« Les partenariats de recherche nous donnent accès au meilleur de la science et de la technologie externe »
Emmanuel Custodero, Directeur Scientifique du groupe Michelin

Notre stratégie

Notre stratégie partenariale est mondiale. Collaboratif et ouvert, mêlant expertises internes et créativité externe, notre réseau de partenaires fait travailler ensemble tous les acteurs, chercheurs, start-ups, étudiants, et démultiplie la capacité du Groupe à faire émerger de façon agile les idées qui feront la mobilité de demain.

Enrichir notre savoir-faire

Les partenariats de recherche sont les dispositifs idéaux pour détecter les technologies émergentes ou mobiliser sur une période et une thématique données une masse critique de ressources adaptées, accélérant notre processus de recherche.

Diversifier nos sources d’innovation grâce aux partenariats de recherche

innovation_partenariats_recherche_930x480_FR
Chiffres-partenariats-de-recherche-2019_FR

Ambitions 2020 des partenariats de recherche :

  • Développer nos partenariats dans le monde entier
  • Soutenir nos recherches
  • Développer notre image innovante et technologique

FACTOLAB, un laboratoire public-privé partagé

Capture d’écran 2019-01-10 à 15.58.05

Inauguré début 2017, le Factolab unit les services de recherche de Michelin à trois laboratoires universitaires Clermontois : l’Institut Pascal (IP), le Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO) et le Laboratoire d'Informatique, de Modélisation et d'Optimisation des Systèmes (LIMOS), sous la tutelle du CNRS. Consacré aux technologies innovantes pour l’usine du futur, FactoLab met en œuvre un programme de R&D sur la coopération homme-machine au service des opérateurs, notamment dans les domaines de la robotique collaborative, de la réalité augmentée ou encore dans la conception de chariots de transport autonomes.

ChemistLab, un laboratoire commun pour créer des élastomères encore plus durables

Young woman scientist in medical science concept

Créé en 2019, ChemistLab est le cinquième laboratoire commun de la recherche Michelin. Il réunit les compétences de Michelin et de deux laboratoires universitaires lyonnais sous la tutelle du CNRS : le laboratoire de Chimie, Catalyse, Polymères et Procédés (C2P2) et l’Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS), . Ce laboratoire commun a pour ambition de créer, à partir de matières premières biosourçables, de nouvelles générations d’élastomères très performants. Cette approche est unique car elle intègre toutes les étapes du cycle de vie des élastomères : du choix des matières premières jusqu’à leur capacité à être recyclées. Afin d’obtenir des structures d’élastomères « sur mesure », elle s’appuie sur des techniques de simulation de pointe et une maîtrise très poussée de la polymérisation.

Recevez nos informations par email