Retour

Formula-E 2017/2018 - Paris - Jean-Eric Vergne (Techeetah) et Michelin remportent l’E-Prix de Paris, à domicile

C’est un pilote français, née aux portes de la capitale, qui a remporté aujourd’hui l’E-Prix de Paris, après avoir dominé les qualifications et la course.

cp_fae-2018_paris_1040x400

 

Installé en tête du peloton lors du départ, Jean-Eric Vergne a solidement défendu sa position face aux attaques de Sam Bird (DS-Virgin Racing), lui-même pris en chasse par André Lotterer (Techeetah). Le tiercé a creusé l’écart durant la première phase de la course, pour reprendre la piste dans le même ordre après le changement de voiture, opéré au 25° tour. Passage après passage, Jean-Eric Vergne a pris de l’avance, tandis qu’André Lotterer parvenait à dépasser de justesse Sam Bird au 36° tour. Durant l’action, les voitures se sont touchées et Sam Bird, dont la voiture était endommagée à l’arrière, a hésité juste le temps suffisant pour permettre à Lucas Di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffer) de s’engouffrer entre sa voiture et le muret pour lui arracher la troisième place. Pour autant, le pilote brésilien n’avait pas terminé de surprendre ses adversaires : après le dépassement de Sam Bird, il engagea un nouveau duel avec André Lotterer. Et ce n’est à la fin du dernier tour, après plusieurs tentatives, qu’il parvenait à le dépasser, profitant également du manque d’énergie de la voiture de Lotterer. La situation se faisait alors rocambolesque et Sam Bird accrochait André Lotterer, désormais au ralentit. En dépit de lourds dégâts à sa voiture, Sam Bird coupait la ligne d’arrivée en troisième position, pour compléter ainsi le podium.

L’E-Prix de Paris s’est déroulé par des conditions météo différentes des précédentes courses. Le ciel était couvert, mais la pluie ne s’est jamais montrée menaçante. La température au sol, environ 26°C, n’a pas posé de problème aux MICHELIN Pilot Sport EV2.

Jusqu’à présent, durant cette saison 2017/2018, les pneus MICHELIN Pilot Sport EV2 ont été confrontés à des températures particulièrement chaudes ou, à l’opposé, froides. Si cela nous a permis de démontrer leur exceptionnelle polyvalence, nous attendions avec impatience de les voir exprimer tout leur potentiel par des conditions idéales et sur un asphalte en bon état. Si à Rome la météo nous avait déjà gâté, à Paris les pneus MICHELIN Pilot Sport EV2 ont été exploités de la meilleure façon par les pilotes, ce qui a favorisé les très belles batailles qui ont animé la course. Le public a ainsi assisté à un beau spectacle, ce qui fait sûrement de l’E-Prix de Paris l’un des plus belles épreuves de la saison !

Estelle Perrier, ingénieur en charge du développement du pneu Michelin pour la Formula E

Organisé en plein centre-ville, au pied du célèbre Dôme des Invalides et avec vue sur la Tour Eiffel, l’E-Prix de Paris connait de plus en plus de succès à chaque édition. Si l’an dernier 46 000 spectateurs avaient rempli les tribunes et les allées du E-Village, en 2018 ce chiffre a approché les 50 000 personnes.

La Formula E est en plein essor. D’une part les retombées technologiques de ce championnat sont pertinentes et les innovations se prêtent à un transfert rapide vers la série, et d’une autre le public et les médias s’intéressent de manière de plus en plus forte à la discipline. Il s’agit donc d’un cadre idéal pour Michelin, où les conditions pour innover sont propices. Nous avons été le partenaire de la première heure, et nous en sommes ravis.

Serge Grisin, manager du programme pour Michelin

La prochaine manche du Championnat FIA de Formula E se déroulera à Berlin (Allemagne) le 19 mai prochain. Avec cette belle victoire à Paris, Jean-Eric Vergne (147 points) jouit d’une avance de 31 points sur Sam Bird (136), tandis que Felix Rosenqvist (86 points) est troisième à 61 points du leader.


Retour