Valoriser les pneus usagés en élaborant des matériaux innovants

actu_lehigh-technologies_400x225

Michelin investit également fortement en Recherche et Développement afin de trouver des solutions innovantes et encore plus performantes de valorisation sous forme de nouveaux produits, comme des routes, ou sous forme d’énergie utilisée en chauffage urbain par exemple ou dans nos usines.

 

C’est dans cette optique que Michelin a fait l’acquisition en octobre 2017 de la société américaine Lehigh Technologies, spécialisée dans la conception et la production de matériaux innovants issus du recyclage des pneumatiques usés non réutilisables et autres produits industriels à base de caoutchouc.

 

Lehigh Technologies conçoit ainsi et produit des matières premières recyclées à fort contenu technologique. Des nouveaux matériaux directement réincorporables dans la production de pneumatiques neufs, appelées micro-poudres de caoutchouc - Micronized Rubber Powders ou MRP. Elles sont réalisées à l’aide d’une technologie de micro-broyage cryogénique qui permet de transformer les pneumatiques en fin de vie. Un matériau à faible coût, performant et durable qui peut se substituer à d'autres composants utilisés dans la fabrication de pneumatiques, de plastiques, d'asphalte et de matériaux de construction. La filiale de Michelin, Lehigh Technologies a reçu début 2019 le prix Economie Circulaire(PME) @thecirculars, il récompense son approche dans la valorisation des pneus en fin de vie. A date, Lehigh a évité +500 millions de pneus mis en décharge et a recyclé 60000 T/an de pneus usagés.

Nos ambitions pour 2050+

A terme, notre ambition est que 100% des matériaux utilisés par le Groupe soient des matériaux durables, d’origines recyclées et renouvelables. De plus,  nous mettons tout en œuvre avec l’ensemble des filières pour qu’à l’horizon 2050+, 100% des pneus en fin de vie soient valorisés (recyclage et énergie), c’est-à-dire que tous les pneus en fin de vie sont récupérés et valorisés dans des filières de recyclage pneus ou autres

 

Michelin s’est ainsi engagé à réduire fortement sa génération de déchets, de 25 % entre 2005 et 2020.

Déchets déclassés de fabrication ou des déchets industriels, la production de déchets contribue en effet largement à l’appauvrissement des ressources de notre planète et augmente les risques de pollution de l’air ou de l’eau.

Pour parvenir à l’objectif fixé, le Groupe mise en premier lieu sur le comportement de chaque employé. Des propositions individuelles ont été mises en place pour l’optimisation du recyclage et le développement des bonnes pratiques dans nos sites de production en Italie, en France ou encore en Pologne.

La valorisation matière et énergie pour Michelin

actu_recyclage_valorisation-matere

Recevez nos informations par email