Depuis 2010, l’IA connaît une accélération en raison de 3 ruptures technologiques : l’explosion des data disponibles ainsi que des puissances de calcul, celle des capacités de stockage et de traitement BIG DATA, et enfin les progrès des algorithmes de DEEP LEARNING(1).

L’IA change désormais nos façons de travailler dans tous les domaines : automobiles, santé, marketing, e-commerce, objets technologiques, etc. Elle est en train de nous rendre la vie plus simple, en facilitant nos tâches quotidiennes.

ai-chronologie

L’adoption de l’IA par les entreprises a augmenté de 270% entre 2015 et  2019(2)

L’IA, déjà une réalité chez Michelin

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle est intégrée dans l’un des 4 piliers du Groupe, la Digitalisation.

Michelin encourage partout dans le Groupe l’utilisation de l’Intelligence Artificielle, notamment avec LE LEARN BY DOING(3) , afin de créer des nouvelles bases de connaissances, en interne comme en externes (relation client, marketing), avec, à la clé, de nouvelles opportunités de business models.

[L'IA] offre de nombreuses opportunités à Michelin pour les services aux consommateurs et aux clients. En utilisant une base de données, l'intelligence artificielle peut reconnaître un problème et identifier immédiatement la bonne personne à contacter pour résoudre le problème, ainsi que pour fournir la documentation appropriée. Cette fonctionnalité est déjà testée dans certaines entités …
Éric Chaniot, Directeur Groupe des Activités Digitales (DCAD)

Si les applications de l’IA ont lieu dans tous les domaines de l’entreprise, elles se développent davantage dans certains pôles, comme la R&D, la Supply Chain & Deliver Product et, bien sûr, dans l’industrie, avec le Digital Manfacturing et la maintenance prédictive.

actu_ia_usine_1600x790

En usine comme dans les bureaux

Il est déjà possible de faire une collecte de données avec les différentes technologies présentes dans l’industrie. Par exemple, avec la mise en place des bracelets connectés, le travail des conducteurs est plus agréable et plus pratique. Ces bracelets peuvent détecter les problèmes, ils font gagner du temps et de la sérénité aux conducteurs de machine, qui ont ainsi une meilleure qualité de vie au travail.

Dans les bureaux aussi, nous travaillons quotidiennement avec l’IA. Par exemple, des chatbots ont été créés pour faciliter les tâches avec l’application SKYPE. L’organisation de réunion sur le site des CARMES (Clermont-Ferrand, France) ou encore, un service support du Service du Personnel en France, sont à présent assurés par les Chatbots SANCHO et EDDY.

actu_ia_chatbot_1600x790

Avec SANCHO, nous pouvons réserver des salles, envoyer des invitations, trouver le meilleur créneau horaire pour organiser le rendez-vous… EDDY, l’assistant virtuel, répond pour sa part aux questions concernant les déplacements professionnels, comme Comment réserver un hôtel ?, Comment faire une note de frais ?, etc.

Mais, au-delà de ces « Smart Assistants », la relation client est le point le plus important pour Michelin. Le programme ENGAGE – Sales Force est une plateforme de solution de gestion de la relation client (CRM) qui vise à améliorer à la fois l’expérience employé et l’expérience client. En ce qui concerne l’expérience client, ce programme leur permet de collaborer en temps réel sur un seul outil afin de favoriser les échanges. Et côté employé, Sales Force donne des informations en temps réel (historique des ventes, références pneus, etc.) afin d’offrir aux commerciaux un unique point d’entrée pour leurs commandes et distributions des pneus.

Toutes ces nouvelles technologies sont d’ores et déjà omniprésentes autour de nous. Elles ont commencé à transformer nos modes de vie, de travail, nos processus décisionnels, ainsi que le paysage de notre économie. Nous n’en sommes qu’au début. D’autres changements sont à venir, et sans doute de plus importants. Mais, loin de certains espoirs déraisonnables ou, a contrario, de craintes imaginaires, nous devons nous souvenir que l’IA ne fera que ce que nous lui demanderons de faire.

 

 

1 Lorsque les logiciels, nourris par des données, sont capables d’améliorer tout seuls leur propre fonctionnement, d’apprendre par eux-mêmes des choses que l’homme ne sait pas, on appelle cela le deep Learning, ou apprentissage profond.
2 « Gartner Survey shows 37 percent of Organizations have impletemented IA in some form ». Etude publiée par les analystes de Gartner en Janvier 2019.
3 Théorie de l’apprentissage par la pratique – l’augmentation de la productivité est obtenue par la pratique, la perfection personnelle (IGI Global Disseminator of Knowledge)

Recevez nos informations par email