Retour

WRC 2016 - Le pneu MICHELIN X-Ice North 3 a planté ses clous dans le sol suédois

Après quelques incertitudes liées aux conditions météorologiques anormalement douces, le manque de neige et de glace à certains endroits du parcours, le Rallye de Suède s’est déroulé dans une version raccourcie.

wrc2016-suede_889x288

Sur les 21 spéciales prévues dans le programme initial, et après avoir été réduit une première fois l’épreuve à 13 spéciales chronométrées, c’est finalement un tracé de 12 ES (après l’annulation de l’ES20, décidée le premier jour du rallye) pour un parcours chronométré de 226 km (au lieu de 332 au départ) qui a été proposé aux concurrents du Championnat du Monde des Rallyes – FIA WRC.

Une manche particulièrement impressionnante, alors que les murs de neige tassée sur lesquels s’appuient d’habitude les pilotes étaient absents, et que les WRC filaient parfois à 190 km/h sur une piste verglacée entre les arbres des chemins forestiers…

Craignant une dégradation plus rapide des pneus cloutés au passage des voitures sur l’asphalte ou sur une terre non gelée, les organisateurs avaient par ailleurs augmenté la dotation de quatre enveloppes par pilote. Mais le pneu MICHELIN X-Ice North 3, spécialement mis au point pour ce type d’épreuve, a montré des performances constantes et une robustesse à toute épreuve.

Pour Jacques Morelli, le responsable de Michelin en Championnat du Monde des Rallyes, « Le pneu MICHELIN X-Ice North 3 était sans aucun doute le meilleur pneu pour répondre aux conditions particulières de l’édition 2016 du Rallye de Suède. Outre la réglementation de la FIA, qui impose de toutes manières l’emploi de pneus à clous, aucune autre typologie de pneus s’y justifiait sur le plan technique. Certes, sur une terre parfois non gelée en surface et potentiellement « travaillée » par le passage des premières voitures, les clous, qui émergent de 6,5 mm de la gomme, sont davantage mis à mal. Mais au cours de la première journée, alors que les spéciales étaient majoritairement gelées, nous avons constaté au retour des voitures au parc d’assistance, que les clous étaient tous restés en place. Même constat le lendemain,  lorsque la neige a commencé à recouvrir le sol. Les pneus MICHELIN X-Ice North 3 ont donc parfaitement rempli leur mission, qui était d’offrir aux pilotes le maximum de grip quel que soit le niveau d’adhérence, sans se détériorer lorsque les conditions étaient moins adaptées. »

Une technique d’insertion des clous unique

Si le pneu MICHELIN X-Ice North 3 offre à la fois un niveau de performance élevé et une robustesse à toute épreuve, c’est parce qu’il est le fruit d’un développement commun entre Michelin et son distributeur exclusif de pneus dédiés à la compétition clients sur le marché suédois. Spécialisé dans le cloutage des pneus, ce partenaire a recours à un procédé qui permet d’éviter l’utilisation d’un ou plusieurs moules qui, en outre, laissent moins de latitude pour le développement. Ainsi, depuis plus de 30 ans, Michelin expédie ses pneus en Suède quelques mois avant le rallye, afin que les opérations de cloutage y soient menées. Cette saison, c’est 1 200 pneus MICHELIN X-Ice North 3 qui ont été expédiés de l’usine Michelin de Cataroux, près de Clermont-Ferrand, pour les besoins du Rallye de Suède 2016, pour les essais et le rallye en lui-même où 1 100 pneus ont été utilisés. Le rituel du cloutage est toujours le même : une personne perce les 384 orifices calibrés dans la gomme du pneu, une autre y insère une colle dont les ingrédients sont secrets, spécialement développée pour ce type d’opération, et une troisième met les clous en place. L’ensemble demande 45 minutes pour un pneu, ce qui indique que le cloutage des 1 200 enveloppes  a demandé 900 heures de travail. 460 800 clous acier/tungstène ont ainsi pris place dans les pavés de gomme des 1 200 pneus MICHELIN X-Ice North 3. 

Triplé en WRC et triplé en WRC 2 pour Michelin !

Au terme de 12 spéciales plus périlleuses les unes que les autres – les pilotes ont tous flirté avec les limites de leurs bolides – comptant sur la performance des pneus en de pareilles conditions, c’est finalement Sébastien Ogier/Julien Ingrassia sur leur Volkswagen Polo R WRC qui remportent le Sweden Rally 2016, devant la Hyundai i20 WRC de Hayden Paddon/John Kennard, et la Ford Fiesta WRC de Mads Ostberg/Ola Floene. Ces trois équipages utilisent des pneus Michelin.

En WRC2, où la concurrence entre manufacturiers est également très forte, Michelin réalise aussi un triplé, avec la première place de  Elfyn Evans/Greg Pairy sur leur Ford Fiesta R5, suivis de Pontus Tidemand/Jonas Andersson sur Skoda Fabia R5, et Esapekka Lappi/Jann Ferm, également sur Skoda Fabia R5, qui montent sur la troisième place du podium lors de la dernière spéciale.

La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes se déroulera sur les pistes caillouteuses  de Guanajuato et de Leon (Mexique), du 3 au 6  mars 2016.

Revivez la course : best-of-rallylive.com


Retour