Fabriquer des pneus avec +80% de matériaux renouvelables…

Aujourd’hui, le taux mondial de récupération des pneus est de 70 %, le taux mondial de recyclage de 50 %. Pour un avenir plus durable, Michelin s’engage à investir dans les hautes technologies de recyclage afin de pouvoir élever, à terme, ce ratio à 80 % de matériaux durables.

 

Miser sur les matériaux recyclés et renouvelables

 

Un objectif ambitieux de développement durable qui passe notamment par un engagement dans les programmes de recherche sur des matériaux bio-sourcés tel Biobutterfly, un programme lancé en 2012 avec Axens et IFP Energies Nouvelles. Le projet Biobutterfly vise à la création d’une filière de production de caoutchoucs synthétiques à partir de biomasse comme le bois, la paille ou la betterave.

 

Michelin acquiert Lehigh Technologies

 

L’acquisition de Lehigh Technologies démontre la volonté stratégique de Michelin de valoriser son expertise dans les matériaux de haute technologie, dans des domaines qui s’étendent au-delà du pneu. Michelin favorise ainsi l'utilisation de matériaux recyclés innovants non seulement dans le domaine du pneu, mais aussi dans des secteurs industriels hors pneus.

 

Christophe Rahier, Directeur de la Ligne Business Matériaux de Haute Technologie chez Michelin
Michelin développe des solutions innovantes afin d'intégrer de plus en plus de matériaux recyclés et renouvelables dans ses pneus, tout en continuant à améliorer ses performances. En témoigne l’acquisition de l’américain Lehigh Technologies, en octobre 2017, spécialisé dans la conception et la production de matériaux innovants issus du recyclage des pneus usés non réutilisables et autres produits industriels dérivés notamment de pneus recyclés.

 

Des micro-poudres de caoutchouc à base de pneus recyclés

 

Lehigh Technologies est basée à Tucker près d’Atlanta (Etats-Unis) et emploie près de 100 personnes. Lehigh Technologies conçoit et produit des matières premières recyclées à fort contenu technologique appelées micro-poudres de caoutchouc (Micronized Rubber Powders ou MRP). Des matériaux innovants qui permettent de réduire la quantité de matières premières non renouvelables nécessaires à la production de pneus comme les élastomères ou le noir de carbone. Le MRP est un matériau de faible coût, performant et durable qui peut donc se substituer à d'autres composants utilisés dans la fabrication de pneus mais aussi de plastiques, d'asphalte et de matériaux de construction. Les grands manufacturiers mondiaux de pneus ainsi que des entreprises spécialisées dans l’asphalte, les matériaux de construction, entre autres, comptent déjà parmi les clients de Lehigh Technologies.

 

Recycler les pneus à +100% au niveau mondial

 

En 2018, selon le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD), on estime à 1 milliard le nombre de pneus en fin de vie dans le monde, soit environ 25 millions de tonnes. Parmi eux, 70 % des pneus sont récupérés dont 50 % sont recyclés, chaque année, sous différentes formes comme l’asphalte. Les +20% restant sont valorisés en énergie. En comparaison, 14 % des emballages ou contenants en plastique sont récupérés chaque année.

 

Investir dans le recyclage des pneus

 

C’est pourquoi Michelin investit en parallèle dans le recyclage de haute technologie pour que, d'ici 2048, les pneus soient recyclés à 100 % pour les véhicules du futur. Pour réaliser ses ambitions, Michelin propose de développer des partenariats et d'identifier de nouvelles façons de recycler les pneus, ou de trouver de nouveaux débouchés pour les pneus recyclés. Ainsi un Hackathon a été organisé en 2017, en partenariat avec Alliapur, l’organisme qui gère, en France, le recyclage pour le compte des principaux fabricants de pneus, pour réfléchir à des solutions permettant d'utiliser des granulats de pneus. Le gagnant de cet Hackathon « Black Pillow », propose de créer pour les villes du mobilier urbain réalisé à partir de granulés de pneus.

 

Avec des gains potentiels énormes

 

Le jour où toutes ces ambitions seront atteintes, à savoir 80 % de matériaux durables et 100 % de pneus recyclés, les économies potentielles seront alors équivalentes à :

 

33 millions de barils de pétrole économisés par an (16,5 supertankers), soit 54 000 GWh
Un mois de la consommation totale d'énergie de la France
65 milliards de kilomètres parcourus par une berline moyenne (8L / 100 km) par an

Michelin ET LE CONCEPT VISION

 

En 2017, à Movin'On, Michelin a dévoilé VISION, à la fois concept innovant de pneu du futur et vision de la mobilité de demain. Une Vision qui s’inscrit dans la stratégie d’économie circulaire du groupe (4R).

 

Des matériaux avancés et des technologies d'impression 3D seront ainsi utilisés pour fabriquer et renouveler la bande de roulement de cette nouvelle solution de mobilité, soit un pneu 100 % recyclable.

 

Les principales caractéristiques du concept Vision sont :

Un pneu sans air, composé de matériaux et renouvelable
Un écosystème connecté intégré au pneu, fournissant des services et des conseils au conducteur
Une bande de roulement biodégradable, rechargeable par impression 3D
Michelin ET LA STRATÉGIE DES « 4R »

 

L’économie circulaire est dans l’ADN du Groupe. Elle fait partie de la manière dont Michelin conçoit ses produits, élabore ses services et, plus globalement, envisage sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement.

 

Florent Menegaux, Directeur Général Exécutif du Groupe Michelin, Directeur des Opérations
Son engagement pour une économie circulaire, Michelin le décline sur l’ensemble des ses sites, autour de 4 grands axes appelés « 4R » pour : Réduire, Réutiliser, Recycler et Renouveler. Une stratégie « 4R » qui se décline dans toutes les offres de produits et de services. Mais le champ d’action de l’économie circulaire englobe l’ensemble des opérations : du cahier des charges au choix des matériaux, en passant par la façon dont Michelin produit ses pneus.

Recevez nos informations par email