Retour

WRC 2014 - Espagne - Sébastien OGIER offre à Michelin son 22ème titre « pilotes », au terme d’une course exigeante parfaitement maîtrisée p...

Après le sacre « constructeurs » remporté par Volkswagen Motorsport lors du Coates Hire Rally Australia en septembre dernier, Sébastien OGIER et Julien INGRASSIA s’emparent aujourd’hui en Espagne des titres de Champion du Monde des Pilotes et des Copilotes.

Pour Michelin, la couronne du pilote gapençais vient enrichir un déjà vaste palmarès, qui compte désormais 275 victoires, 22 titres « pilotes » et 24 titres « constructeurs », depuis 1973. A remarquer que Julien INGRASSIA est le premier copilote français multi-titré dans l’histoire du FIA WRC.

WRC Espagne 2

Ces succès arrivent au terme d’une édition du RallyRACC-Rallye de España rendue difficile par la diversité et par la longueur des épreuves spéciales proposées aux pilotes. La journée de samedi en particulier s’est révélée très éprouvante pour les équipages, qui ont parcouru deux fois la spéciale d’Escaladei (ES9-11), d’une longueur exceptionnelle de 50 kilomètres (pour célébrer le jubilé du rallye). Notamment lors du passage de l’après-midi, par 27°C (35°C au sol), les pilotes ont été amenés à gérer leurs montures… sauf deux d’entre eux : Sébastien OGIER et Jari-Matti LATVALA (respectivement premier et deuxième au classement du FIA WRC 2014). Le tandem de Volkswagen Motorsport s’est livré une belle bataille, mettant ainsi à rude épreuve aussi bien leurs VW Polo R WRC que leurs pneumatiques. C’est Sébastien OGIER qui remporte ce duel, en réalisant le temps scratch. A cette occasion, les nouveaux pneus MICHELIN Pilot Sport H4 ont fait preuve de tout leur potentiel aussi bien en termes de performance que de longévité. A l’arrivée au parc, l’usure des pneumatiques était dans la norme et respectait la réglementation en vigueur, qui fixe à 1,6 millimètres la profondeur minimale acceptée.

Jari-Matti LATVALA, deuxième de l’épreuve et du Championnat, confirme les qualités des pneumatiques français : « J’ai attaqué sur les premier 40 kilomètres et sur les derniers dix j’ai réduit le rythme pour éviter de dégrader les pneus. Arrivé au bout de l’ES11, j’ai vérifié mes pneumatiques et constaté qu’ils étaient en parfait état : je me suis dit que j’aurais dû continuer de rouler à fond jusqu’à la fin ! ».

Le pilote de Volkswagen Motorsport n’a pas été le seul à plébisciter les nouveaux pneus MICHELIN Pilot Sport H4. Mikko HIRVONEN (FORD Fiesta RS WRC), qui monte sur la troisième marche du podium à la fin du RallyRACC-Rally de España 2014, délivre une analyse très positive : « Avec le bon set-up de la voiture, j’ai pu rouler à fond et profiter des performances des pneus Michelin. Je suis très satisfait et bluffé par leurs qualités »

Et pourtant l’épreuve espagnole était très exigeante, notamment pour la partie sur asphalte des deux dernières étapes. La surface est en effet très abrasive et les passages dans les « cordes » risquaient de provoquer des détériorations au niveau des roues. La forte chaleur est intervenue également pour compliquer ta tâche et mettre à l’épreuve la longévité des pneus : « Nous sommes satisfaits d’avoir pu démontrer ici en Espagne que le nouveau pneu MICHELIN Pilot Sport H4 améliore encore la longévité de son prédécesseur », déclare Nicolas GOUBERT, Directeur Technique de Michelin Motorsport.

La dernière épreuve de la saison FIA WRC 2014 se disputera au Pays de Galles, du 13 au 16 novembre prochain.




Retour