Retour

MICHELIN explique la nouvelle réglementation européenne sur l’étiquetage des pneumatiques

1er novembre 2012 : Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne UE 1222/2009 sur l’étiquetage des pneumatiques.

Le saviez-vous ?

1 plein sur 5

1 plein sur 5 est consommé pour les pneus. À chaque tour de roue, le pneumatique se déforme pour épouser la route. Lors de cette déformation, le pneu s’échauffe et dissipe l’énergie. En parvenant à diminuer cet échauffement, on arrive à réduire la consommation de carburant, et donc les émissions de gaz à effet de serre. Cette force - liée aux pneus - qui s’oppose au déplacement du véhicule est appelée la « résistance au roulement ».

1 milliseconde

Le pneu est l’unique point de contact du véhicule avec la route : à 80 km/h, il dispose de moins d’1 milliseconde pour guider le véhicule, pour accélérer et freiner.

Le pneu est l’organe majeur de la sécurité du véhicule. Il a pour mission d’adhérer à la route, quel que soit l’état de celle-ci (dégradée ou bien revêtue), quelle que soit sa configuration (droite ou en courbe) et quelle que soit la météo (temps sec ou pluvieux).

Environnement sonore

Le bruit de la circulation est une nuisance sonore. Lorsqu’un véhicule roule à vitesse constante à 80km/h, le bruit de roulement généré par le pneu sur la route est en général supérieur au bruit du moteur. Ce bruit de roulement du pneu sur la route dépend à la fois de la nature du pneu mais aussi de la nature du revêtement routier.

Ce que dit l’étiquette

Elle renseigne sur 3 performances : 

L’efficacité énergétique des pneus

efficacité énergétique

300 €* sont les économies de carburant réalisées avec un véhicule équipé de pneus A par rapport à un véhicule équipé de pneus G

* Gain obtenu sur la base de 200 litres de carburant économisés sur 40 000 km à 1,5 e/l de carburant.

La distance de freinage sur sol mouillé

distance de freinage

16 M séparent un véhicule équipé de pneus A d’un véhicule équipé de pneus F pour un véhicule roulant à 80 km/h.

Le bruit extérieur généré par les pneus

bruit généré par les penus

Un pneu 1 onde est deux fois moins bruyant qu’un pneu 2 ondes**.

** La mesure est enregistrée sur un véhicule se déplaçant à 80 km/h, moteur coupé.

Les réponses de MICHELIN

Dans le cadre de cette étiquette

Michelin associe des performances au meilleur niveau pour chaque type de pneu.

76% du marché européen des pneus Tourisme Eté*** est couvert par des pneus MICHELIN notés B ou C en efficacité énergétique, tout en étant A ou B en freinage sur sol mouillé.

Plus de 90 % du marché des pneus Eté en Europe*** pour les véhicules de Tourisme, est couvert par des pneus MICHELIN ayant une note en A ou B en freinage sur sol mouillé.

*** Sources : Marché ETRMA 2010 / Lizeo Online Media Group Sept 2012. Pourcentages en volumes.

Les pneus de la gamme MICHELIN PRIMACY 3 sont notés A en freinage sur sol mouillé pour toutes les dimensions et classés C en efficacité énergétique.

Les pneus de la gamme MICHELIN ENERGY Saver + sont notés en A en freinage sur sol mouillé (pneus de 15 et 16 pouces) et situés entre les niveaux B et C en efficacité énergétique, selon les dimensions.

100% des gammes ÉTÉ sont conformes aux futurs seuils de bruit de roulement externe qui entreront en vigueur le 1er novembre 2016 (2 ondes maximum).

Au delà de l’étiquette

Michelin propose aux automobilistes davantage de performances dans un seul pneu. C’est la stratégie du Groupe de MICHELIN Total Performance.

Les pneus MICHELIN n’imposent pas de sacrifice à leurs utilisateurs. Ces derniers obtiennent une haute adhérence en toutes circonstances, sur routes sèches et mouillées, en lignes droites comme en virages, au bénéfice de la sécurité. Ils réalisent aussi des économies grâce à la réduction de la consommation de carburant générée par les pneus MICHELIN à haute efficacité énergétique.

Ils peuvent aussi compter sur la grande longévité kilométrique des pneus MICHELIN. Cette performance, qui n’est pas prise en compte par la réglementation de l’étiquetage, correspond à une attente réelle du consommateur. Elle produit, en effet, un impact direct sur son budget.


Retour