Sarah, dans son environnement de travail

En tant que directrice de l’Excellence Opérationnelle industrielle pour le groupe Michelin, le périmètre de responsabilité de Sarah s’étend aujourd’hui à 69 usines et un effectif total d’environ 69000 personnes dans le monde. Son adaptabilité, sa capacité à appréhender un univers multiculturel, sa curiosité, combinées à ses qualités humaines et organisationnelles lui ont permis de relever de nombreux défis dans les différents métiers qu’elle a exercés en France, en Roumanie, aux Etats-Unis ou encore en Chine.

Les ambitions du Groupe en matière de mixité Hommes/Femmes

« Être le reflet de la société et de nos clients » : c’est ainsi que je résumerais nos ambitions en matière de mixité Hommes/Femmes. Si certaines régions ont nettement progressé, comme par exemple l’Europe Centrale qui compte déjà 30 % de femmes dans les fonctions de production, il existe encore de fortes disparités géographiques. Nous avons donc encore du chemin à parcourir pour atteindre nos ambitions à l’échelle du Groupe. Si nous souhaitons promouvoir et encourager des diversités partout dans le Groupe, nous souhaitons aussi valoriser chaque personne en tant qu’individu. Pour tirer parti de ces diversités, il est donc essentiel de développer un environnement inclusif, dans lequel chacune et chacun a le pouvoir de s’exprimer et de prendre des décisions. Par exemple, nous souhaitons que les femmes soient représentées à tous les niveaux de responsabilité de l’entreprise, et que les comportements de leurs pairs ne freinent pas leur capacité à influencer et à s’exprimer pleinement. Nous nous sommes d’ailleurs fixé un objectif de 30 % de femmes dans le management d’ici fin 2020, et nous sommes en cours de définition de nos ambitions pour 2030.
Jean-Claude Pats, Directeur du Personnel – Membre du Comité Exécutif du Groupe
bio_jean-claude-pats_668x668

Regards croisés de Sarah Miller et Jean-Claude Pats

Quels sont les avantages à développer la mixité au sein de l’Entreprise ?

 

JC Pats : La mixité hommes/femmes, au même titre que toutes les diversités, est essentielle à notre développement et à notre réussite future. Les diversités enrichissent en effet notre compréhension du monde et amplifient notre créativité grâce à la richesse des points de vue qu’elles apportent. Elles créent davantage de performance car elles insufflent une force collective et une motivation supplémentaire. Et à l’heure où l’intelligence artificielle prend une place de plus en plus importante dans nos vies, l’intelligence émotionnelle, revêt une importance nouvelle. A ce titre, le développement de la mixité peut constituer un réel avantage compétitif.

 

S. Miller: Aujourd’hui, partout dans le Groupe, nous voyons arriver de nouvelles technologies. Si l’automatisation et l’intelligence artificielle se substituent progressivement aux tâches répétitives et physiques, il n’existe pas d’alternative à l’intelligence émotionnelle. Et, je suis convaincue que la mixité peut favoriser cette intelligence émotionnelle, et par voie de conséquence constituer un réel avantage compétitif au sein d’une Entreprise.

Comment parvenir à développer la mixité ?

 

JC Pats : En matière de recrutement, nous menons des actions ciblées, notamment en allant directement à la rencontre des femmes à l’issue de leurs formations. Nous veillons également à mettre davantage en visibilité les différents parcours des femmes au sein du Groupe, comme par exemple celui de Sarah dans le cadre des Trophées des Femmes de l’Industrie organisé par l’Usine Nouvelle. Les campagnes de marque employeur sur les réseaux sociaux constituent un autre levier. En parallèle de ces initiatives, nous poursuivons la modernisation de l’environnement de travail dans l’Industrie, et plus largement au sein du Groupe, tout en imaginant de nouveaux parcours et de nouvelles passerelles entre les métiers. Nous souhaitons aussi progresser vers un management plus féminin. Chaque Région mène des actions dans ce sens, notamment via la détection du potentiel, ou grâce à des programmes dédiés de coaching ou mentoring. Aujourd’hui, environ 70 femmes du Groupe ont déjà bénéficié de ces programmes. Le réseau Women Forward propose également des formations, du coaching, du mentoring et du co-développement sur la diversité et l’inclusion, et nous aide à conduire des études sur la féminisation au sein du Groupe.

 

S.Miller : L’industrie a évolué.  Il faut se détacher des clichés car travailler dans l’industrie ne se limite pas uniquement à des tâches physiquement contraignantes. Au même titre que les autres métiers, c’est une question de compétences et de qualités humaines ! Michelin recherche avant tout des talents et plus que tout autre secteur, l’industrie propose une grande diversité de métiers. De nombreuses opportunités de parcours et de promotion s’offrent donc aux femmes. La diversité de mon parcours en témoigne : 5 métiers dans 4 pays différents. De mon point de vue, l’industrie est un environnement  il fait bon travailler. « Si vous aimez l’aventure, les défis et l’apprentissage quotidien alors l’Industrie est faire pour vous ! »

Recevez nos informations par email