Retour

Nouveau record de vitesse électrique pour les pneus MICHELIN

Dans la continuité de l’annonce du partenariat technique entre Drayson Racing Technologies et MICHELIN, Lord Drayson vient d’établir un nouveau record de vitesse terrestre pour une voiture électrique, catégorie moins de 1 000 kilos. Au terme de deux tentatives, la nouvelle référence chronométrique de la catégorie a été portée à 333,23 km/h.

Durant le weekend dernier, les pneumatiques MICHELIN Endurance LM P1 ont contribué au succès d’AUDI dans la 90ème édition des 24 Heures du Mans, la deuxième victoire pour une voiture hybride. La nuit dernière, le même type de pneus a permis au prototype de Drayson Racing de réaliser le nouveau record de vitesse terrestre pour un véhicule électrique.

Le prototype Le Mans électrique Drayson B12 69/EV a effacé le précédent record de 285,6 km/h, qui tenait depuis près de 40 ans, en l’améliorant de 47,654 km/h. Cette tentative fructueuse s’est déroulée sur l’aérodrome d’Elvington, situé à proximité de York.

Les pneumatiques MICHELIN utilisés par le Drayson Racing, les MICHELIN Endurance LM P1, sont des pneumatiques spécifiquement destinés pour les hautes vitesses sur les courses d’Endurance et ont été développés en association avec les meilleures équipes du Championnat du Monde d’Endurance. Le prototype Drayson était chaussé de pneumatiques en 33/68-18 à l’avant et de 37/71-18 à l’arrière.

Un choix qui s’inscrit dans la continuité de la stratégie MICHELIN Total Performance, qui consiste à faire cohabiter dans un même pneumatique des qualités pourtant antagonistes.

Le prototype Drayson a ainsi tiré pleinement profit d’une mise en régime rapide et d’une adhérence maximale, afin d’obtenir la vitesse la plus élevée en un minimum de temps, ainsi que d’une stabilité permettant à la voiture de réduire ses appuis aérodynamiques. Enfin le freinage était exemplaire, permettant à la voiture de s’arrêter sur une distance optimisée.

Ce record de vitesse pour une voiture électrique n’est d’ailleurs pas le premier pour les pneumatiques MICHELIN. En 1899 « La Jamais Contente » avait franchi la barre des 100 km/h équipée de pneumatiques MICHELIN à air, alors que la plupart des voitures de l’époque étaient montées en pneumatiques pleins.


Retour