Retour

Information financière au 30 juin 2015

1er semestre 2015 : Croissance solide et cash flow libre en amélioration

Chiffre d’affaires en hausse de 8,5 % à 10 497 millions €

Résultat opérationnel en hausse de 9 %, à 1 262 millions € (12 % des ventes nettes)

Perspectives 2015 : Guidance confirmée

  • Volumes en hausse de 2,4 %, supérieure aux marchés
    • Croissance des activités Tourisme camionnette nettement supérieure à celle des marchés,
    • Volumes des activités Poids lourd et Spécialités légèrement mieux orientés que les marchés,
    • Croissance accrue d’un trimestre à l’autre, dans des marchés contrastés, dynamiques dans les pays matures et en retrait dans la majorité des nouveaux marchés.
  • Amélioration de l’effet prix-mix entre les deux premiers trimestres.
    • Comme attendu, effet net Prix-mix/Matières premières négatif, reflétant notamment les ajustements mécaniques de prix liés aux clauses d’indexation sur les cours de matières premières, ainsi que les repositionnements de prix pilotés.
  • Cash Flow libre en amélioration de 132 millions € hors acquisition de Blackcircles.com et investissement dans la plantation d’hévéas en Indonésie.

La croissance dynamique de Michelin au cours de ce semestre est le fruit de l’enrichissement de son offre, d’un accès élargi aux clients et d’une évolution favorable de ses marchés historiques. Le succès des gammes les plus récentes, telles que MICHELIN CrossClimate ou les nouveaux pneus BFGoodrich, ainsi que les positions renforcées en Première monte confirment l’importance de l’innovation pour la croissance du Groupe. Couplé au déroulement attendu du plan de compétitivité, il permet à Michelin de confirmer ses objectifs pour 2015.

Jean-Dominique Senard, Président

Perspectives 2015

Avec une demande de pneus qui devrait rester en croissance dans les zones matures et plus difficile dans les nouveaux marchés, le Groupe a pour objectif au second semestre, de poursuivre la tendance de croissance observée au premier semestre. Il devrait constater un effet net Prix-mix/Matières premières négatif sur l’ensemble de l’année pour les activités soumises à des clauses contractuelles d’indexation sur les matières premières et neutre pour les autres activités. La poursuite du plan de compétitivité permettra de compenser l’inflation des coûts sur l’année.

Le Groupe confirme son objectif de résultat opérationnel avant éléments non récurrents en croissance hors effet de change, une rentabilité des capitaux employés supérieure à 11 % et la génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 700 millions d’€, compte tenu du programme d’investissements d’environ 1,8 milliard d’€.


Retour