Changer le quotidien de nos sites de production

L’arrivée des technologies digitales et la capacité à collecter de nouvelles données permettent aujourd’hui d’explorer de nouvelles pistes de progrès créatrices de valeur.

 

Le recours à la réalité augmentée par exemple, à la cobotique (coopération homme-machine), aux chatterbots (interfaces de dialogue par la voix), à l’intelligence artificielle, ou aux objets connectés, ont déjà commencé à générer du progrès.

 

Les gains sont multiples et convaincants : plus d’intérêt au travail, plus de performance, moins de stress, moins de papier dans les suivis de maintenance, etc.

 

Depuis 2014, le groupe, Michelin a la volonté d’intégrer les nouvelles technologies du digital au sein de son système de production Michelin Manufacturing Way. (cf MMW en bas de page)

Still_002

Déjà plus de 60 « démonstrateurs » dans le monde

Implémentation de caméras pour expert à distance dans nos usines, apport du Big Data, amélioration du flux de production grâce à la modélisation, amélioration de la prise de décision par la simulation d’évènements, élaboration et mise à jour d’outils de planification et d’approvisionnement ou d’outils de management quotidien de la performance, le Groupe a lancé aujourd’hui plus de 60 « démonstrateurs » dans le monde, engagés dans la démarche de transformation digitale de nos usines et de nos processus de production ou Digital Manufacturing.

plan-deploiement

Vers le digital manufacturing Michelin

La feuille de route du Digital Manufacturing du groupe Michelin est la résultante des différents retours d’expérience des démonstrateurs. Elle s’articule autour de plusieurs axes et métiers, notamment ceux de :

  • la maintenance (conditionnelle et prédictive),
  • la qualité (analyse des causes de défaillance et mise en place de prédictif par exemple),
  • la Supply chain (connecter les flux afin de mieux agir sur la planification notamment),
  • les personnes (réalité augmentée),
  • le management quotidien de la performance,

La transformation digitale de l'industrie Michelin

Favoriser le dialogue « homme-machine.»

Pour l’accompagner sur la voie du Digital Manufacturing, le Groupe participe également à la mise en place de tout un écosystème autour du dialogue homme-machine.

 

Ce qui inclut notamment un engagement fort au sein de Factolab, un laboratoire commun « public-privé » réunissant Michelin et 3 instituts universitaires de la région de Clermont-Ferrand (Institut Pascal, Lapsco et Limos) pour favoriser la coopération « homme-machine.»

 

Parmi les expérimentations figure notamment l’usage de bracelets connectés pour permettre aux opérateurs de piloter leur machine depuis leur poignet, réduisant le stress des opérateurs.

Photo FactoLAB4
« Il faut toujours être sur le qui-vive avec les machines ; grâce au bracelet, je peux vraiment me concentrer sur mon travail au lieu d’être sans cesse à surveiller. »
Alexis Reggidori Conducteur BNS Auto, usine de Cholet

Inventer l’usine de demain au service de l’Homme

Les gains de vitesse d’exécution, d’anticipation de pannes ou d’aléas, génèrent autant de performance que de progrès pour les Hommes : meilleure ergonomie des postes de travail, autonomie des opérateurs renforcée, moins de stress, moins de papier, moins d’attente, moins de taches fastidieuses pour se concentrer sur les opérations à plus haute valeur ajoutée.

 

Chez Michelin, nous sommes convaincus que les équipes de nos usines sont les mieux placées pour définir et choisir les technologies les plus appropriées à leurs besoins. Ce sont elles qui sont en train d’inventer l’usine de demain.

inoo-indus

Aller plus loin

La Fondation d’Entreprise Michelin a lancé avec Safran ESCP Europe « Une Usine pour le Futur.». Cette Chaire vise à analyser les impacts de la digitalisation sur les équipes de production ainsi qu’à identifier les meilleures pratiques managériales à mettre en œuvre dans les usines de demain.

La chaire « Une Usine pour le Futur » donne aux étudiants les moyens de mener à bien des recherches sur une question qui concerne non seulement le secteur industriel, mais la société toute entière : mieux appréhender les conséquences de la révolution numérique sur le travail en usine pour mieux accompagner les personnes, et notamment les opérateurs de production, dans cette mutation déjà en œuvre.
Philippe Legrez, Délégué Général de la Fondation d’Entreprise Michelin

Le Michelin Manufacturing Way

Depuis quinze ans, nous avons introduit dans toutes les usines du Groupe une méthode unique de gestion de la production : le Michelin Manufacturing Way (MMW).

 

MMW rassemble toutes les meilleures pratiques de nos sites à travers le monde : les outils et les façons de faire les plus efficaces, les compétences et les comportements ayant généré de véritables accélérations du progrès.

Recevez nos informations par email