Changer les habitudes de mobilité et au-delà, les modes de vie

Confinés ou contraints dans leur mobilité par la pandémie, les jeunes urbains de 18-34 ans veulent désormais changer leurs habitudes de mobilité et au-delà, leurs modes de vie.

 

Voici les 4 grandes tendances mises en évidence par l’étude menée en Amérique du Nord (New-York, Seattle, Montréal) et en Europe (Paris, Nantes, Madrid) :

  • La Génération Z est plus pragmatique qu’idéaliste. Elle ne rejette aucun moyen de transport, y compris la voiture. Il s’agit de la première génération réellement multimodale.
  • La COVID a été un frein à la mobilité évident. Mais c’est aussi un accélérateur de tendance : mobilité choisie, hausse de l’usage du vélo, marche, voiture propre…
  • Cette génération veut changer les choses, mais sans renoncer à la notion de plaisir. Les 18-34 ans sont en faveur d’une vie quotidienne dans un rayon de 15 minutes autour de chez eux. Mais veulent continuer à découvrir le monde … autrement.
  • La mobilité durable est un Everest, qui suppose d’unir les forces.

Agir collectivement pour relever les défis de la mobilité

C’est également à travers la vision des jeunes que nous parviendrons à relever les défis de la mobilité du futur. Au-delà de l’observation de tendances, cette étude révèle des attentes fortes de la part des jeunes, notamment vis-à-vis des pouvoirs publics, des villes et des entreprises. Une vision partagée par notre Groupe, convaincu également de l’absolue nécessité d’agir collectivement pour accélérer les choses. Erik Grab, Vice-Président Anticipation Stratégique et Innovation – Michelin

Pour tout savoir sur l’étude :

Movinonconnect.com

Recevez nos informations par email