Retour

Michelin signe un contrat d’équipement de pneumatiques en première monte avec Boeing pour les B737 MAX 7 et 8

Michelin a été retenu pour fournir les pneus qui équiperont en première monte le Boeing 737 MAX, la nouvelle version de l’appareil commercial le plus vendu au monde. Les B737 MAX 7 et 8 bénéficieront des pneus radiaux MICHELIN NZG (Near Zero Growth), leaders sur le marché.

Boeing Commercial Airplanes confirme avoir choisi Michelin pour produire les pneumatiques destinés aux deux modèles de la famille 737 MAX, qui intégreront de nombreuses améliorations, dont de nouveaux moteurs. Le B737 MAX 8 devrait entrer en service en 2017, suivi du B737 MAX 7 en 2019.

Dans le cadre de ce contrat, Michelin fabriquera et homologuera ses pneus radiaux NZG de dernière génération pour les montes d’origine des Boeing 737 MAX 7 et 8. Ces pneumatiques seront également homologués pour le marché de la deuxième monte en vue de leur commercialisation auprès des compagnies aériennes. Pour l’heure, le carnet de commandes des B737 MAX 7 et 8 porte sur plus de 1 300 appareils.

Michelin est très fier d’avoir été sélectionné par Boeing pour équiper ses 737 de prochaine génération. Michelin s’attache à innover et à créer des solutions porteuses d’économies pour ses clients. Nos pneus à structure radiale de technologie NZG sont conçus pour offrir une longévité accrue et réduire le coût global d'utilisation (Total Cost of Ownership) pour le client.

Bob Pointon, directeur des ventes Première Monte de Michelin Aircraft Tire Company

Fort de performances prouvées sur le terrain, le pneu radial MICHELIN NZG promet des gains de compétitivité significatifs aux exploitants des Boeing 737 MAX 7 et 8 :

  • jusqu’à 50 % de résistance supplémentaire aux FOD (Foreign Object Damage) grâce à la technologie brevetée NZG ;
  • plus de 20 % de poids en moins par comparaison avec un pneu à structure diagonale, d'où une réduction significative de la consommation de carburant pour les compagnies aériennes
  • jusqu’à 100 % d’atterrissages en plus par rapport à un pneu à carcasse diagonale, soit un temps d’immobilisation pour maintenance moins important pour les avionneurs. 

Retour