Retour

Formula E 2014/2015 : Nelson Piquet Jr électrise Long Beach 35 ans après son père

30 mars 1980, le pilote brésilien Nelson Piquet remporte son premier succès mondial, à Long Beach, sur Brabham-Ford Cosworth.
Formula E Long Beach

35 ans après, c’est son fils, Nelson Piquet Jr (China Racing), qu’inscrit au palmarès sa première victoire mondiale à Long Beach, sur une Spark-Renault SRT_01E, équipée de pneumatiques MICHELIN.

En 35 ans le sport automobile a profondément évolué, ainsi Nelsinho remporte la sixième épreuve d’un championnat d’avenir, la FIA Formula E, où les monoplaces sont 100% électriques et chaussent des pneus MICHELIN Pilot Sport EV de 18 pouces, permettant de rouler aussi bien sur sol sec que sur du mouillé.

Plus qu’une « simple » victoire, celle du Brésilien a été une vraie domination, car après s’être emparé de la tête de la course lors d’un départ réussi, où il a pris en contre-pied Daniel Abt (Audi Sport Abt) et Nicolas Prost (e.dams-Renault) qui le devançaient, il a consolidé son avance au fil des tours et son leadership n’a jamais été remis en cause jusqu’à la fin de l’épreuve.

Pourtant, en dépit de la domination du Brésilien, l’ePrix de Long Beach a été riche en coups de théâtre et le spectacle pour le public a été au rendez-vous, comme le témoignent les nombreux dépassements et même la descente en piste, à deux reprises, de la voiture de sécurité.

La première fois, au 3ème tour, quand la voiture de Scott Speed (Andretti) saute violemment sur un vibreur, avant d’arrêter sa course contre le muret. La seconde fois au 7ème tour, la course juste repartie, quand Charles Pic (China Racing) harponne l’italien Jarno Trulli, du team éponyme, à l’entrée de l’épingle qui s’ouvre sur la ligne de départ.

Avec Nelson Piquet Jr bien installé en tête du peloton, Daniel Abt, Jean-Eric Vergne (Andretti), Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt) et Sébastien Buemi (e.dams-Renault) se livrent à une belle bataille, jusqu’au 21ème tour, quand le pilote allemand ouvre le bal des arrêts aux stands.

Si lors des ePrix précédents, le classement ressortait bouleversé par les changements de voiture, à Long Beach l’ordre des protagonistes n’a pas profondément muté. Cependant, Jean-Eric Vergne, plus rapide que ses adversaires dans les stands, s’installe à la deuxième position lors de son retour en piste. Le pilote français s’envole ensuite et termine la course derrière Nelson Piquet Jr.

Le troisième sur le podium est Lucas Di Grassi, gagnant d’un duel à trois avec Daniel Abt (pénalisé par la Direction de course avec un « drive through » pour excès de consommation d’énergie) et Sébastien Buemi.

« La Formula E a démontré une fois de plus ici à Long Beach sa capacité à offrir un très beau spectacle au public en utilisant des technologies propres », souligne Serge Grisin, le manager de Michelin en Formula E. « Une victoire symbolique et importante pour Michelin, dans ce temple de l’automobile qui est Long Beach, où Bibendum s’est affirmé à plusieurs reprises aux côtés de ses partenaires ».

Porsche-Penske, Audi Sport, Acura-de Ferran, Acura-Highcroft, Aston Martin Muscle Milk et Honda Muscle Milk se sont imposés à Long Beach avec Michelin. Le pneumaticien français a également remporté à plusieurs reprises la catégorie GT, avec Ferrari-Risi, Ferrari-Tafel, Porsche-Flying Lizard, BMW Team RLL et Corvette Racing.

Rappelons enfin que l’un des objectifs majeurs de la Formula E est celui de laisser une trace durable dans chaque pays. Dans le cadre de la campagne FIA Action for Road Safety, Michelin et la Fédération Internationale de l’Automobile ont offert 100.000 USD pour améliorer la sécurité routière des jeunes conducteurs. Cette somme servira à financer des cours de conduite à Long Beach et Miami, deux villes de référence aux Etats-Unis pour rentrer en contact avec les jeunes.

La prochaine épreuve du Championnat FIA de Formula E, l’ePrix de Monaco, se disputera à Monte-Carlo, la capitale de la Principauté, le 9 mai 2015.


Retour