L’histoire de Michelin est étroitement liée au caoutchouc naturel, une matière première durable et renouvelable à l’infini, créatrice de richesses et d’emplois.

Cependant, le Groupe est conscient que l’accroissement de la demande mondiale peut entrainer le développement de mauvaises pratiques agricoles, néfastes pour les forêts tropicales, la biodiversité et les revenus des petits exploitants.

 

Depuis 2015, par le biais de sa joint-venture Royal Lestari Utama (RLU), Michelin travaille sur un projet pilote de développement de plantations durables d’hévéas à Sumatra et dans la province du Kalimantan oriental, en Indonésie.

Le projet RLU en Indonésie – Un projet hors du commun

il consiste en un engagement « zéro déforestation » couvrant une zone de 88 000 hectares de forêts tropicales avec une biodiversité très riche, fortement dégradée et déforestée avant l’implication de Michelin. Ce projet vise à promouvoir les bonnes pratiques pour favoriser une production de caoutchouc naturel durable et à soutenir le développement des communautés locales. Il participe également à la protection et à la restauration des habitats naturels vitaux des éléphants et tigres de Sumatra ainsi que des orangs-outans de Bornéo, qui vivent au sein et aux abords des concessions de RLU dans les provinces de Jambi, du Kalimantan oriental et à Sumatra.

 

En 2015, Michelin et le groupe Barito Pacific (BPG) ont créé Royal Lestari Utama (RLU), une joint-venture qui regroupe leur expertise en agronomie et en transformation du caoutchouc naturel. Détenue à 51 % par BPG et à 49 % par Michelin, elle a pour objectif de rebâtir une agriculture protectrice du climat, de la biodiversité et des moyens de subsistance des communautés locales.

Une démarche de collaboration ouverte et transparente avec les ONG et les partenaires locaux

Michelin consulte régulièrement ses parties prenantes et les principales organisations de la société civile intéressées par les problématiques relatives au caoutchouc naturel. Tous les deux ans, le Groupe réunit ces organisations pour faire état des progrès accomplis au niveau de la chaîne de valeur du caoutchouc naturel et déterminer d’éventuelles pistes d’amélioration.

En 2015, Michelin et WWF ont conclu un partenariat mondial, afin de promouvoir les pratiques durables dans l’industrie du caoutchouc naturel et soutenir les objectifs environnementaux et sociaux du projet RLU. La mission de conseil du WWF au sein de RLU a pris fin en mars 2020.

 

RLU travaille également avec d’autres experts afin d’identifier et de protéger les habitats et les écosystèmes indonésiens les plus importants sur le plan de la biodiversité. L’entreprise veille à ce que toutes ses opérations soient conformes aux engagements en faveur du développement durable pour les générations futures et recueille tout avis constructif qui contribue à assurer un approvisionnement durable en caoutchouc naturel, tout en protégeant l’environnement et en soutenant les communautés locales.

Le projet indonésien tend à être plus exposé plus que les autres. Michelin assume ses responsabilités et s’engage à fournir des informations transparentes et exhaustives sur ses activités dans le domaine du caoutchouc naturel.

Un projet « tout durable »

Le projet s’articule autour de trois axes : économique, sociétal et environnemental. Il reflète l'approche « Tout durable » de Michelin, qui place l’humain (notamment les communautés locales) et les enjeux économiques et environnementaux au cœur de ses décisions.

 

Sur trois concessions, qui totalisent une surface de 88 000 hectares, des hévéas sont plantés sur 40 % environ des terres. Les 60 % restants sont des forêts préservées ou réhabilités pour accueillir des activités agroforestières et des cultures vivrières.

Les plantations de RLU visent des objectifs extrêmement ambitieux pour la chaîne de valeur du caoutchouc naturel, notamment en matière de conditions d’emploi, de santé, de sécurité, d’engagement des communautés locales, de protection de l’environnement et de la biodiversité, et de lutte contre la pollution et les incendies de forêt.

Le projet comprend également une dimension sociale : l’un de ses objectifs est d’améliorer les moyens de subsistance de 50 000 habitants à travers la création d’emplois directs et indirects, la formation d’agriculteurs à l’hévéaculture et à la diversification des cultures dans le cadre d’un programme d’agriculture intégrée.

Les conflits sociaux liés à l’utilisation des terres restent un défi majeur dans la région. Le partenariat de RLU souligne donc principalement le fait que le consentement libre, préalable et éclairé constitue un processus continu et de long terme.

Arrivée à maturité, la plantation d’hévéas devrait créer environ 16 000 emplois directs et indirects à rémunération équitable, et donc représenter une source d’emploi vitale pour les communautés locales.

Principaux résultats à fin 2020

Il s’agit d’un projet ambitieux et de long terme, emblématique des engagements sociaux et environnementaux du Groupe. Ces six dernières années ont été consacrées à un important travail préparatoire et de nombreux progrès ont été réalisés et documentés : plantation d’hévéas sur plus de 22 000 hectares de zone déforestée sur les 34 000 visés, 28 000 hectares (soit près de 30% de la surface totale des concessions) comme zone protégée pour la conservation de la biodiversité, création d’environ 4 000 emplois directs, investissement de plus de 10 millions de dollars dans des logements et l’accès à l’eau, à l’électricité, entre autres.

 

Au-delà de ces avancées majeures, Michelin reste pleinement conscient des difficultés auxquelles un projet de cette envergure doit faire face en Indonésie, où la chaîne de valeur du caoutchouc naturel est extrêmement complexe et fragmentée.

Malgré ces importants défis, RLU est déterminé à générer un impact positif et à déployer des efforts continus dans tous les domaines : commercial, ESG*, résolution responsable des conflits, apaisement des conflits humains-faune, mise en œuvre de programmes de partenariat communautaire, et influence.

 

En participant à ce projet, Michelin souhaite favoriser une gestion responsable des terres, promouvoir les meilleures pratiques agricoles et de travail, et soutenir le développement des communautés et des populations locales. Le Groupe reste plus que jamais engagé à développer un modèle de plantation exemplaire qui intègre performance économique, dimension sociale et protection de l’environnement tout en permettant des progrès continus.

*Questions environnementales, sociales et de gouvernance. RLU et ses filiales suivent les normes de performance d’IFC (International Finance Corporation) dans la conduite de leurs activités.

Recevez nos informations par email