Retour

WEC 2016 - Toyota Gazoo Racing s’impose à domicile, à l’aide de la stratégie des pneus MICHELIN

Au départ des 6 Heures de Fuji 2016, Audi Sport avait adopté une stratégie des pneumatiques décalés, en choisissant les pneus MICHELIN SOFT « Temps Chaud Plus », tandis que Toyota Gazoo Racing et Porsche Team avaient choisi la version « Temps Chaud », adaptés à un niveau de température de la piste inférieur. Et pourtant, après avoir fourni une belle performance, Audi Sport a été contraint de céder à la supériorité du Toyota Gazoo Racing, à la détermination de ses pilotes Kamui Kobayashi, Mike Conway et Stéphane Sarrazin (Toyota TS050-Hybrid n°6) ainsi qu’à la stratégie des pneumatiques que le constructeur nippon a mis en place lors de son dernier ravitaillement.

cp_wec-6h-fuji-2016_1040x400

 

C’est à l’entame de la dernière heure que Kamui Kobayashi rentre aux stands pour son dernier arrêt et, à la différence d’Audi Sport, qui décide de changer les pneumatiques de la R18 n°8, et du Porsche Team, qui en fait de même sur la 919 Hybrid n°1, l’équipe japonaise mise sur la constance des pneus MICHELIN. Grâce à l’économie de temps réalisée, la Toyota TS050-Hybrid n°6 reprend la piste en bénéficiant d’une avance suffisante pour décrocher la victoire.

Cet épilogue, où la stratégie des pneumatiques a contribué au résultat, arrive au bout d’une course où trois équipes, trois voitures et trois constructeurs se sont défiés sans cesse pendant 6 heures, toujours séparés par une poignée de secondes.

Après s’être élancée de la pole-position, l’Audi R18 n°8 (Duval/Jarvis/Di Grassi) a conservé la tête de la course pendant plus de cinq heures. Les trois pilotes de la firme d’Ingolstadt se sont succédés au volant en alignant toujours des chronos très rapides.

Derrière le trio d’Audi Sport, la Porsche 919 Hybrid n°1 de Bernhard/Hartley/Webber et la Toyota TS050-Hybrid n°6 de Kobayashi/Conway/Sarrazin ont bataillé pour la deuxième place. C’est à la fin de l’épreuve que le Toyota Gazoo Racing a mis en œuvre sa stratégie parfaite, arrachant la victoire à Audi Sport, deuxième, et au Porsche Team, troisième.

Nous avons misé sur une stratégie qui pouvait apparaitre risquée, mais qui reposait sur la confiance que nous attribuons à notre partenaire Michelin. La voiture était très performante et nous souhaitions offrir à Toyota une victoire à domicile. Ainsi, avec mes coéquipiers, nous nous sommes donnés à fond. Même quand Loïc [Duval] revenait derrière nous, à la fin de la course, nous avons pu compter sur la performance de notre monture pour garder l’avance nécessaire pour rallier le damier en vainqueur.

Kamui Kobayashi, pilote Toyota

Une très belle course de nos partenaires LM P1 ! Ils ont enchanté le public japonais pendant 6 heures en lui offrant de belles batailles, ouvertes jusqu’au bout. Aujourd’hui encore, nos pneumatiques ont montré tout leur potentiel en termes de constance. Félicitations à l’équipe Toyota Gazoo Racing, qui mérite cette victoire à domicile. Congratulations également au Ford Chip Ganassi Team UK, qui s’est imposé avec les deux voitures dans la catégorie LM GTE Pro. Bravo aussi au trio Dalla Lana/Lamy/Lauda, qui remporte le GTE Am pour la deuxième fois consécutive après les 6 Heures du Circuit des Amériques.

Jérôme Mondain, le manager des programmes Endurance de Michelin

La huitième et avant-dernière manche de la saison se disputera à Shanghai le 6 novembre prochain, sur un circuit rapide et par des conditions météorologiques fraîches.

 


Retour