Retour

La Toyota TS030-Hybrid de Kazuki NAKAJIMA s’impose à Fuji, Audi Sport Team Joest est Champion du Monde des Constructeurs

Des victoires importantes, obtenues lors d’une course arrêtée à cause de la pluie battante

Le ciel couvert par des nuages épais et la piste arrosée par une pluie battante n’ont cessé qu’à de rares moments. Voici les conditions dantesques dans lesquelles les concurrents des 6 Heures de Fuji 2013 ont pris le départ de la course à 11h00, derrière la safety car. Au bout de 8 tours, et une fois constaté que le manque de visibilité ne permettait pas de continuer à rouler en sécurité, le Directeur de course a imposé un premier drapeau rouge. Après plus de deux heures de parc fermé, les voitures ont recommencé à rouler, toujours sous la tutelle de la safety car. Encore 7 tours sont accomplis par les concurrents avant qu’un deuxième drapeau n’arrête à nouveau l’épreuve. L’attente dure jusqu’à 15h35 : les voitures reprennent la piste pour boucler un dernier tour avant la fin anticipée décrétée par les instances.

Ainsi, les 6 Heures de Fuji 2013 se sont finalement achevées après 16 tours seulement, parcourus (à trois reprises) par les concurrents derrière la safety car. La Toyota TS030-Hybrid n°7 et le pilote japonais Kazuki NAKAJIMA (associé à Wurz/Lapierre) sont décrétés vainqueurs. Ils sont suivis sur le podium par le trio de pilotes officiels de l’Audi R18 e-tron quattro composé par Kristensen/Duval/McNish. La LOLA B12/60 Coupé – Toyota de l’équipe REBELLION Racing s’empare de la troisième place en la catégorie LM P1. Un podium qui complète un week-end riche en satisfactions pour l’écurie helvétique, qui, quelques heures auparavant, s’imposait à Petit Le Mans (ALMS).

Grâce à ce classement, Toyota remporte la victoire devant son public avec l’un des pilotes japonais parmi les plus populaires, Kazuki NAKAJIMA, tandis qu’Audi fête le titre de Champion du Monde des Constructeurs. D’un point de vue mathématique, le titre pilotes reste encore en attente d’officialisation.

« Sincères félicitations à Audi Sport Team Joest ! L’équipe a remporté, ici à Fuji, dans des conditions particulièrement difficiles, un titre qu’elle a mérité lors d’une saison sans faille », déclare Pascal COUASNON, Directeur de MICHELIN Motorsport.

« Le travail sur la voiture accompli par l’équipe allemande en préparation de la saison FIA WEC 2013 a été accompagné par une évolution des pneus MICHELIN. Le résultat est sans appel ». « Je tiens également à souligner le beau week-end de REBELLION Racing : après la victoire à Petit Le Mans, aux Etats-Unis, l’équipe suisse monte sur le podium des 6 Heures de Fuji 2013. Deux résultat remarquables dans la catégorie reine de l’Endurance ».

Rappelons que MICHELIN briguera au Japon un troisième titre consécutif en Super GT à Motegi, dans deux semaines, avec ses partenaires Weider Modulo DOME RACING (Honda HSV-010 GT) et Mola (Nissan GT-R).


Retour