Respecter les engagements pris lors de l’Accord de Paris et aller encore plus loin dans la lutte contre le changement climatique : c’était l’ambition d’António Guterres, en conviant plusieurs dirigeants du monde entier au Sommet Action Climat 2019. Le secrétaire général de l’ONU est revenu sur deux grands enjeux : la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de 45 % d’ici à 2030, et l’objectif « neutralité carbone » à atteindre d’ici à 2050. « Plus de mobilité et moins d’impact », c’est ainsi que Florent Menegaux a résumé les ambitions du Groupe et plus généralement celles du secteur privé face à ces enjeux. Le Président du groupe Michelin a toutefois insisté sur l’indispensable engagement d’autres acteurs  pour relever le défi : « Toutes les parties prenantes des secteurs publics et privés doivent travailler ensemble : les organisations internationales, les villes, les états, les sociétés civiles (ONG, think tanks…), les entreprises. » Et d’ajouter : « Pour passer de l’ambition à l’action, nous avons besoin d’une mobilisation collective, multilatérale et internationale. C’est la raison pour laquelle Michelin a créé l’écosystème Movin’On, dont le but est d’aboutir à des solutions concrètes pour améliorer durablement la mobilité. Les défis de Movin’On sont aussi ceux de l’ONU. Le rendez-vous a donc été donné pour la 4e édition du sommet international de la mobilité durable, qui aura lieu à Montréal, du 3 au 5 juin 2020.

La décarbonisation : une des cinq thématiques du Sommet Movin’On 2019

actu_movinon2019_site_1600x875

Aujourd’hui, 14 % des émissions de gaz à effets de serre dans le monde proviennent du secteur du transport. Devant l’inévitable hausse des températures, tous les acteurs de la mobilité doivent agir ensemble. La décarbonisation des transports s’est donc imposée comme l’une des 5 grandes thématiques de Movin’On Summit en 2019.

  • L’hydrogène : une solution aux enjeux de la décarbonisation
    Aujourd’hui, l’hydrogène s’impose comme un carburant alternatif propre, compétitif et capable de décarboner les transports. L’expertise développée par Michelin depuis plus de 15 ans dans la pile à hydrogène lui confère un crédit et une légitimité reconnue dans ce domaine. Michelin a d’ailleurs signé un protocole d’accord avec Faurecia pour créer une co-entreprise autour de Symbio, avec l’ambition de devenir un des leaders mondiaux.
actu_station-hydrogene2_1600x790

Recevez nos informations par email