Rendre ses pneumatiques 100% durables en 2050, en intégrant 40% de matériaux biosourcés ou recyclés dès 2030, voici l’ambition annoncée par Michelin le 8 avril dernier lors du Capital Markets Day. Un défi réaliste grâce à l’expertise du Groupe dans le domaine des matériaux, ses capacités à innover et à développer de nouvelles technologies et filières d’approvisionnement.

Le projet EMPREINTE s'inscrit parfaitement dans notre stratégie « Tout durable » pour 2030 avec la recherche constante du juste équilibre entre les personnes, la planète et les performances économiques. C'est une étape importante dans la concrétisation de notre étoile polaire, le concept VISION, et plus particulièrement dans nos ambitions en termes de taux de matières durables. Le projet EMPREINTE a pour objectif d'accélérer l'atteinte de ces ambitions, en continuant à proposer des produits toujours plus performants en intégrant toujours plus de matériaux durables.
Eric-Philippe Vinesse, Directeur Recherche & Développement, Membre du Comité Exécutif du Groupe.

Le projet EMPREINTE, un levier pour atteindre ces ambitions

Afin d'aller plus loin dans la mise en œuvre de son approche Tout durable, Michelin a lancé fin 2020 le projet EMPREINTE.

Financé par le programme d'investissements d'avenir (PIA) opéré par l'ADEME dans le cadre du plan de relance automobile Français, le projet EMPREINTE a pour ambition de proposer des solutions effectives de recyclage ou de bio-sourcing des matériaux et d'éco-conception des produits. Celles-ci amélioreront l'empreinte environnementale globale des pneumatiques en garantissant des performances en usage répondant pleinement aux attentes des nouveaux véhicules et besoins de mobilité.

Adressant ainsi les grands enjeux de la mobilité durable, le projet EMPREINTE vise deux marchés stratégiques : la mobilité individuelle (pneus Tourisme) et le transport de marchandises (pneus Poids Lourds).

Quatre domaines de recherche complémentaires traités conjointement

D'une durée de 5 ans, le projet EMPREINTE couvre 4 domaines de recherche complémentaires, sources d'innovations :

  • Matériaux: Développement de nouveaux matériaux durables (recyclés et biosourcés, par exemple issus de la valorisation des déchets), ainsi que leurs procédés d'obtention ;
  • Pneumatique: Conception et développement de pneumatiques démonstrateurs « durables », intégrant ces nouveaux matériaux, tout en garantissant un niveau de performance optimal ;
  • Connecté: Optimisation de l'impact de l'usage des pneumatiques, grâce au développement de solutions de connectivité et de maintenance prédictive ;
  • Fabrication: Optimisation des procédés de fabrication des pneumatiques pour gérer la complexité industrielle induite par ces nouveaux matériaux.

Un enjeu social et environnemental pour la filière automobile

Les marchés pneumatiques visés en priorité sont ceux du tourisme et du poids lourd, dont les enjeux sont les plus importants, à la fois d'un point de vue environnemental et pour la filière automobile. Il s'agira d'introduire les matériaux plus durables dans les pneumatiques, dans un premier temps sur des petites séries, puis à plus grande échelle sur toutes les gammes.

Le projet EMPREINTE contribuera ainsi à accélérer la conversion de l'industrie du pneumatique vers les matériaux plus durables. Il permettra aux acteurs de la filière de pérenniser leurs positions sur des marchés toujours plus demandeurs en innovations respectueuses de l'environnement.

Le développement en parallèle des filières de recyclage et de production de matériaux plus durables permettra non seulement d'alimenter les usines de fabrication de pneumatiques, mais pourra également être valorisé et étendu à d'autres secteurs industriels, amplifiant ainsi les bénéfices du projet EMPREINTE.

ADEME
INVESTIR

Recevez nos informations par email