Retour

MICHELIN, partenaire de la NASCAR WHELEN Euro-Series pour son développement en Europe

MICHELIN réaffirme son engagement dans le championnat NASCAR WHELEN Euro-Series, nouvelle appelation de l’Euro-Racecar NASCAR Touring Series, pour son développement en Europe.

Depuis 2009, date de sa première participation, le manufacturier français n’a cessé d’occuper une place de choix dans ce championnat. MICHELIN fournit ainsi des pneumatiques adaptés aux conditions d’utilisation en NASCAR qui offrent grip, longévité et performance. MICHELIN s’inscrit dans une vision à long terme pour ce partenariat qui va dans le sens d’une compétition raisonnée pour l’ensemble des acteurs de la série : les pilotes, les organisateurs et les partenaires. En tant que compétition responsable la NASCAR WHELEN Euro-Series offre également un beau spectacle auprès du public.

Un partenariat technique de longue date

Venue tout droit des Etats-Unis, sur cette série américaine, MICHELIN propose un partenariat technique depuis 2009 avec la fourniture de pneumatiques et l’accompagnement des équipes avec un service dédié.

Deux pneumatiques ont été développés pour ce championnat et ses voitures à la mécanique simple :

  • Le MICHELIN S9C qui est un pneumatique slick de dimension 33/70-15
  • Le MICHELIN P2E, qui est lui un pneu pluie de même dimension.

La spécificité de ces pneus réside dans leur hauteur de flanc de 16 centimètres (et donc multiplié par deux, soit 32 centimètres) car les voitures de la NASCAR WHELEN Euro-Series en Europe sont identiques à celles que l’on retrouve aux Etats-Unis, c’est-à-dire larges, qui nécessitent une forte hauteur de flanc.

Rappelons que ces voitures pèsent 1200 kg, sont motorisées par plus de 400 CV et proposent une mécanique simple. Elles sont dépourvues d’électronique embarquée, ce qui renforce le rôle joué par le pneumatique, qui doit délivrer autant de grip que de longévité.

Le championnat NASCAR WHELEN Euro-Series traverse des circuits, aussi bien traditionnels que spécifiques avec des ovales sur 600 mètres, avec un banking à 9° à Tours par exemple. Le pneumatique MICHELIN est donc également polyvalent pour apporter le niveau de performance quel que soit le circuit.

Un règlement technique qui va dans le sens d’une compétition responsable

Dans ce championnat, importé des États-Unis, le règlement technique impose un train de pneumatiques par week-end de course pour parcourir au total 3 heures entre les essais, les qualifications et la course.

La mise en place de quota est une mesure soutenu par MICHELIN afin d’orienter la compétition automobile vers une compétition responsable, au service de la mobilité de demain.

Des quotas de pneus signifient moins de pneumatiques utilisés, moins de pneus transportés et ainsi moins de gommes fabriquées pour un plus grand respect de l’environnement et une maitrise des budgets des équipes.

Une saison représente 24 pneumatiques pour une voiture et son pilote, ce qui représente au total un volume d’environ 600 pneumatiques élaborés pour l’ensemble de la saison.

Un partenariat qui s’inscrit dans la durée

À travers ce partenariat MICHELIN vise le long terme pour pérenniser l’équipement de la série américaine, version Europe. Dès 2009, MICHELIN a été présent aux côtés de la NASCAR WHELEN Euro-Series pour ensuite évoluer avec l’organisateur. L’étude des budgets pneumatiques par exemple se fait conjointement avec l’organisateur pour répondre aux attentes des pilotes du plateau et s’assurer que la série est accessible.

Ce partenariat exclusif entre MICHELIN et la NASCAR WHELEN Euro-Series s’inscrit également dans une logique de compétition qui ait du sens, pour les organisateurs, pour les équipes comme pour les partenaires.

Philippe MUSSATI, Directeur de la Compétition Client MICHELIN Motorsport, reviens sur les raisons de ce partenariats :

- Que représente pour MICHELIN Motorsport l’implication dans la série officielle NASCAR en Europe ?

P.M. : « Cet engagement repose sur plusieurs raisons : d’abord une vitrine quelque peu exceptionnelle, sur une série que je qualifierais de décalée qui attise une grande curiosité aujourd’hui en Europe de la part du grand public. Ce championnat représente une vente d’environ 600 pneumatiques. C’est un engagement valorisant pour la marque MICHELIN de par la notoriété de la NASCAR et la visibilité qui nous est offerte par la NASCAR WHELEN Euro-Series. Enfin cette série est importante pour MICHELIN car elle s’intègre dans la démarche d’une compétition responsable avec un quota de pneu limité à un train par week-end. C’est en ce sens une compétition raisonnée, porteuse de sens pour les équipes, les organisateurs, les partenaires et le public pour faire de la compétition tout en respectant l’environnement ».

- Quelles valeurs propres à la NASCAR ont séduit Michelin ?

P.M. : « Ce championnat revêt une dimension spectacle forte : le public assiste aux courses en masse, en piste c’est un vrai spectacle. La dimension raisonnée et raisonnable est également séduisante pour l’ensemble des acteurs qui sont impliqués dans la série.
Donc tous les éléments sont rassemblés pour faire du rendez-vous sportif, un moment de spectacle à partager en famille ou entre amis, et c’est aussi une vocation de la compétition automobile que de partager cela avec le public. »

- Quel est le challenge technique auquel MICHELIN doit faire face dans la conception de ces pneumatiques inédits en Europe ?

P.M. : « Le challenge technique pour la conception des pneumatiques pour la série NASCAR WHELEN Euro-Series repose sur plusieurs aspects : le premier c’est d’abord la voiture qui a des caractéristiques bien spécifiques en termes de poids, de puissance, de suspension et d’absence d’assistance électronique. Le pneu doit donc répondre à ces contraintes et apporter grip, longévité et performance. C’est ce qui correspond à notre stratégie de Recherche & Développement qui s’intitule MICHELIN Total Performance, à savoir, rassembler un maximum de performances dans un seul et même pneu.
Ensuite la diversité des circuits rencontrés, avec différents types de tracés, différentes types de revêtement ajoute de la complexité par rapport au pneu et à sa longévité. Ainsi, MICHELIN a mis au point un pneu slick et un pneu pluie parfaitement adaptés aux conditions d’usage de la NASCAR en Europe.»


Retour