Retour

MotoGP™ 2018 - Italie - MICHELIN propulse Lorenzo vers une superbe victoire

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a parfaitement su exploiter ses pneumatiques Michelin de MotoGP™ pour remporter une victoire nette et sans bavure au Gran Premio d’Italia Oakley, Mugello, Italie.

cp_motogp-2018_italie_1040x400

 

Parti de la deuxième place sur la grille de départ, Lorenzo a pris l’avantage au guidon de sa Ducati chaussée de pneus MICHELIN Power slick medium à l’avant et soft à l’arrière. Il n’a jamais cédé sa première place et a même augmenté l’écart au fil des tours pour couper la ligne d’arrivée avec six secondes d’avance sur son plus proche rival. Lorenzo a remporté sa première victoire avec Ducati, au Grand Prix d’Italie et devant les « Ducatisti ».

Michelin avait introduit une quatrième gomme pour l’avant ce week-end afin d’offrir aux pilotes un plus grand nombre d’options. Ce pneu hard asymétrique avait été utilisé l’an passé par le vainqueur Andrea Dovizioso (Ducati Team) qui a bien failli rééditer ce succès puisqu’il a terminé à la deuxième place, offrant à Ducati son premier doublé au Mugello, mais aussi en Italie ! La troisième place est revenue au héros local, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP™). Le public acquis à sa cause espérait le voir rééditer sa performance de la séance de qualification, nouvelle pole position et record de la piste de 5245 mètres en 1’46.208. Rossi n’a pas réussi à se hisser sur la plus haute marche du podium, mais la foule vêtue de jaune qui a envahi la piste ne lui en a pas tenu rigueur.

Avec ce quatrième pneu avant, Michelin proposait donc sept options de gomme au Mugello (quatre avant, trois arrière) à tous ses pilotes. Six des sept ont été utilisés en course aujourd’hui, seul le soft avant n’a pas été retenu. Cette vaste gamme souligne la volonté de Michelin d’offrir à chaque pilote les meilleures performances possibles pour leurs machines. Et puis Michelin a établi un nouveau record en MotoGP™ avec la vitesse de 356,5 km/h atteinte par Dovizioso.

90 310 spectateurs étaient massés sur les talus entourant le circuit du Mugello, sous un chaud soleil ayant porté la température de piste à 47°C. Le grip était donc moins important et a compliqué les choix de pneus. Les tifosi en ont eu pour leur argent avec de superbes bagarres dans le peloton, comme celle du Team ECSTAR SUZUKI entre Andrea Iannone (4e) et Alex Rins (5e). Cal Crutchlow a fini 6e et remporté le prix du First Independent Rider devant un pilote local, Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) et sa Ducati aux couleurs Lamborghini. Maverick Viñales (8e, Movistar Yamaha MotoGP™) a gardé
l’avantage sur Alvaro Bautista (9e, Angel Nieto Team), alors que Johann Zarco (Monster Yamaha Tech 3) complète le top-ten et domine le championnat Independent Rider. Marc Marquez (Repsol Honda) a commis une erreur au 5e tour, mais il est remonté à la 16e place. Même hors des points, il reste leader du championnat.

Direction la Catalogne pour Michelin avec la 7e manche de la saison MotoGP™, sur le Circuit Barcelona-Catalunya, dimanche 17 juin.


Retour