Retour

Information financière au 30 juin 2009

Compagnie Générale des Établissements Michelin

Ventes nettes en baisse de 13,4% par rapport au premier semestre 2008, à 7,1 milliards d’euros
Marge opérationnelle de 4,0% avant éléments non récurrents et maintien des grands équilibres économiques du Groupe grâce à la qualité de pilotage des opérations
Résultat net en perte de 122 millions d’euros, après d’importantes charges de restructuration

  • Volumes de ventes en baisse de 23%, reflétant essentiellement la chute des marchés de pneumatiques, notamment pour l’activité de Première monte et plus largement pour le Poids lourd, dans l’ensemble des zones de commercialisation du Groupe, à l’exception de la Chine
  • Mix-prix significativement positif (+ 9,6%), qui traduit la résistance de la marque MICHELIN et la fermeté de la politique de prix du Groupe
  • Résultat opérationnel avant éléments non récurrents en recul de 60,2%, à 282 millions d’euros, affecté par la diminution des volumes vendus et les coûts de sous-utilisation des capacités industrielles
  • Génération d’un cash flow libre positif de + 575 millions d’euros grâce notamment à la qualité de la gestion du fonds de roulement, en particulier la maîtrise des stocks, et à la réduction sensible des dépenses d’investissement (319 millions d’euros, contre 500 millions au 1er semestre 2008)

Michel Rollier, Gérant, a déclaré : « Alors que les marchés du pneumatique restent en très forte baisse, le groupe Michelin a su faire preuve de réactivité grâce à l’efficacité du pilotage resserré mis en place et aux mesures d’ajustement de la production décidées. Dans ce contexte, le Groupe a néanmoins dû recourir à des mesures de chômage partiel dans différents pays et à des opérations de réorganisation industrielle rendues nécessaires dans le cadre de l’amélioration de compétitivité de Michelin. S’agissant de la conjoncture, nous constatons un rééquilibrage des stocks qui ne suffit pas à qualifier une réelle reprise économique. Ceci nous incite à ne pas relâcher nos efforts dans les mois qui viennent, même si l’évolution des cours de matières premières doit soutenir la rentabilité du second semestre. Pour la deuxième moitié de l’année 2009, le Groupe vise à dégager un cash flow libre positif afin de continuer à préserver ses grands équilibres économiques. L’implication considérable des équipes du Groupe et les mesures prises pour accroître notre capacité d’adaptation permettront à Michelin de sortir mieux armé de la période actuelle. ».

Avertissement

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres Michelin. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant Michelin, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l’Autorité des marchés financiers, également disponibles sur notre site Internet www.michelin.com.

Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.

Retrouvez l'intégralité de l'information financière au 30 juin 2009 dans le document pdf téléchargeable ci-dessous.


Retour