission est de faire émerger des projets pouvant contribuer à la croissance durable de Michelin.

 

2020

ResiCare devient une filiale à 100 % Michelin

Recevez nos informations par email