Remporter les 24 Heures du Mans n’est certainement pas un hasard. Il s’agit pourtant du challenge brillamment relevé par Michelin et ses équipes Motorsport, lors des 22 dernières éditions. En course comme sur route avec ses nombreux clients à travers le monde, Michelin est engagé auprès de tous avec la même exigence : des performances faites pour durer !

Des performances faites pour durer : un net avantage

Cette course intense pousse MICHELIN à proposer et tester sans cesse de nouvelles solutions technologiques pour augmenter à la fois la performance, la longévité, la polyvalence, la constance et la sécurité de ses pneumatiques. Chaque année au Mans, Michelin démontre que les performances de ses pneumatiques tant en matière de sécurité et d’efficacité s'évaluent d’abord dans la durée. En compétition automobile, rien ne sert en effet d’être le meilleur sur les premiers tours de pistes ou les premières heures de course, si les pneumatiques perdent en efficacité dès que les conditions météorologiques évoluent ou que la nuit arrive.

michelin engineer during the 2020 6 Hours of Spa-Francorchamps, 6th round of the 2019-2020 FIA World Endurance Championship season on the Circuit de Spa-Francorchamps from August 13 to 25 in Francorchamps, Belgium - Photo Francois Flamand / DPPI
michelin engineer during the 2020 6 Hours of Spa-Francorchamps, 6th round of the 2019-2020 FIA World Endurance Championship season on the Circuit de Spa-Francorchamps from August 13 to 25 in Francorchamps, Belgium - Photo Francois Flamand / DPPI
La plus grande différence se situe dans le fait qu’il y aura près de 12 heures de course de nuit, contre 8 heures en juin. Avec le changement de pneus qui n’est plus autorisé en même temps que le ravitaillement en carburant, le principal défi sera la multiplication des relais avec le même train de pneus. Evaluer et profiter de la constance de nos pneumatiques sera un avantage prépondérant en réduisant les temps d’arrêt lors des passages aux stands.
Pierre Alves, manager de Michelin en FIA-WEC

Une 1ère voiture équipée d’une motorisation électrique-hydrogène zéro émission

Autour de sa filiale Symbio, Joint Venture de Michelin et Faurecia, le Groupe travaille sur l’hydrogène et la pile à combustible. Le projet Mission H24 et la LMPH2G de GreenGT vont impulser la création d’une catégorie pour prototypes hydrogènes aux 24 heures du Mans dès 2024. En franchissant plusieurs paliers technologiques au fil du développement de la voiture, Symbio s’enrichira d’une précieuse expérience qui permettra ainsi d’accélérer la recherche et le développement de solutions techniques efficaces, susceptibles de passer rapidement en phase d’industrialisation. Grâce à son implication dans le projet MissionH24, Symbio disposera donc d’un avantage compétitif dans son secteur d’activité, et pourra s’affirmer comme un acteur majeur de la mobilité hydrogène au cours des prochaines années.

  • Le savez-vous ?

    Pour cette édition 2020 des 24 Heures du Mans, Michelin équipera 54 des 59 voitures présentes sur la grille de départ : les 6 voitures de la catégorie LM P1, 19 sur 24 voitures de la catégorie LM P2, et l’ensemble des inscrits en GTE Pro et GTE Am.

    L’équipe de Michelin sur place sera composée de 50 Conseillers Techniques d’Ecurie et ingénieurs, et de 64 monteurs.

24HMANS_monteurs

Pour en savoir plus

Envie de vivre une expérience immersive
au cœur des 24 Heures du Mans ?

Recevez nos informations par email