Retour

WRC 2016 - Les pneus MICHELIN au centre de la stratégie de course au Portugal

Vodafone Rally de Portugal

L’édition 2015 du Vodafone Rally de Portugal a marqué le retour de l’épreuve dans le nord du pays, près de la ville de Porto, après dix ans sur les pistes cassantes et abrasives du sud, en Algarve.

 

CP_wrc-portugal-2016_889x288

 

Cette année, les organisateurs ont reconduit le parcours de 2015, pour un rallye basé à Matosinhos, au nord de Porto, tout en opérant quelques modifications de détail à l’itinéraire : seulement 6,52 kilomètres ont été changés, sur les 338 dont se compose l’épreuve.

Se caractérisant par une surface moins agressive que par le passé, quand le tracé cassant et usant imposait l’utilisation de pneus au mélange de gommes dures, ces dernières éditions du Vodafone Rally de Portugal demandent aux pilotes d’adopter la bonne stratégie des pneus.

Dans le nord du Portugal, les terrains sont meubles et le choix des pneus est déterminant. Nous assisterons surement à des choix spécifiques par pilote : des montes différentes à l’avant et à l’arrière, voire croisées suivant les exigences. Cela pourrait conduire à des rebondissements au classement de l’épreuve, lors d’un rallye où le niveau de grip est parmi les plus délicats du Championnat.

Jacques Morelli, le manager Michelin du FIA WRC

Le Vodafone Rally de Portugal 2016 démarre ce jeudi 19 mai à Lousada, après la cérémonie d’ouverture de Guimarães, avec une courte « super spéciale » sur le circuit de RallyCross. Vendredi, le tracé portera les pilotes à proximité de la frontière espagnole, tandis que samedi ils évolueront dans la zone d’Amarante. L’épreuve se clôturera dimanche avec trois spéciales, y compris la Power Stage intégrant le tracé de la mythique spéciale Fafe.

La décision des organisateurs d’avoir maintenu un parcours presque identique à celui de l’an dernier favorise le choix des pneus. Il convient de rappeler qu’en 2015 l’épreuve était inconnue à la majorité des pilotes, issus d’une génération qui, à l’exception de la spéciale Fafe, n’a jamais emprunté ce tracé.

Jacques Morelli

Retour