Retour

WRC 2018 - Rallye de Suède - Les pneus MICHELIN X-Ice North réalisent une performance sans faille sur la glace scandinave

C’est un équipage Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul libéré qui a délivré une prestation magistrale dans l’arène de neige suédoise, offrant à Hyundai sa première victoire de la saison FIA WRC 2018. Le duo belge a résisté, spéciale après spéciale, à une paire Craig Breen/Scott Martin (Citroën C3 WRC) déchainée, qui a disputé toute l’épreuve sur un rythme soutenu. La compétitivité du constructeur coréen sur la glace est confirmée par la troisième place remportée par Andreas Mikkelsen et Anders Jaeger.

cp_wrc-suede-2018_1040x400

 

Après plusieurs éditions du Rallye de Suède qui se sont déroulées sur une surface « noire » (terre gelée), mettant à rude épreuve la capacité des pneus MICHELIN X-Ice North à retenir leurs longs clous (6,5 de protrusion), c’est sur un tracé complétement verglacé que les pilotes ont cette fois-ci pu tirer parti des 384 « griffes » ancrées dans la bande de roulement des pneumatiques français.

Le règlement FIA du Championnat impose l’utilisation d’un seul type de pneu pour le Rallye de Suède et définit aussi la longueur maximale des clous, en la limitant à 20 millimètres. Ce sont les manufacturiers qui peuvent décider, deux mois à l’avance, de la protrusion des clous et, par différence, de la longueur du pied qui les ancre dans la bande de roulement du pneu. Le choix de Michelin s’est arrêté sur une partie émergente de 6,5 millimètres, qui s’est révélée très efficace sur glace au fil des saisons, offrant également une plus grande polyvalence durant les éditions plus tempérées.

Jacques Morelli, le manager de Michelin en FIA WRC

La résistance des clous aux fortes sollicitations et la capacité d’évacuation de la neige par la structure de la bande de roulement ont été les deux axes de travail principaux pour les ingénieurs de Michelin Motorsport lors de la conception des pneumatiques MICHELIN X-Ice North. Des qualités qui sont proches des besoins des automobilistes scandinaves qui, eux aussi, affrontent les routes verglacées et « noires » qui s’alternent au fil des semaines durant l’hiver.

Le pilotage sur neige et glace est un exercice particulièrement délicat. C’est la stabilité du train avant qui permet de maîtriser les glissades de l’arrière. Il faut beaucoup d’anticipation pour inscrire la voiture dans les virages, afin d’en sortir avec les roues droites en pleine accélération. L’adhérence et le contrôle générés par les pneus MICHELIN X-Ice North ont donc été des facteurs clés, notamment lors d’un rallye où la concurrence n’a pas lâché prise, en nous poussant dans nos retranchements jusqu’à la ligne d’arrivée.

Thierry Neuville

La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes se déroulera au Mexique du 8 au 11 mars. Selon la tradition, le Rallye du Mexique est la première d’une série de neuf épreuves sur terre aux caractéristiques très différentes.


Retour