Scrollez

*Michelin s'engage pour la planète

Michelin innove et s'engage plus que jamais pour une vie en mouvement.

La stratégie du Groupe repose un développement équilibré entre « People, Profit et Planet1 ». En 2021, Michelin franchit une nouvelle étape en traduisant sa démarche Tout durable en ambitions pour 2030 et au-delà.

A l’occasion de la COP26, Michelin réaffirme son engagement pour la Planète dans 3 domaines : la lutte contre le réchauffement climatique, la préservation des ressources naturelles, la protection de la biodiversité.

 

1Enjeux humains, économiques et environnementaux

Engagements pour la Planète à l’horizon 2030

Agir contre le réchauffement climatique

Dès 2013, le Groupe s’est fixé des ambitions extra-financières à l’horizon 2020, notamment de réduction de l’empreinte carbone de ses activités et de l’usage de ses produits.

Face à l’urgence climatique, le Groupe a annoncé en avril 2021, des objectifs de réductions d’émissions de CO₂ encore plus ambitieux, basés sur la science et conformes à l'Accord de Paris sur le Climat ; ceux-ci seront soumis à l’approbation du consortium international Science Based Targets initiative (SBTi)² en 2022.

En juillet 2021, Michelin a rejoint la campagne mondiale « Race to Zero » visant à mobiliser les entreprises sur l’objectif climatique de l’Accord de Paris, en souscrivant à « Business Ambition for 1.5 °C », un engagement porté par plusieurs instances dont SBTi, le Global Compact des Nations Unies, et We Mean Business.

 

 

² Lancée en 2015, quelques mois avant la COP21, Science Based Targets initiative est un partenariat entre quatre organismes – CDP, UN Global Compact, World Resources Institute et World Wide Fund for Nature ayant pour but de valider les objectifs de réduction d’émissions de CO2 proposés par des entreprises selon un critère principal d’alignement à l’objectif de l’accord de Paris, c’est-à-dire limiter l’augmentation de la température globale moyenne à moins de 2 °C, voire 1,5 °C.

 

Emissions de CO₂ (Scopes 1 & 2)

-50 % vs 2010

 ________________________________________

 

Emissions des opérations logistiques (Scope 3)
-15 % vs 2018

 

________________________________________

 

Efficacité énergétique des produits (Scope 3)

+10 % vs 2020

________________________________________

 

Fournisseurs de matières premières (Scope 3)

+70 % des émissions de CO₂ couvertes
par des objectifs basés sur la science (SBT) en 2024

 

Scope 1 : émissions directes. Il regroupe les émissions directes de gaz à effet de serre émanant des sources qui appartiennent à l’entreprise déclarante ou sont contrôlées par elle.

Scope 2 : émissions indirectes liées aux consommations énergétiques. Il regroupe les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production d’électricité ou d’énergie thermique achetée consommée par l’Entreprise.

Scope 3 : autres émissions indirectes. Il regroupe quant à lui toutes les autres émissions de gaz à effet de serre indirectes. Elles sont une conséquence des activités de l’Entreprise mais proviennent de sources non détenues ou contrôlées par celle-ci.

Préserver les ressources

Michelin se fixe un défi de taille : intégrer 100% de matériaux durables dans ses pneus à horizon 2050.

Cette approche vise à intégrer davantage de matériaux renouvelés3 ou recyclés4 dans les produits du Groupe tout en préservant leurs performances et en minimisant l’impact environnemental global. Cette volonté est rendue possible par une maturité technologique très avancée dans le domaine des matériaux de haute technologie et une multitude de programmes ambitieux et très innovants.

Chez Michelin, l’innovation permet d’offrir les conditions d’un progrès plus sobre en énergie, plus économe en matières premières, tout en améliorant les performances dans la durée de ses produits ainsi que la sécurité des hommes et des biens.

 

3 Les matériaux renouvelables sont ceux obtenus à partir de ressources naturelles dont le stock peut se reconstituer sur une période courte à l’échelle humaine, comme la biomasse. Sont donc exclus les ressources fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon, etc.) et les minéraux. (D’après l'American Chemical Society - "12 principes pour la chimie verte").

4 Les matériaux recyclés sont les matières premières générées par toute opération de valorisation par laquelle des déchets, industriels ou de post-consommation, sont retraités en produits, matériaux ou substances. La valorisation énergétique et le retraitement en matériaux à utiliser comme énergie sont exclus. (Selon la définition de la directive européenne sur les déchets).

 

 

 

 

Prélèvements d’eau des sites industriels

-33 % vs 2019
(m3/t pondéré par l’indice de stress hydrique)

 

 ________________________________________

 

 

Taux de matériaux durables

40 %

Protéger la biodiversité

Parce que Michelin a conscience de la nécessité de préserver la biodiversité et les écosystèmes pour exercer durablement son activité, il prend en compte les impacts environnementaux de ses produits, dès la phase de conception, de ses activités et de ses sites.

Depuis juillet 2018, le Groupe Michelin est signataire des engagements #Act4Nature international en faveur de la biodiversité. L’entreprise se fixe de nouveaux objectifs à horizon 2030 dans 3 domaines : Recherche et Développement, Matières Premières, Sites de production et de R&D.

Analyse de Cycle de Vie intégrant les critères de biodiversité des méthodes les plus matures

100 % des nouvelles gammes de produits et services commercialisées en 2030

 

 ________________________________________

 

Respect de la Politique de Caoutchouc Naturel Responsable
80 % du volume de caoutchouc naturel conformes aux critères environnementaux

 

________________________________________

 

 Evaluation des politiques et pratiques des fournisseurs de matières premières

80 % des fournisseurs ayant le plus d’impact sur la biodiversité

 

________________________________________

 

Zéro produit phytosanitaire pour les espaces verts
Plan de gestion de la biodiversité adapté aux enjeux locaux

100 % des sites industriels

Améliorer la performance environnementale et réduire l’impact des sites industriels

Le Groupe poursuit son engagement environnemental au sein de ses sites afin de réduire leur impact et se dote de nouveaux objectifs à 2030, prenant en compte les progrès réalisés ainsi que les enjeux des parties prenantes, à travers différents programmes : prélèvements d’eau, quantité de déchets générés, consommation de solvant organique, consommation d’énergie et les émissions de CO₂.

Michelin vise à réduire de 1/3 l’impact environnemental de ses sites à l’horizon 2030.

Usine IMEP FR

i-MEP

Décarbonation

Recevez nos informations par email