En replay, le deuxième épisode de Movin’On Inside

Le renouvellement du parc existant ou le prolongement de sa durée de vie : entre idéal et réalité ; l’équation difficile des plastiques recyclés des véhicules hors d’usage ; le parc automobile existant face aux défis des métaux rares : ce sont les 3 thèmes abordés au cours de ce deuxième épisode dédié à la décarbonation.

Comment Michelin compte-t-il décarboner le transport ?

Les transports représentent actuellement près d'un quart des émissions de CO₂ liées à l'énergie, et 15 à 17 % de la part totale des émissions générées par l'activité humaine. Et, si on ne change rien, elles pourraient plus que doubler d’ici 2050.

Face à cet enjeu, Michelin agit en faveur d’une mobilité bas- carbone des biens et des personnes, à travers notamment des pneumatiques limitant leur impact sur l’environnement à chaque étape de leur cycle de vie, le développement de services et solutions optimisant l’usage et la gestion des flottes de véhicules, comme par exemple, Watèa by Michelin, une solution de mobilité électrique sur mesure pour les flottes de véhicules utilitaires.

Dans le cadre de son plan stratégique, le Groupe continue à innover à travers la conception de produits à très haute efficacité énergétique tout au long de leur cycle de vie, depuis leur fabrication jusqu’à leur recyclage en fin de vie, en incluant la phase d’usage. Michelin vise notamment à améliorer l’efficacité énergétique des pneus pendant la phase d’usage de 10% à l’horizon 2030 vs. 2020.

  • 10 novembre 2021

L’avenir de l’électrique s’écrit aussi avec Michelin

Convaincu que l’hydrogène sera une composante essentielle de la mobilité propre, Michelin s’engage également dans le développement de la filière hydrogène, un domaine dans lequel le Groupe peut se prévaloir de plus de 15 ans d’expertise.

Par ailleurs, Michelin fédère et agit auprès des instances internationales, telles que, par exemple, le Consortium SuM4All (Sustainable Mobility for All), le World Business Council on Sustainable Development (WBSCD), ou encore le Tire Industry Project (TIP), et bien d’autres.

  • L’engagement de Michelin auprès des Instances internationales, en bref

    SuM4All (Sustainable Mobility for All)

    Michelin a été coopté fin 2020 au sein du Comité de Pilotage pour un nouveau mandat de deux ans, seul représentant du secteur privé.  Cette initiative globale pilotée par la Banque Mondiale vise à donner aux pays les moyens d’agir plus efficacement en faveur d’une mobilité durable. 

     

    World Business Council on Sustainable Development (WBCSD)

    Le WBCSD est une organisation mondiale, qui regroupe plus de 200 entreprises de tous les secteurs d'activité, avec pour ambition d’accélérer la transition vers un monde durable. Depuis 1995, le WBCSD travaille avec ses entreprises membres tout au long et à travers leurs chaînes de valeur, afin de fournir des solutions efficaces face aux enjeux de durabilité.

     

    Le Tire Industry Project (TIP)

    En collaboration avec le WBCSD, Michelin et l’ensemble des entreprises du Tire Industry Project ont élaboré une Feuille de route des Objectifs de Développement durable de l’ONU pour le secteur pneumatique. Le Tire Industry Project (TIP) est le principal forum mondial de l’industrie du pneumatique, sur les questions de durabilité. Il est composé de 11 grandes entreprises, qui représentent environ 65 % de la capacité mondiale de fabrication de pneus.

     

    Transport Décarbonisation Alliance (TDA)

    Michelin est à l’origine de la création de Transport Decarbonisation Alliance (TDA) en 2017, avec la France, le Portugal, le Costa Rica et Alstom. Cette coalition regroupe des acteurs majeurs de la transformation systémique de la mobilité, engagés à trouver des solutions concrètes pour un secteur “zéro émission nette” d’ici 2050.

    Act, Action Towards Climate-friendly Transport

    Michelin est partie prenante aux côtés d’une trentaine de grands groupes mondiaux. Cette initiative placée sous l’égide de l’ONU, vise à fédérer sous une bannière unique les efforts et les actions menées par les Etats, les Villes, les entreprises et tous les partenaires institutionnels.

L’hydrogène, accélérateur de la mobilité décarbonée

L’hydrogène figure parmi les solutions pour réussir la transition vers une mobilité. C’est la conviction de Michelin. Capable de stocker l’électricité et de la restituer à volonté, sans émettre de polluants, l’hydrogène contribue également à la réduction des gaz à effet de serre lorsqu’il est produit par électrolyse à partir d’énergies renouvelables. Un véhicule équipé d’une pile à hydrogène a l’avantage de se recharger rapidement (3 à 5 mn pour un véhicule de tourisme) et d’offrir une autonomie compatible avec les usages les plus intensifs, notamment ceux de la mobilité lourde. De sérieux atouts, qui font de l’hydrogène l’une des solutions pour sortir de notre dépendance aux carburants fossiles.

Le saviez-vous ?

_____________

 

Michelin agit également pour la décarbonation maritime !

 

A l’occasion de Movin’On 2021, sommet mondial de la mobilité durable, Michelin a présenté « WISAMO », une solution innovante pour contribuer à la décarbonation du transport maritime. Le projet WISAMO présente une aile gonflable, rétractable et automatisée, particulièrement adaptée aux rouliers, vraquiers, gaziers et pétroliers. Cette aile pourra être installée au moment de la conception du bateau, en équipement d’origine, ou en rétrofit sur un navire déjà opérationnel.

Recevez nos informations par email