Retour

WRC 2015 - Le pneu MICHELIN LTX Force S4 poussé au-delà des préconisations

MICHELIN - WRC Portugal 2015

Le Vodafone Rally de Portugal 2015 s’est achevé aujourd’hui, dimanche 24 mai, sur le triplé de Volkswagen Motorsport avec, dans l’ordre : Latvala/Anttila (Polo R WRC n°2), dominateurs depuis la quatrième spéciale, Ogier/Ingrassia (Polo R WRC n°1), pour lesquels le « balayage » a été une vraie contrainte, et Mikkelsen/Floene (Polo R WRC n°9), auteurs d’une épreuve en bonne progression. En dépit de ce résultat à l’allure de domination, l’édition 2015 du Vodafone Rally de Portugal a été très disputée et la firme allemande a été longuement confrontée à ses concurrents. Ce sont en effet les vainqueurs du Rallye d’Argentine 2015, Kris Meeke et Paul Nagle, sur la DS3 WRC n°3 du Citroën Total Abu Dhabi WRT, qui ont occupé la deuxième place au classement jusqu’à la fin de la deuxième journée de course. A souligner aussi la performance de Hyundai Motorsport et de M-Sport, dont les équipages Sordo/Marti (Hyundai i20 WRC n°8) et Tanak/Molder (Ford Fiesta RS WRC n°6) se sont livrés à une longue bataille, juste une poignée de secondes derrière les protagonistes.

Le bilan de Michelin au Vodafone Rally de Portugal 2015 est très positif. Avec le retour de l’épreuve sur le tracé du nord du Portugal, après 10 ans en Algarve, Michelin retrouvait cette année un terrain favorable, qui lui a déjà permis d’inscrire 13 victoires à son palmarès, depuis la fondation du Championnat du Monde des Rallyes – FIA WRC.

A cause des températures élevées et des pièges du terrain de cette région du Portugal, plus souple que celui du sud du pays, mais recouvert de pierres déchassées et roulantes libérées par les passages des voitures, la firme clermontoise avait désigné en premier choix le MICHELIN LTX Force H4, au mélange de gommes dures. En dépit de cette préconisation visant la sécurité maximale, les équipes ont choisi la performance en privilégiant la version soft du pneu Michelin, dont ils ne disposaient que de 16 unités pour l’intégralité de l’épreuve.

Avec une dotation limitée et inférieure aux besoins, une gestion avisée du stock s’est donc imposée aux équipes. Ainsi, durant les deux premières journée de course, les équipages ont mis en œuvre des stratégies de pneumatiques différentes en utilisant de façon alternative des pneus « soft » et des pneus « hard », afin de préserver la quantité de pneus MICHELIN LTX Force S4 nécessaire pour la dernière demi-journée.

« Nos pneumatiques MICHELIN LTX Force S4 ont été impeccables durant l’intégralité de l’épreuve, même si les concurrents les ont utilisés bien au-delà des préconisations, souligne Jacques Morelli, le manager Michelin du WRC. En effet, notre pneu soft n’a pas été conçu pour rouler sur un tracé chauffé par le soleil à 35°C ! Et pourtant, son niveau de performance a été exceptionnel et son degré d’usure, même si marqué, est resté toujours dans les limites. Un autre point positif est sans doute la très bonne résistance aux agressions démontrée par ce pneu tendre sur une surface si exigeante. Grâce à cette performance totale des pneus MICHELIN, les pilotes ont pu rester concentrés sur le pilotage, sans trop se préoccuper des contraintes du terrain. »

Rappelons que la prochaine sortie des pneumatiques MICHELIN LTX Force S4 en tant que choix prioritaire est prévue en Pologne, en Finlande et surtout au Pays de Galles, du 12 au 15 novembre prochains, ou le même pneu roulera par des conditions climatiques bien éloignées de la fournaise du Portugal.


Retour