Retour

Michelin met à jour ses perspectives pour 2015

Compagnie Générale des Établissements Michelin

Après des résultats élevés au 1er semestre 2012 reflétant la stratégie du Groupe, ses atouts et la qualité de son pilotage, Michelin a, comme annoncé, revu au cours de l’été son programme d’investissements et ses perspectives financières, à l’horizon 2015.

Dans un environnement de marchés mondiaux du pneumatique qui, en dépit des incertitudes actuelles, resteront porteurs à moyen et long terme, le Groupe privilégie les projets qui accompagnent sa croissance et renforcent ses atouts : positionnement premium, leadership dans les activités de spécialité et présence mondiale.

Le segment des pneus premium, qui augmente plus rapidement que le marché total et dont Michelin est l’acteur de référence, constitue une opportunité de croissance forte dont Michelin bénéficiera en augmentant ses capacités de production de haut de gamme (17’’ et plus) de près de 70 % entre 2012 et 2015.

Afin de renforcer son leadership sur le segment des activités de spécialité, Michelin poursuit les projets annoncés d’extension de capacité de pneus miniers à Lexington et de nouveau site à Anderson, pour un montant d’investissement total de 750 millions de dollars en Caroline du Sud.

Bénéficiant d’une présence mondiale déjà équilibrée entre l’Europe, l’Amérique du Nord et le reste du monde, le Groupe va accélérer son déploiement dans les nouveaux marchés, en y consacrant près de 60 % de ses investissements de capacité.

En outre, pour accentuer son leadership technologique, Michelin augmente ses investissements liés aux matériaux qui s’élèveront à environ 550 millions d’euros par an d’ici 2015.

Au total, sur l’ensemble de la période 2012-2015, le Groupe, qui a démontré sa capacité à piloter ses dépenses d’investissements, investira entre 1 600 et 2 200 millions d’euros par an, en fonction des perspectives de marchés.

Dans ce contexte et avec confiance dans ses atouts, Michelin confirme son objectif pour l’ensemble de l’année 2012 d’un résultat opérationnel avant éléments non récurrents en nette hausse, avec des volumes annuels attendus en retrait de 3 % à 5 %, ainsi que son objectif de génération de cash flow libre positif de l’ordre de 300 à 400 millions d’euros, avant impact de la cession d’un ensemble immobilier à Paris.

Après une année de transition en 2013, les marchés du pneu devraient retrouver leur croissance structurelle de 4 % à 5 % par an et les cours de matières premières pourraient évoluer au même rythme. L’objectif du Groupe est d’augmenter ses ventes, en ligne avec la hausse des marchés.

Michelin vise en 2015 un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de l’ordre de 2,9 milliards d’euros, avec des marges opérationnelles normalisées avant éléments non récurrents de 10 % à 12 % pour le segment Tourisme camionnette, de 7 % à 9 % pour le segment Poids lourd et de 20 % à 24 % pour le segment Activités de spécialités qui devrait croître de manière plus accentuée que le reste du Groupe. Sur la période, Michelin vise également pour chaque année un retour sur capitaux employés supérieur à 10 % et un cash flow libre positif.

Avertissement

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres Michelin. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant Michelin, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l’Autorité des marchés financiers, également disponibles sur notre site Internet www.michelin.com.

Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.


Retour